3 dispositions naturelles des enfants (dont la nature les a dotés pour qu’ils deviennent des êtres autonomes et libres)

3 dispositions naturelles des enfants (par André Stern)

la-nature-de-lenfant

André Stern n’a jamais été scolarisé et raconte son expérience de « grand enfant de 43 ans qui n’a jamais cessé de jouer » à travers des livres et des conférences.

 

Il estime que les enfants sont tous nés avec 3 dispositions naturelles dont la nature les a dotés pour qu’ils deviennent des êtres autonomes et libres.

1. Le Jeu libre

Il n’existe pas de dispositif plus adapaté pour l’apprentissage que le jeu.

Il n’y a rien de mieux pour apprendre que le jeu. – André Stern

 

C’est à travers le jeu que les enfants apprennent qu’ils sont capables de contrôler leur vie, qu’ils expérimentent ce contrôle.

D’un point de vue biologique, le jeu est le moyen par lequel la nature s’assure que les jeunes mammifères, dont les petits d’homme, acquièrent les compétences dont ils ont besoin pour devenir des adultes. – Dr Peter Gray

Si on enlève le jeu libre et auto dirigé aux enfants, on les prive de la possibilité de :

  • apprendre ce dont ils ont besoin pour vivre
  • utiliser les outils de la culture dans laquelle ils baignent
  • comprendre que le monde n’est pas si effrayant que ça
  • éprouver de la joie et de la fierté
  • faire « comme si » et de s’échapper de la réalité par l’imaginaire
  • se frotter aux autres
  • confronter des points de vue
  • pratiquer l’empathie
  • surmonter leur narcissisme
  • créer et innover.

>>>Pour aller plus loin : Le jeu libre au cœur du développement de l’enfant

 

2. L’Enthousiasme

Le cerveau se développe là où on l’utilise avec enthousiasme. Le cerveau est capable de produire son propre engrais. Or les enfants sont des sources inépuisables d’enthousiasme.

A chaque fois qu’on s’enthousiasme pour quelque chose, des transmetteurs neuroplastiques se déversent et agissent comme un engrais pour le cerveau. Ils ne se déversent que lorsque les centres émotionnels sont activés dans le cerveau, lorsque quelque chose nous prend aux tripes, lorsque quelque chose est vraiment important pour nous.

A chaque fois qu’on s’enthousiasme, et quel que soit notre âge, un arrosoir déverse dans le cerveau un engrais qui fait grandir les connexions neuronales.

L’enthousiasme est nécessaire pour qu’il y ait des changements dans le cerveau. Mais on ne peut pas l’avoir sur ordonnance. Il faut que les gens soient émus, touchés dans leur cœur, « empoignés au cœur ». – Prof. Dr. Gerald Hüther

Un enfant de 3 ans s’enthousiasme de tout et de rien 50 à 100 fois par jour (les adultes s’enthousiasment en moyenne moins de 10 fois par an). L’arrosoir du cerveau des enfants est continuellement ouvert. L’engrais est répandu partout et tout le temps.

Cultivons et protégeons alors cette formidable disposition à l’enthousiasme :-).

>>>Pour aller plus loin : L’enthousiasme, de l’engrais pour le cerveau

 

3. L’Absence de préjugés

Les enfants sont libres de préjugés et d’a priori. Ils sont capables d’aller à bras et à coeur ouverts vers le lien et la diversité. La nature cherche constamment la diversité et les enfants sont guidés par les lois de la nature… jusqu’à ce qu’ils rencontrent les préjugés des adultes autour d’eux.

Pour cultiver le respect de la différence et la vision de la diversité comme une richesse, je vous propose cette sélection de 3 livres coup de coeur :

 

livres enfants sur la tolérance

 

Charge à nous de protéger et d’entretenir ces dispositions naturelles, à l’école et à la maison.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.