Parents : apprivoiser la colère, le travail d’une vie… 11 trucs pour la travailler !

Parents : apprivoiser la colère, le travail d’une vie… 11 trucs pour la travailler !

 

Il vous rend chèvre ! Ce n’est plus possible, la rage monte en vous. Malgré tous vos efforts, votre colère l’emporte et vous conduit parfois à des gestes ou des mots violents. Vous vous sentez mal, honteux, aux prises avec une intense culpabilité. Tout est si fragile ! Vous en venez à douter qu’il soit possible de ne plus frapper, punir ou humilier un enfant… – Catherine Dumonteil Kremer

 

une nouvelle autorité sans fessée ni punitionLa colère non apprivoisée peut vite dégénérer et se transformer en violence, comme une sorte de dragon incontrôlable. Dans son livre Une nouvelle autorité sans punition ni fessée, Catherine Dumonteil Kremer propose des idées pour la travailler tout en mettant les enfants à l’abri d’éventuels accès de violence.

On pourra accompagner ces « trucs » de paroles expliquant que notre propre éducation a parfois été blessante pour nous et qu’aujourd’hui, nous essayons de les respecter au quotidien mais qu’il peut y avoir des moments plus difficiles que d’autres, qu’il peut nous arriver de perdre patience.

 

1.Prévenir les enfants : « Je n’en peux plus, je préfère m’isoler dans ma chambre ». Là, on pourra pleurer, crier dans un coussin, gesticuler dans tous les sens, piétiner un coussin, voire le taper, déchirer des feuilles de magazines puis les rouler en boule et les jeter avec force.

2.Prendre 10 bonnes inspirations et imaginer qu’on est un grosse bulle de savon qui se gonfle au fur et à mesure. Se focaliser sur l’air qui entre et sort de la bulle.

3.Bouger, sauter, agiter chaque partie du corps (en musique si cela aide !). On pourra grogner et sauter en l’air à la manière d’un homme de Cro Magnon ou bien imiter un danseur contemporain par exemple.

4.Courir (dehors ou dedans) jusqu’à ce que les sensations de colère disparaissent.

5.Observer le reflet dans un miroir. Catherine Dumonteil Kremer explique que se regarder dans une glace peut faire retomber la colère car une partie de nous n’est pas engagée dans la colère et c’est souvent celle-là qui nous regarde.

6.Se faire relayer quand c’est possible. Quand une personne est présente (conjoint.e ou autre adulte), passer le relais et lâcher prise. On pourra en profiter pour aller faire un tour (en voiture, à pieds, à vélo). On pourra crier, hurler une fois loin et isolé.e.

7.Chercher un mot magique dont le côté cocasse sortira de l’émotion désagréable. On pourra prononcer ce mot quand on sera en furie. A tester 🙂 !

8. Se toucher les lèvres (en les caressant ou en les tapotant avec l’index et le majeur).

9. Porter toute notre attention sur les sensations internes et nommer l’émotion ressentie (à voix haute ou en dialogue interne) : « Je sens mon coeur battre de plus en plus fort, ma mâchoire se crispe, ma respiration accélère, mes mains se contractent… Je sens la colère monter en moi, c’est la colère qui arrive en moi. ». On pourra partager ces réflexions avec les enfants : mettre des mots sur les émotions permet d’en atténuer l’intensité.


10. Boire un grand verre d’eau.

11. Stimuler les sens : toucher une matière douce (écharpe, oreiller doux, couverture, le chat, le chien, une peluche…), sentir une odeur agréable (un tee shirt ou du conjoint ou de l’enfant avec son odeur de bébé, une odeur d’aliment…), imaginer une scène plaisante en visualisation positive (un endroit où se réfugier, une photo de l’enfant tout bébé, un moment particulièrement agréable…).

Une autre astuce : L’auto massage des pieds, un massage anti stress et anti colère

Cette liste n’est pas exhaustive mais l’idée est d’ajouter vos propres outils et de la partager avec d’autres parents pour la compléter. Plus on a d’outils à disposition, plus on a le choix pour adopter une réaction juste dans une situation précise, plus on augmente les chances d’accompagner nos enfants avec bienveillance.

citation-education

……………………………………………………………………………..

Source : Une nouvelle autorité sans punition ni fessée de Catherine Dumonteil Kremer (éditions Nathan). Disponible en librairie, en médiathèque ou sur internet.

Commander Une nouvelle autorité sans punition ni fessée sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. SAGOT dit :

    Très intéressant, plusieurs choses seraient à instruire aux ados avant qu’ils ne deviennent eux-mêmes des parents; Bravo

  2. Noboa dit :

    Je suis assistante maternelle et toute lecture sur la bienveillance fait grandir la bienveillance, je suis toujours preneuse de ce genre de perches tendues pour accéder au meilleur de soi et permettre à l’enfant d’accéder au meilleur de lui. Merci pour votre démarche .

    • Caroline dit :

      C’est exactement la raison pour laquelle j’ai créé le blog 🙂
      Merci pour votre commentaire, le blog se nourrit des retours des lecteurs et des lectrices 😉

      Belle journée
      Caroline

  1. 7 octobre 2016

    […] Nous calmer : prendre un temps de respiration, s’isoler aux toilettes, sucer un carré de chocolat noir, souffler dans une paille, boire un verre d’eau… […]

  2. 3 décembre 2016

    […] Tous les enfants peuvent gagner en intelligence émotionnelle grâce à de outils de gestion des émotions fortes. L’élément qui aura la plus forte influence sur la manière dont les enfants réagiront quand ils sont en proie à la colère est l’exemple que nous leur donnons face à notre propre colère. Nous avons donc tout intérêt à gagner nous-mêmes en intelligence émotionnelle (des pistes ici ou ici). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *