Apprendre avec les neurosciences : reconsidérer la notion d’intelligence et le regard de l’adulte

Apprendre avec les neurosciences : reconsidérer la notion d’intelligence et le regard de l’adulte

Pascale Toscani est maître de conférences en psychologie cognitive.

Depuis le début de sa carrière, elle lutte contre l’idée reçue, avant tout dans le domaine scolaire, que tout serait joué avant l’âge de six ans. Elle s’est spécialisée en neurosciences de l’éducation, un domaine de recherche qui a pour but d’aider les enseignants à intégrer dans leur pratique professionnelle les connaissances sur le cerveau.

Elle s’intéresse particulièrement au concept de « plasticité cérébrale« , c’est à dire la capacité qu’a le cerveau de s’adapter en permanence à son environnement.

De fait, elle s’intéresse au concept d’intelligence et à celui d’apprentissage tout au long de la vie. Elle travaille en collaboration avec d’autres chercheurs en neurosciences éducatives au Canada.

L’intelligence, nous disait le généticien Albert Jacquard, ce n’est pas quelque chose que l’on reçoit, c’est quelque chose que l’on construit. Il y a une multitude de facteurs qui favorisent le développement cérébral, mais l’un des moteurs les plus puissants est le regard que l’on porte sur celui qui apprend.

Une devise ? Tout le monde apprend, tout le temps, mais en revanche, les enfants sont très sensibles au regard de leurs enseignants ! L’enfant a besoin que l’on croit en son potentiel intellectuel pour se développer… et on boucle avec l’importance de la bienveillance ! Le regard détruit autant qu’il construit, il est de la responsabilité de chaque adulte de ne jamais douter de l’intelligence de l’enfant.

 

Osons sortir de ce qui fige et osons sortir de ce qui catégorise ! Est-ce que l’on peut imaginer une école qui ne catégoriserait pas les enfants à cause de leurs difficultés mais qui pourrait accueillir les enfants parce qu’ils ont des défis à relever ? – Pascale Toscani

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Pour aller plus loin, les ouvrages de Pascale Toscani :

En théorie : Apprendre avec les neurosciences : Rien ne se joue avant 6 ans (éditions Chronique Sociale)

En pratique : Les neurosciences au coeur de la classe (éditions Chronique Sociale)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *