Pour bien se détacher, l’enfant doit pouvoir bien s’attacher

Pour bien se détacher, l’enfant doit pouvoir bien s’attacher

Un entretien (2 minutes) avec Bernard Golse, pédiatre, pédopsychiatre et psychanalyste, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA « Corps à corps » (2014) par Yapaka.be.

Comment se détacher sans s’arracher : tisser des liens entre soi et l’autre ?

Recherche d’autonomie et attachement sont-ils compatibles : bien s’attacher pour mieux se détacher ?

Le bébé veut comprendre comment marche le monde : la curiosité et l’envie d’apprendre sont capitaux pour la survie de l’enfant. Mais le bébé est un explorateur prudent. Au delà d’une certaine distance, le bébé revient parce qu’il est trop loin de sa figure d’attachement.

attachement secure

Modèle de l’attachement secure

 

Entre 9 et 12 mois, le bébé constitue le phénomène de base de sa sécurité avec chacune de ses figures d’attachement. Il les utilise comme base pour explorer et se tourne vers ses figures d’attachement pour du confort et du soutien. Les figures d’attachement sont comme des portes-avions pour le décollage de l’enfant.

L’attachement, bien loin d’interférer avec l’exploration, la stimule. – Nicole Guédeney

citation attachement enfant

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.