Apprivoiser l’hypersensibilité des enfants

Apprivoiser l’hypersensibilité des enfants

Apprivoiser l'hypersensibilité des enfants

Dans leur livre Vive les Zatypiques !, Audrey Akoun et Isabelle Pailleau développent toute une réflexion autour de l’hypersensibilité des enfants. Elles estiment que les enfants hypersensibles dépensent beaucoup d’énergie à la combattre alors que la clé est de l’accepter. Elles regrettent que trop de parents et d’enseignants enjoignent les enfants hypersensibles à faire des efforts pour s’endurcir.

Plus on brusque un hypersensible, plus on le fragilise. – Akoun et Pailleau

Audrey Akoun et Isabelle Pailleau proposent plusieurs pistes pour aider les enfants à apprivoiser leur hypersensibilité et à en faire une alliée.

Calmer l’hyperesthésie

L’hyperesthésie est une exacerbation des cinq sens. Elle n’est pas synonyme de dysfonctionnement sensoriel mais témoigne plutôt d’un traitement sensoriel plus complexe et subtil que la moyenne (tee-shirt qui gratte, bruit dérangeant, panique à l’idée des surprises…).

La méthode Vittoz vise à rétablir l’équilibre entre deux fonctions du cerveau : la réceptivité des sensations et l’émissivité de la pensée. Pour les personnes hypersensibles et hyperesthésiques, la réceptivité consciente est déficiente. Les exercices Vittoz permettent de rétablir un équilibre et d’atténuer l’exacerbation des sens.

Un exemple d’exercice Vittoz pour accueillir les sensations qui arrivent par les cinq sens : « Regarde autour de toi et laisse entrer les formes, les couleurs, comme si c’était la première fois que tu les voyais, sans réfléchir… Ferme les yeux et laisse entrer les sons et leurs vibrations dans le corps… Concentre-toi sur les odeurs qui entrent dans le nez… Même chose pour les sensations tactiles et les goûts. »

Plus d’exercices Vittoz : 3 exercices de la méthode Vittoz pour les adultes et les enfants

 

Accueillir les angoisses

L’anxiété est le propre des atypiques. Elle est générée par un cerveau beaucoup plus réactif que la moyenne. – Akoun et Pailleau

L’écoute empathique est une alliée efficace pour accompagner les émotions douloureuses des enfants hypersensibles. Cela consiste à accueillir ce que l’enfant dit, l’inviter à exprimer ce qu’il ressent, ou proposer des ressentis (« Tu as dû avoir peur », « Tu as dû te sentir seul.e »…).

Pour aller plus loin : 5 outils ludiques et efficaces pour aider un enfant à surmonter ses craintes et pensées anxieuses

 

Cultiver l’intelligence émotionnelle

Les enfants hypersensibles sont caractérisés par une hyper réactivité émotionnelle. Akoun et Pailleau rappellent que la sensibilité, l’intuition et l’empathie sont les atouts majeurs des enfants hypersensibles.

L’intelligence émotionnelle est l’habileté à percevoir et à nommer les émotions (chez soi et chez les autres), à comprendre les émotions (et notamment leur rôle et leur effet passager) et à s’appuyer dessus pour prendre des décisions, ainsi qu’à les réguler. On peut apprendre aux enfants à nommer leurs émotions et reconnaître les manifestations des émotions chez les autres (des idées ici et ici).

Les hypersensibles ont tendance à donner plus d’importance aux émotions désagréables, douloureuses, leur laissant prendre trop de place. Apprivoiser ses émotions consiste alors à 1) relativiser et inscrire les émotions dans un contexte plus large et 2) générer et savourer les émotions positives pour en faire des leviers d’apprentissage et d’épanouissement.

Plus de ressources : 5 clés pour nourrir l’intelligence émotionnelle des enfants

 

Pratiquer des techniques psycho-corporelles

Les techniques psycho-corporelles sont variées et peuvent être d’une aide précieuse pour les enfants hypersensibles :

 

…………………………………………………………………………..

Source : Vive les Zatypiques ! : Aidons nos enfants surdoués, hypersensibles, dys- et autres zèbres de 3 à 20 ans à s’épanouir de Audrey Akoun et Isabelle Pailleau (éditions Leduc S.). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Vive les Zatypiques ! sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Petit Cécile dit :

    J’aimerais recevoir les nouveaux articles par email.
    D’avance merci

    • Caroline dit :

      Bonjour

      je n’envoie pas de newsletter, vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux.

      Merci de votre intérêt pour le blog 🙂
      Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *