Confiance en soi à l’âge adulte : comment la restaurer et rebondir en cas de difficultés ?

Confiance en soi à l’âge adulte : comment la restaurer et rebondir en cas de difficultés ?

Une vidéo d’Isabelle Filliozat, psychothérapeute spécialiste des émotions, proposée par Alter Nego.

Pour Isabelle Filliozat, la perte de confiance en soi est une réaction bio-psycho-physiologico-sociale. Elle répond à trois questions clés :

1. Quels sont les ingrédients de la confiance en soi ? 
2. Comment restaurer cette confiance quand on pense l’avoir perdue ?
3. Comment développer l’empowerment et sa capacité à agir ou rebondir en situation difficile ? 

Il y a plusieurs façons d’avoir confiance en soi :

  • la sécurité intérieure : est-ce que je me sens appartenir ? est-ce que j’estime avoir le droit d’être en vie ?
  • la confiance en sa personne propre : est-ce que je m’autorise d’avoir des désirs et des besoins ?est-ce que je suis conscient.e de ce que j’apporte en plus au monde ? est-ce que je me donne le droit de dire non, de créer, de partager ?
  • la confiance en ses capacités : comment je construis petit à petit mes compétences ?  Isabelle Filliozat affirme que nous avons besoin de douter pour apprendre de nouvelles choses et construire petit à petit des compétences.
  • la confiance relationnelle et sociale : comment j’entre en relation avec les autres ? « ous avons du succès quand nous savons tisser du lien avec les autres.

La perte de la confiance en soi apparaît alors comme une réaction appropriée à une situation au cours de laquelle quelqu’un a voulu prendre le pouvoir sur nous et/ou nous a rabaissés. Quand nous nous sentons dévalorisés, le corps réagit (battements du coeur plus rapides).

Cependant, nous disposons de ressort sur le plan psychologique. Nous pouvons gagner en pouvoir personnel en nous posant des questions à nous-mêmes :

  • quelle était la situation qui a provoqué une baisse de confiance en moi ?

 

  • quelles émotions ai-je ressenti ?

 

  • est-ce que ces émotions sont disproportionnées ? dans ce cas, quels sont les éléments de mon histoire qui remontent comme des élastiques ?

 

  • de quoi ai-je eu peur ? de quoi ai-je toujours peur ?

 

  • quel est l’enjeu qui me pétrifie ?

 

  • y-a-t-il un conflit qui m’empêche de réussir ?

 

  • quel était le.s besoin.s non satisfait.s ?

 

  • quels sont mes atouts ?

 

  • quelles sont mes valeurs ? qu’est-ce que j’ai envie d’apporter ? comment je peux contribuer ?

 

La vraie confiance réside dans cette attitude : écouter les peurs, accepter la vulnérabilité, sentir les sensations du corps, éprouver le droit d’être en vie et d’agir, regarder ses atouts propres et sa valeur ajoutée en soi, évaluer qui on est et ce qu’on peut apporter d’unique.

De cette attitude, on peut alors construire les compétences nécessaires pour atteindre l’objectif fixé, en admettant que ces compétences se construisent dans le temps et avec des efforts volontaires.

…………………………………………………………………………..

Pour aller plus loin, le livre d’Isabelle Filliozat sur la confiance en soi : Fais toi confiance ou comment être à l’aise en toutes circonstances (éditions Poche Marabout)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bonjour Caroline

    Je te remercie pour cet article.
    C’est clair, la confiance en soi peut faire défaut par moment, et devenir pénalisante.

    Nos enfants pouvant alors ne pas se relever et créer un vrai blocage, qui pourra les pénaliser dans leur vie futur, et même en entreprise.

    Les aider au plus tôt à se relever lorsqu’ils ressentent cette perte de confiance est notre devoir 🙂

    A très vite
    Evan

  2. jean claude dit :

    merci. beaucoup des pistes et outils. Pas aisé du tout. Car .la confiance en soi est un vrai exercice de longue haleine….c’est quasiment chaque jour que nous devons la cultiver..J’ai appris avec vous, avec cet article, qu’il existe d’autres méthodes/ astuces en quelque sorte…A la pratique , j’aviserai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *