10 citations d’Albert Jacquard pour changer le monde (et l’éducation)

10 citations d’Albert Jacquard pour changer le monde (et l’éducation)

citation albert jacquard

 

1.Il ne s’agit plus de l’emporter, il s’agit d’être; il s’agit de ne plus confondre existence et performance.

 

2.Il n’y a que des différences, il n’y a pas de hiérarchie.

 

3.La vraie forme de l’intelligence est de comprendre qu’on n’a pas encore compris et de faire le nécessaire pour comprendre quand même.

 

4.Il est CRIMINEL de dire à un enfant : « Tu n’es pas doué », « Tu n’es pas capable », « Tu vas échouer ». On PROVOQUE l’échec de certains enfants.

 

5.L’intelligence n’est pas quelque chose que l’on reçoit, c’est quelque chose que l’on construit.

 

6.C’est dans l’organisation des rencontres qu’on doit situer l’hominisation. Dans une société, qu’a-t-on besoin de faire d’autre que d’organiser les rencontres ?

 

7.L’autre est ma richesse et je dois m’organiser pour que cette richesse ne soit pas perdue !

 

8.Chacun d’entre nous est une merveille.

 

9.Il nous faut regarder l’avenir dans le regard des enfants, et en particulier quand ce regard est insoutenable. Cet avenir dépend de chacun d’entre nous : ça ne dépend que des hommes donc c’est réalisable.

 

10.Quand on apprend à des enfants, par exemple à l’école, à se battre, à se dominer les uns les autres, à être des gagnants – en risquant d’être des perdants – on peut dire que nous sommes une société qui marche à l’envers. Dire à un enfant « tu vas être premier », à la réflexion c’est un crime !


 

Une utopie ? Pas pour celles et ceux qui appliquent déjà ces principes éducatifs !

quand l'école s'adapte aux enfantsParce-qu’une école (et une société) de ce type n’est pas une utopie, je vous invite à lire le livre Quand l’école s’adapte aux enfants, dans-lequel une éducatrice Montessori raconte ses trente années d’enseignement dans une école Montessori.

A travers 20 histoires vraies d’enfants à besoins spécifiques, elle prouve qu’il est possible de mettre en place un environnement scolaire dans un juste équilibre entre autonomie et responsabilité.

« L’enfant a un pouvoir que nous n’avons pas : celui de bâtir l’homme lui-même » écrivait Maria Montessori.

Repenser l’enseignement en ce sens, y inclure les enfants dans toute leur diversité, sont les défis à relever pour construire les fondations d’une société où violence et concurrence céderont le pas au respect de l’autre, à l’acceptation de la différence et à la solidarité.

 

A lire : Quand l’école s’adapte aux enfants : entraide et excellence à l’école Montessori de Donna Bryant-Goertz (éditions DDB)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *