Cercles philo avec les enfants : mode d’emploi et bénéfices (en classe et à la maison)

Comment amener le débat ? donner la parole au enfants ? changer de regard sur le conflit ?

Quelles conditions pour que la parole des enfants émerge ?

faire-de-la-philo-avec-les-enfants-en-classe

J’ai assisté à un atelier « Philosopher avec les Enfants » (pour adultes, enseignants, éducateurs), animé par par une personne de l’Association pour une Communication Non-Violente (Geneviève Bouchez-Wilson). L’ingrédient principal du pouvoir sur les autres est la peur. Nous avons donc le devoir de former des individus capables d’écouter les autres et de s’exprimer. Les cercles de parole philosophiques sont un outil parmi d’autres pour gérer la violence

Quand on décide d’engager les enfants à réfléchir sur un thème et à se questionner, un contexte et un espace différents du rapport maître/ élève, adultes sachants/ enfants ignorants sont nécessaires. Geneviève Bouchez-Wilson parle d’équivalence.

Elle énonce plusieurs conditions pour créer cette intimité qui permet à la parole d’émerger :

  • un espace sécurisé et encadré,

L’équivalence adultes/enfants se matérialise :

  • avec un bâton de parole (pour faciliter la parole, la faire circuler de manière structurée et permettre à chacun de s’exprimer jusqu’au bout),
  • avec une durée (éventuellement matérialisée par une horloge, une lumière allumée…),
  • dans un cercle de parole où tout le monde le voit (éventuellement assis par terre sur des coussins, des tapis…)…
  • par une parole au centre (on ne parle pas à quelqu’un, on en réagit pas en ping pong mais on s’adresse au centre matériellement pour détourner les jugements et les critiques),
  • une relation de confiance mutuelle et d’empathie,

On a besoin d’être au clair avec soi-même en tant qu’adulte pour incarner cette équivalence. L’adulte aussi se dévoile, peut parler de ses expériences, de sa vulnérabilité.

Parler de notre histoire personnelle est une façon de créer un lien authentique avec les enfants et de leur faire comprendre qu’on ne joue pas un  rôle, qu’on n’est pas dans un jeu de manipulation (même positive).

Pourtant, oser sa vulnérabilité et son humilité n’est pas facile.

  • l’absence de domination,

Chaque parole est unique et a de la valeur, que ce soit celle des enfants ou des adultes. Eviter la critique et instaurer la bienveillance est le rôle de l’adulte.  Les enfants sont invités à s’exprimer par des messages je (je parle de moi) et aucune parole n’est vraie ou fausse dans l’absolue (elle représente l’avis ou l’émotion dans la réalité d’une personne à un moment, et cet avis ou ces émotions peuvent être amenés à changer en se confrontant avec d’autres points de vue). Un atelier de parole philosophique est un déplacement vers l’autre : « tu ne penses pas comme moi mais tu m’intéresses ! ».

Par ailleurs, la pensée est liée à la possibilité de s’exprimer mais également d’écouter : s’enrichir de la parole de l’autre n’est possible qu’à condition que chacun sache où est sa place.

  • un moment ritualisé et unique,

Une enseignante racontait qu’elle pratiquait les cercles de parole avec ses élèves de maternelle : le bâton de parole est un pompon en laine, la durée est symbolisée par une led lumineuse qui reste allumée le temps de l’atelier, les enfants sont assis en cercle sur des coussins, la led est mise au centre du cercle et les enfants regardent la led allumée quand ils parlent, les ateliers se font en petits groupes (demie classe)…

  • la confidentialité.

La parole des enfants ne sera pas réutilisée contre lui plus tard. Cette confidentialité, cet « espace sacré » est la condition pour que chaque enfant exprime son ressenti, sa perception, ses émotions.

Quelle forme peut prendre un atelier de philosophie avec les enfants ?

Matériel et thème

On peut partir d’une question du quotidien, d’une interrogation existentielle, d’un article de presse, d’une vidéo, d’un conte, des réseaux sociaux avec des plus âgés…


Puis on peut demander simplement : qu’est-ce qui se passe en vous, dans votre tête et votre corps, quand vous entendez/ voyez ça ? 

On peut également passer par plusieurs formes pour s’exprimer :

  • le jeu
  • le dessin
  • des mots (plutôt que des phrases)
  • le mime
  • la danse

Pour aider à développer le vocabulaire autour du corps, des émotions, des sensations, on pourra travailler en amont et/ou en parallèle sur ces notions :

Le vocabulaire du contact avec soi est important dans le processus de citoyenneté : si je suis coupé de mon intimité, je ne me comprends pas et je ne comprends pas l’autre non plus… un terreau favorable à la violence.

Déroulement

Geneviève Bouchez-Wilson insiste sur la reformulation et la restitution.

La reformulation (par l’adulte et par les autres enfants) fait le pont entre l’émetteur (ce que je dis) et le récepteur (ce que les autres entendent). La reformulation participe au travail de compréhension en reconstituant ce qui a été dit.

Bilan

Pour clore un cercle de parole philosophique avec les enfants, on pourra poser des questions :

  • qu’est-ce que cela vous a fait de vivre cette expérience ?
  • est-ce que vous avez l’impression d’avoir évolué ?
  • est-ce que vous avez acquis quelque chose ?
  • est-ce que vous auriez aimé avoir plus de temps ?
  • est-ce qu’il y a quelque chose que vous n’avez pas eu le temps de dire ?
  • est-ce que vous avez des regrets ?
  • est-ce qu’il existe un thème ou une question que vous aimeriez aborder la prochaine fois ?

Les effets de la philosophie avec les enfants sur « l’économie globale » de l’éducation

  • Développement de l’empathie
  • Meilleure connaissance de soi (son corps, ses émotions, ses besoins; lien entre le cerveau et le corps)
  • Baisse de la violence
  • Libération de l’imagination
  • Accroissement du vocabulaire
  • Pollinisation des pratiques non violentes (dans les familles, dans la cour de récréation, dans des cercles élargis…)
  • Attention portée à la sensibilité et la vulnérabilité (de soi et des autres)
  • Capacité à apprendre les uns des autres
  • Esprit critique (capacité à penser le monde, à mettre en question des informations) et intelligence collective

……………………………………………………………………………………….

Des ressources pour se lancer dans la philosophie avec les enfants :

Philosopher et méditer avec les enfants (1CD audio) de Frédéric Lenoir (éditions Albin Michel)

Ateliers philo à la maison de Michel Tozzi et marie Gilbert (éditions Eyrolles)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Amelobe dit :

    A Madagascar, la philosophie pour les enfants est encore à son état embryonnaire. Le cercle des personnes voulant appliquer cette philosophie veut connaitre plus l’expérience des autres afin de pouvoir mieux circonscrire cette application.

  1. 28 novembre 2016

    […] les autres ou les uns avec les autres. Cette vidéo peut être le point de départ d’un cercle de parole/ atelier philosophique avec des enfants ou des […]

  2. 12 décembre 2016

    […] Cercles philo avec les enfants : mode d’emploi et bénéfices (en classe et à la maison) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *