Comment complimenter les enfants pour qu’ils croient en leurs capacités et leur réussite ?

Comment complimenter les enfants pour qu’ils croient en leurs capacités et leur réussite ?

Les apprentissages les plus valables ont lieu lorsque les enfants s’impliquent profondément dans ce qu’ils font, et non lorsqu’ils s’inquiètent du jugement des autres. – Faber et Mazlish

Faber et Mazlish, expertes en communication bienveillante adultes/ enfants, proposent que nous nous posions une question clé avant de faire des compliments aux enfants : « est-ce que mes paroles rendent mon enfant plus dépendant de moi et de mon approbation, ou l’aident-elles au contraire à reconnaître ses forces et à lui fournir une image plus précise de ses habiletés et réussites ? »

Dans ce tableau, je vous propose des suggestions de phrases qui utilisent les compliments descriptifs afin de renvoyer les enfants à leurs propres capacités et compétences leur permettant de prendre conscience par eux-mêmes de leur valeur (plutôt que d’attendre des adultes le pouvoir d’accorder le compliment ou de le retenir).

exemples complimenter les enfants……………………………………………………………………………………………

Source : Parler pour que les enfants apprennent à l’école et à la maison de Adele Faber et Elaine Mazlish (éditions Le Phare)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Bonjour Caroline

    Quel bel article !
    Ce tableau est vraiment une très belle idée.

    Il me fait penser à des tableaux que l’on réalise également lorsqu’on apprend à parler positif au lieu de négatif face à ses salariés.

    Le plus dur, personnellement, c’est l’échange devant les dessins de mon enfant.
    J’ai tout de même ce réflexe de la complimenté. Et je crains en effet cette dépendance affective, et dépendance vis à vis de moi sur ce qui est bien ou pas.
    Et pourtant, je pense qu’il est très important de complimenter tout de même, non ?

    Au plaisir
    Evan

  2. Gaelle ROGER dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce partage très utile ! Un tableau très pratique pour faire comprendre au parents et aux enseignants l’art de complimenter et encourager un enfant sans que cela ne devienne « dépendant » de l’avis des autres. Il y a tellement de personnes qui ne croient pas en leurs capacités… c’est dommage, et ce tableau est d’autant plus d’utilité publique !
    Merci pour cet article !

  3. Lydia dit :

    Réactions qui ouvrent à un échange précis et formulant de manière claire l’intérêt du parent, c’est très juste.
    À ceci près concernant les dessins, je ne suis pas d’accord : chez un enfant comme chez un adulte le geste artistique peut non seulement exprimer des émotions mais aussi en susciter, qui s’expriment par des jugements de goût de la part du « public ». Il est normal et parfaitement sain de s’exclamer devant un dessin réussi. L’ego artistique, même chez le petit, n’est pas narcissique mais spécifique au processus créatif et se construit avec les réactions suscitées et manifestes du « spectateur ». Ce qui est contre-productif et ridicule est naturellement de dire à tout bout de champ que tous ses dessins sont « magnifiques ». Évidemment. C’est même prendre l’enfant pour un idiot. Mais se priver d’exprimer son enthousiasme, son appréciation intime (on peut aussi dire quand le dessin nous parle moins… sans jugements de valeur négatifs), est tout aussi ridicule et artificiel.
    Le geste artistique a besoin de plus qu’une réponse descriptive et distanciée.

  4. Lydia dit :

    J’oubliais de vous remercier pour tous vos articles, vous suivant depuis longtemps 🙂
    Votre travail de qualité fait bcp de bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.