3 stratégies de mémorisation inefficaces (ou presque)… et comment faire autrement

3 stratégies de mémorisation inefficaces (ou presque)… et comment faire autrement)

Ces stratégies peuvent être efficaces pour réussir un test mais leur niveau de rendement est faible au regard des efforts, de l’énergie et du temps investis. En utilisant ces 3 stratégies de mémorisation, les informations mémorisées le seront à court terme et elles ne participent pas à la compréhension.

1.Relire les cours

2.Souligner ou surligner

3. Réécrire plusieurs fois

 

Pour une mémorisation durable et une meilleure compréhension : comprendre comment la mémoire fonctionne

La mémoire n’est pas un tiroir mental dans lequel on range l’information et auquel on peut accéder pour aller chercher cette information quand nécessaire.

En réalité, la mémoire est reconstructive, c’est-à-dire qu’il n’y a pas un endroit spécifique dans la tête où se trouve une information. Se souvenir, c’est reconstruire une information dans la tête et l’amener à la conscience.

Étudier, ce n’est donc pas se mettre l’information dans la tête : étudier, c’est s’entrainer à reconstruire l’information !

 

stratégies mémorisation efficaces

Source : Apprendre et réussir : comprendre sa mémoire (Mathieu Gagnon)

 

On peut avoir beaucoup d’informations en mémoire mais, dans une situation particulière, nous ne pouvons reconstruire qu’un certain pourcentage de cette information-là; à un moment spécifique, on a accès seulement à un certain pourcentage de notre mémoire. La mémoire est ainsi faite pour éviter que nous soyons submergés par des informations trop nombreuses et/ou non pertinentes à tout moment de notre vie.

La meilleure manière de s’assurer que nous serons capables de reconstruire l’information lorsque cela est nécessaire (examen, prochain cours…) est d’entrainer la mémoire à reconstruire l’information.

C’est surtout quand on se soumet à un examen qu’on apprend car on teste la mémoire. C’est quand on essaie de reconstruire l’information dans la tête qu’on apprend.

 

Les étapes d’une mémorisation efficace

Une mémorisation efficace peut passer par plusieurs étapes :

  • décrire la chose, l’événement, le processus, le théorème avec ses propres mots…
  • résumer en un mot ou un dessin un concept, une idée en rapport avec le chapitre/ la leçon
  • retourner au cours ou à la leçon pour vérifier la pertinence
  • s’aider d’indices récupérateurs pour bien reconstruire l’information (un mot clé, un dessin, un acronyme…) : ce ne sont pas des réponses mais des sortes de « béquilles » (plus ces indices sont personnels, humoristiques et exagérés, plus ils sont efficaces)
  • créer un support de révision à l’aide de ces indices (par exemple une Mind Map ou des indices dans la marge ou sur une feuille)
indices-recuperateurs

Source : Apprendre et réussir (2): conseils pratiques pour mieux étudier (Mathieu Gagnon)

 


  • décrire à nouveau la chose, l’événement, le processus, le théorème… et s’aider des indices récupérateurs si besoin
  • prendre un temps de pause pour faire totalement autre chose (30 minutes minimum)
  • s’entrainer à nouveau à reconstruire l’information en essayant de se passer des indices récupérateurs (comme en situation réelle : en classe, lors de tests…). Cet entrainement peut se faire à l’aide de flash cards (ou cartes questions réponses) qui incitent à trouver des questions pertinentes et à y apporter des réponses.
cartes-questions-reponses-memoriser

Source : Apprendre et réussir (2): conseils pratiques pour mieux étudier (Mathieu Gagnon)

 

……………………………………….

Source

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *