PARCA : un acronyme pour améliorer la compréhension des consignes par les enfants

PARCA : un acronyme pour améliorer la compréhension des consignes par les enfants

parca consignes enfants

L’acronyme PARCA permet de garder en tête des principes de communication qui facilitent la compréhension des consignes par les enfants. PARCA sont les initiales de : Précision, Abréviation, Répétition, Contact, Affirmation.

Précision

Une consigne précise permet à l’enfant de comprendre exactement ce qui est attendu de sa part. Une consigne telle que « Range ta chambre » est trop vague pour un enfant (d’autant plus pour les jeunes enfants et les enfants avec TDA/H).

Le fait de préciser ce qui est attendu permet à l’enfant de passer à l’action. Ainsi, « range ta chambre » peut devenir : « Prends les jouets au sol et mets les dans le coffre à jouets puis range les livres sur l’étagère. »

Abréviation

Les consignes trop longues ou trop nombreuses augmente le risque qu’elles ne soient ni comprises ni exécutées. Mieux vaut donner une ou deux consignes à la fois puis demander à l’enfant de revenir nous voir une fois qu’elles auront été accomplies afin de donner les éventuelles consignes suivantes.

Par ailleurs, démontrer les consignes attendues par des gestes (et pas seulement par des mots) permet de mieux les faire comprendre à l’enfant. Nous pourrons demander à l’enfant de refaire ces gestes ou de les faire en même temps que nous  (par exemple pour caresser le chat plutôt que lui tirer les oreilles ou la queue).

Répétition 

Faites répéter les consignes par l’enfant permet de s’assurer qu’il a non seulement entendu mais surtout compris nos attentes : « peux-tu me répéter ce que tu as entendu ? par quoi vas-tu commencer ? comment vas-tu t’y prendre ? »

Ainsi, plutôt que dire « tu fais ça, d’accord ? », il est plus efficace de demander « tu peux me dire ce que tu vas faire ? ».

On peut également permettre aux enfants de revenir nous poser des questions sur ce qu’ils ont à faire une fois les consignes données. Nous pouvons alors soit leur répéter les consignes de manière plus courtes et précises, soit les questionner sur ce qu’ils ont compris (qu’est-ce que tu as déjà fait ? qu’est-ce que tu penses devoir faire ensuite ? qu’est-ce qui te manque ?) afin qu’ils utilisent leur intelligence pour élaborer eux-mêmes ce qu’ils ont à faire.

Contact

Établir un contact visuel et même physique avec l’enfant (main sur l’épaule, mains dans les mains, enfant sur les genoux de l’adulte…) est important. Un enfant qui joue ou qui regarde un écran a peu de chance d’entendre (et encore moins de comprendre) une consigne.

Pour Daniel Siegel (neuroscientifique spécialiste de l’enfance), l’une des façons les plus rapides d’inspirer la confiance et la coopération consiste à se positionner en-dessous du niveau des yeux de l’enfant et à choisir une posture corporelle décontractée et apaisante. Sans même ouvrir la bouche, nous en disons déjà long…

Affirmation

La parentalité positive nous invite à donner des consignes positives dans un langage affirmatif. Les formulations positives permettent de transformer les interdits en consignes, en règles.

Une consigne affirmative indique en effet aux enfants ce que nous voulons qu’ils fassent, plutôt que ce que nous voulons qu’ils ne fassent pas. Non seulement, dire ce que nous ne voulons pas ne rend pas forcément évident ce que nous voulons mais la négation est mal traitée par le cerveau des enfants.

Quand une demande est formulée dans un langage affirmatif, le cerveau peut plus facilement traiter cette demande pour construire une action différente.

 

Pour autant, cet acronyme PARCA n’est pas une formule magique. Mieux vaut ne pas prendre pour acquis que l’enfant va suivre toutes les règles tout le temps, sous prétexte qu’on les lui a déjà expliquées quelques temps auparavant et qu’on les a formulées de manière positive, concise et précise. Nous aurons probablement à répéter autant de fois que nécessaires certaines consignes.

citation parentalité bienveillante

Pour encourager le respect des consignes, nous pouvons souligner les succès et le respect des règles, même un petit succès, par un renforcement verbal positif (« merci, tu as… », « c’est agréable quand tu… « , « tu as réussi à… »).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.