Les bienfaits de la philosophie avec les enfants

Les bienfaits de la philosophie avec les enfants

philosophie avec les enfants

De plus en plus d’enseignants introduisent la philosophie dans leurs pratiques de classe. Des ateliers philo à destination des enfants voient le jour à travers la France. Mais quels sont les bienfaits de la philosophie pour les enfants ?

Edwige Chirouter, professeur de philosophie à l’université de Nantes et experte auprès de l’UNESCO pour le développement de la pratique de la philosophie avec les enfants, anime des ateliers philo avec les enfants dans des écoles françaises.

Pour elle, le but de la philosophie avec les enfants est d’apprendre à penser de façon critique, à développer l’esprit critique.

Quand les enfants philosophent, ils prennent la distance par rapport à l’expérience du monde et essayent de lui donner du sens.

Dans sa pratique, elle prend comme départ des histoires, des contes, ou encore des mythes, qui servent de support pour inviter les enfants à se poser des questions. Les ateliers de philosophie avec les enfants sont des moments d’expression et de liberté que les enfants apprécient car ils sont dégagés du devoir d’obéissance aux adultes, tout en respectant la rigueur de la pensée et des règles (ne pas se moquer, écouter, argumenter, rester dans le thème…). La philosophie avec les enfants n’est pas du bavardage mais demande une vraie rigueur intellectuelle.

Edwige Chirouter souligne que des enfants de 8/10 ans peuvent acquérir des compétences d’adultes : définir des termes, conceptualiser, argumenter avec exemples et contre exemples, accepter le doute.

Les enfants adorent penser ! – Edwige Chirouter

 

Le propre de la philosophie est qu’il n’y a pas de réponse. La philo est vivante et les enfants sont confrontés directement à la complexité du monde.

En philo, il n’y a pas de réponse (et encore moins de réponse unique ou figée) aux grandes questions qu’on se pose. Les enfants peuvent dire : « je ne sais pas », « c’est compliqué », « c’est pas aussi simple que ce que je pensais », « c’est normal de douter et de ne pas savoir », « est-ce que ce que je pense est vrai ? », « et si le contraire arrivait, comment je réagirais ? », « pourquoi on pourrait comprendre le problème de ce point de vue mais aussi de cet autre point de vue ? », « quelle différence il y a entre les deux ? », « pourquoi je ne suis pas d’accord avec l’autre ? ».

 

Accepter la vulnérabilité de ne pas savoir, accepter de douter est un rempart contre le dogmatisme. Cependant, la pratique de la philosophie ne doit pas se réduire à une heure d’atelier par semaine car la question du réinvestissement se pose.  Ce n’est pas parce que je sais définir le bien, que je sais en donner des exemples et des contre exemples que je vais l’appliquer dans ma vie quotidienne. Les enseignants et tous les adultes doivent porter les valeurs éthiques et les incarner. Cela passe par environnement bienveillant, respectueux, sécurisant, ouvert, valorisant, sans humiliation, sans mépris, ni menace ou encore humiliations.

De nombreux enseignants et enfants qui ont intégré la philosophie à l’école témoignent de ses bienfaits. Les enseignants soulignent les compétences acquises, les enfants sont enthousiastes sur le fait d’être vraiment écoutés.

Les compétences acquises soulignées par les enseignants

  • Développer le langage et le vocabulaire
  • Faire émerger les questionnements
  • Porter un œil plus critique
  • Se diriger soi même
  • Explorer de nouveaux domaines
  • Explorer ses idées, approfondir sa pensée
  • Changer d’idées, en réfuter certaines
  • Comprendre que la vie n’est pas une compétition, qu’il n’y a jamais une seule bonne réponse
  • Être à l’aise avec la critique
  • Gagner en maturité et en confiance en soi
  • Échanger des idées sans avoir peur
  • S’amuser avec la pensée
  • Être rigoureux
  • Argumenter
  • Prendre du plaisir en groupe, dans une communauté de recherche
  • S’investir dans un sujet
  • Développer une capacité de réflexion
  • Donner des définitions
  • Faire des hypothèses et les vérifier
  • Prendre des exemples et des contre exemples
  • Dire autrement pour que les choses se rapprochent de la vérité
  • Faire bouger des choses dans la pensée
  • Stimuler la capacité naturelle à se poser des questions
  • Donner du sens au monde
  • Penser ensemble
  • Prendre conscience de l’influence culturelle, familiale, religieuse sur la pensée
  • Penser par soi-même
  • Enquêter autour d’un sujet

La parole des enfants libérée

  • Tout le monde a le droit de s’exprimer
  • Il n’y a pas de condition pour commencer à réfléchir
  • On est considéré comme des individus, comme des personnes à part entière
  • On est écouté
  • La parole de chacun a un poids
  • On est autorisé à parler
  • On est sûr de rien : il y a toujours des questions à poser et les questions comptent plus que les réponses
  • On découvre une dimension profonde de la vie

 

Des supports pour pratiquer la philosophie avec les enfants (à l’école et à la maison)

Les Petits Platons publient des histoires pour les philosophes à partir de 6 ans : Socrate, Descartes, Leibniz, Kant, Lao-Tseu, Saint Augustin, Marx, Ricoeur, Épicure, Diogène, Pascal, Einstein, Rousseau, Érasme, Bachelard…

Les Petits Platons proposent des albums illustrés drôles, intelligents et graphiques, sous forme d’histoires qui s’appuient sur la fiction pour présenter les concepts philosophiques, intégrant des éléments biographiques des philosophes les plus célèbres.

livres philosophie enfants les petits platons

Commander Pourquoi les choses ont-elles un nom ? sur Amazon.

 

Edwige Chirouter a d’ailleurs publié un livre chez Les Petits Platons, dans lequel elle raconte la philosophie de Rousseau « Moi, Jean-Jacques Rousseau ».

philosophie avec les enfants

Commander Moi Jean-Jacques Rousseau sur Amazon.

 

Elle propose également aux enseignants un dispositif de mise en réseau d’albums de littérature jeunesse sur une question philosophique dans le manuel « Aborder la philosophie en classe à partir d’albums de jeunesse ».
philosophie à l'école

 

 

 

 

 

Commander Aborder la philosophie en classe à partir d’albums de jeunesse sur Amazon.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. 7 juin 2016

    […] discussion à portée philosophique sur le thème des différences pourra suivre cet exercice. Afin d’assurer la cohérence de la […]

  2. 28 juillet 2016

    […] un précédent article, j’expliquais les bienfaits de la philosophie pour les enfants. J’avais découvert la […]

  3. 11 septembre 2016

    […] >>> Des idées pour les mettre en place ici. […]

  4. 24 octobre 2016

    […] philosophie, la Communication Non Violente et le développement personnel sont deux moyens d’enrichir […]

  5. 18 décembre 2016

    […] On pourrait développer le sens moral des enfants avec des dilemmes éthique ou des questions à portée philosophique. […]

  6. 14 février 2017

    […] la philosophie de manière plus ou moins formelle et poser des questions à valeur métaphysique […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *