CNV : comment répondre à des exigences/ ordres ? – 8/9

Comme vu dans la vidéo 7, les exigences ne supportent pas le non (contrairement aux requêtes). Mais alors comment répondre à des exigences de manière non violente ?

Quelles sont les réponses du langage chacal à une exigence ?

Marshall Rosenberg explique qu’il existe trois types de réponses des chacals qui entendent les demandes systématiquement comme des exigences :

  1. La réponse frontale : « Je ne suis pas ton esclave »
  2. La réponse à double signal qui envoie un message verbal contradictoire avec le message non verbal : « Ok, je viens » en soupirant
  3. La réponse du chacal qui dit oui pour acheter de l’amour : « Bien sûr que je viens ». Ce chacal ne sait pas dire non par devoir ou pour prouver qu’il est une personne aimante. Celui-ci risque l’overdose et l’éruption à force de tout encaisser (comme l’exemple du mari dans la vidéo).

Comment passer en langage girafe pour répondre à des exigences de chacal ?

Marshall Rosenberg donne plusieurs formulations possibles au cours de sa formation :

« Je voudrais recevoir des remerciements pour ce que j’ai fait plutôt que des reproches sur ma façon de faire. Si je reçois au moins un remerciement, je serais plus ouvert pour entendre des conseils sur la manière de mieux le faire ».

‘ »J’aimerais que tu reconnaisses qu’il existe plusieurs manières adéquates de faire les choses. »

« J’aimerais recevoir de la reconnaissance pour avoir essayé et des remerciements même si tu n’aimes pas mon travail. »


« Est-ce que tu peux m’indiquer ta façon de faire sans utiliser de mots qui impliquent que c’est toi qui as raison. Ce serait plus facile pour moi ».

Pour répondre à des exigences de chacal, la girafe écoute, exprime ses sentiments, fait des requêtes et se montre empathique. Elle sait s’affirmer et le fait avec honnêteté.

Pourquoi vous ne devez pas prendre pour vous ce que pense un chacal ?

Si vous voulez vivre vieux, ne demandez pas à écouter ce qu’un chacal pense !

Isabelle Filliozat dans L’intelligence du cœur précise qu’un chacal cherche toujours des oreilles de girafe pour l’aider à décoder ce qu’il tente d’exprimer.

Elle continue en disant que d’une manière générale, nous devons chercher le grain de vérité (le besoin non satisfait) quand une personne nous envoie un message accusateur.

les chacals ne sont que des girafes qui ont un problème de langage CNV

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. begnis dit :

    Merci pour toutes ces ressources.

  2. Eon maloue dit :

    Merci pour votre travail et la compilation de toutes ces informations passionnantes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *