Apprendre avec le sketchnoting : ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle 

Les atouts du dessin et de la pensée visuelle

Une expérience intéressante sur les effets du dessin dans le processus de mémorisation

Pour mieux mémoriser, la reformulation et la transformation sont de précieux alliés. En ce sens, l’usage de l’image et de la main favorise une mémorisation de qualité à long terme.

Plusieurs chercheurs américains ont essayé de mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire humaine en menant sept expériences avec des étudiants.

Ils ont recruté 55 étudiants âgés de 18 à 47 ans. Le test consistait en une série de 80 mots plutôt simples à dessiner (pomme, ballon, fourchette…) que les volontaires devaient, en 40 secondes, soit recopier sur un bloc de papier (autant de fois que souhaité), soit dessiner. Par la suite, ils devaient en restituer un maximum en une minute.

Les volontaires ont essayé, dans le cadre de cette expérience, de retenir ces mots soit en les écrivant, soit en les dessinant, soit en listant leurs caractéristiques.

Lors du test final de restitution, les participants qui avaient dessiné l’objet de l’exercice ont obtenu, quel que soit le groupe, des résultats nettement supérieurs à ceux qui avaient privilégié d’autres techniques.

« La qualité des dessins réalisés n’a pas semblé être importante, déclare Jeffrey Wammes, un des chercheurs. Cela suggère que n’importe qui pourrait tirer parti de cette stratégie de mémorisation, indépendamment de son talent artistique. »

Pour expliquer ces résultats, on peut citer les bienfaits des dessins :

  • aider à créer des images mentales,
  • stimule la mémoire sémantique,
  • implique particulièrement le geste, la motricité.

La théorie du double codage

La capacité de coder l’information de manière visuelle ET verbale à la fois accroît la probabilité de se souvenir de cette information, en comparaison avec la probabilité de se souvenir d’une information qui n’aurait été codée que d’une seule manière.

La théorie du double codage a été conceptualisée par Allan Paivio (Université de Western Ontario). Selon cette théorie, la formation d’images mentales favorise le processus d’apprentissage.

Cette théorie postule que les informations visuelles et verbales sont traitées de manière différente et selon des canaux différents dans l’esprit humain, ce qui crée des représentations séparées correspondant à l’information traitée dans chaque canal.

Le Sketchnoting : profiter des atouts de la pensée visuelle pour mieux apprendre et mémoriser

La technique du Sketchnoting se prête particulièrement bien à cet usage :

  • personnaliser l’information pour mieux se l’approprier;
  • vérifier si les concepts sont bien compris car les concepts non compris ne sont pas synthétisés visuellement, pas dessinés par les étudiants. Les élèves invités à créer des sketchnotes (se) posent des questions, particulièrement au moment où ils choisissent de dessiner les concepts;
  • apprendre et mémoriser de façon motivante et ludique en reprenant le plaisir d’utiliser sa main;
  • compter sur l’effet de surprise pour stimuler la mémorisation à long terme.

Le sketchnoting (ou prise de notes visuelles) est une manière créative de prendre des notes ou d’organiser les informations. C’est un outil de pensée visuelle qui permet de transformer tous types d’informations (cours, leçons, oeuvres étudiées, vidéos, textes, conférences…) en une représentation essentiellement graphique.

apprendre sketchnoting école

Il ne s’agit pas de créer des oeuvres d’art mais de transformer les mots et les idées en images simples et spontanées et de les organiser avec des textes courts. C’est avant tout une façon de simplifier l’information et de cultiver la pensée visuelle ainsi que la créativité dans les apprentissages (école, collège, lycée, études supérieures, entreprise, formation adultes…).


apprendre avec sketchnoting

Exemple de Sketchnoting

Pour une mémorisation durable, le processus est aussi important que le résultat, sinon plus.

SKETCHNOTING pour apprendre

Le livre Apprendre avec le sketchnoting (de Isabelle Pailleau, Audrey Akoun et Philippe Boukobza) accompagne toutes les personnes (enseignants, élèves, parents, formateurs) qui souhaitent intégrer la technique du sketchnoting dans les apprentissages.

Les auteurs y proposent de nombreux ressources pour maîtriser la technique (lettrage, typologie, structure, flèches, puces, illustrations…) et des exemples pour une utilisation pédagogique (affichages de classe, transformation de cours en sketchnotes, passer d’un texte à un sketchnote par des annotations…).

sketchnote école

…………………………………………………………………………………………………………………

Apprendre avec le sketchnoting : comment ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle de Isabelle Pailleau, Audrey Akoun et Philippe Boukobza (éditions Eyrolles) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Apprendre avec le sketchnoting sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 13 août 2017

    […] Par la suite, ils devaient en restituer un maximum en une minute. Les volontaires ont essayé, dans le cadre de cette expérience, de retenir ces mots soit en les écrivant, soit en les dessinant, soit en listant leurs caractéristiques. Pour expliquer ces résultats, on peut citer les bienfaits des dessins : Apprendre avec le sketchnoting : ré-enchanter les manières d'apprendre grâce à la pensée vi…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *