Apprendre à raisonner en termes de besoins pour décoder les messages inappropriés et crises des enfants

Apprendre à raisonner en termes de besoins pour décoder les messages inappropriés et crises des enfants

Le processus d’éducation exige, par la force des choses, que l’enfant développe sa capacité d’interaction harmonieuse avec son entourage. Le jeune enfant a besoin d’apprendre à modérer ses désirs, à gérer sa frustration, à respecter les besoins des autres, à demander sans exiger. Plus tard, il devra apprendre à exprimer ce qu’il veut obtenir des autres par une invitation positive et motivante plutôt que par la force, la contrainte ou la menace. – Michel Claeys-Bouuaert

Michel Claeys-Bouuaert est thérapeute et formateur spécialiste en éducation émotionnelle. Il estime que les enfants ont besoin, dans leurs apprentissages, d’aide et de modèles positifs. Chaque fois que nous communiquons (que nous soyons adultes, adolescents ou enfants), la communication est plus efficace quand nous sommes capables de raisonner en termes de besoins (identifier et exprimer ses propres besoins, identifier et nommer les besoins insatisfaits dans les messages des autres). Nous pouvons apprendre à être des modèles positifs en s’engageant à raisonner en termes de besoins.

Chacune de nos actions (enfants et adultes) est motivée par une intention positive : celle de nourrir des besoins fondamentaux non satisfaits.

Tous les humains ont les mêmes besoins, à ne pas confondre avec les stratégies qui sont les actes que nous effectuons pour satisfaire un besoin fondamental (par exemple, certaines personnes vont satisfaire leur besoin de repos en se couchant plus tôt et d’autres en faisant une sieste).

besoins fondamentaux cnv

Émotions et besoins vont de paire. L’éducation émotionnelle implique de trouver le besoin non satisfait qui se cache derrière une émotion car les besoins sont la vie qui cherche une expression !

Les émotions émergent pour attirer l’attention sur un besoin non satisfait. Nos émotions nous préviennent que nous ne sommes plus liés à nos besoins.

Ces émotions doivent être considérées comme des signaux d’alarme, qu’elles émergent en nous ou chez les autres (adultes ou enfants). En effet, nos émotions attirent notre attention sur un besoin qui n’est pas satisfait chez nous et les émotions des autres attirent l’attention sur un besoin qui n’est pas satisfait chez eux. Plus nous serons capables d’associer nos émotions à nos besoins, plus nous serons capables d’associer les émotions des autres à leurs propres besoins.

Apprendre à raisonner en termes de besoins peut se faire à tout âge et est un premier pas vers la non violence. Dans une relation adulte/ enfant, il est possible de porter attention à raisonner en termes de besoins et d’émotions sur deux plans :

  • exprimer nos propres besoins de parents dans un langage personnel (Je), authentique (vulnérable) et positif (ce dont on a besoin plutôt que ce dont on n’a pas besoin),
  • apprendre à traduire en mots les besoins des enfants à partir de leurs messages (surtout quand ils sont inappropriés : crise de rage, tape, hurlement, exigence…).

Plus les enfants seront en contact avec des adultes capables d’exprimer leurs propres besoins et de traduire les demandes enfantines inappropriées en besoins, plus ces enfants développeront leur propre capacité à communiquer sur leurs besoins.


 

Je vous propose une affiche avec des exemples de la vie courante, qui pourrait servir de base de travail pour apprendre à trouver les besoins insatisfaits derrière les comportements des enfants. Cette base de travail n’a pas vocation à dire ce qu’il « faut » faire ou à proposer un modèle à copier coller mais simplement une illustration de ce que peut être un échange fondé sur le raisonnement en termes de besoins et d’émotions. Si vous le souhaitez, je vous invite à trouver d’autres manières de répondre dans les situations proposées ou à imaginer d’autres situations problématiques qui pourraient être abordées de ce point de vue afin d’éviter l’escalade vers les jeux de pouvoir et la violence verbale.

Apprendre à raisonner en termes de besoins

……………………………………………………………………………..

Article inspiré en partie par le livre L’éducation émotionnelle de la maternelle au lycée : guide pratique (édition revue et augmentée) de Michel Claeys-Bouuaert (éditions Le Souffle d’Or).

Commander L’éducation émotionnelle de la maternelle au lycée sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Coralie dit :

    Encore un article qui tombe à pic !
    Je m’etais déjà penchée sur la question de voir le besoin de l’enfant,e t de bien le distinguer de la stratégie adoptée pour satisfaire ce besoin,
    https://les6doigtsdelamain.com/voir-les-besoins-derriere-toute-action/
    Ici, tu soulèves celui de parler nous-mêmes en termes de besoin. En droite ligne avec les principes de CNV.
    Et ca, je crois qu’il faut encore le répéter, et le répéter, et le répéter, parce que c’est bien plus facile à dire qu’à faire ! Merci donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.