4 idées pour instaurer un rituel du coucher apaisant pour les enfants

4 idées pour instaurer un rituel du coucher apaisant pour les enfants

instaurer rituel coucher apaisant

Stéphanie Couturier est psychomotricienne et sophrologue. Elle accompagne des enfants depuis plus de 10 ans et est l’autrice du livre Aidez votre enfant à bien dormir. Dans celui-ci, elle propose 4 idées pour instaurer un rituel du coucher apaisant et propice à l’endormissement.

1.Donner le top départ du rituel en famille

Pour transformer le départ dans la chambre en un moment familial agréable, on peut le faire sous une forme ludique et calme. Chaque soir de la semaine sera l’occasion de changer le mode de départ : en faisant le moins de bruit possible, en faisant des pas légers de cosmonautes, en allant le plus doucement possible, marcher en se faisant un auto massage du visage, en faisant semblant que le pouce levé est une bougie et en faisant attention à ne pas l’éteindre…

2.Avoir des repères dans le passé et le futur

Les repères temporels permettent de diminuer l’anxiété (souvent liée à l’inconnu et à la séparation). Il est alors possible de parler d’éléments structurant le temps passé et futur au moment du coucher. En voici quelques exemples :

  • demander à l’enfant de retracer les grandes étapes de sa journée, du lever jusqu’au coucher
  • nous même annoncer les grandes lignes de la journée du lendemain
  • demander à l’enfant ce qui l’enthousiasme à l’idée du lendemain (cela peut-être de toutes petites choses)
  • pratiquer le rituel des trois kifs (se raconter mutuellement les meilleurs moments de la journée, trois plaisirs, trois petits ou grands moments de bonheur)

3.Ecouter les bruits de la nuit

Quand l’enfant est bien installé dans son lit, il est possible de s’installer à côté de lui pendant quelques minutes et d’écouter ensemble les bruits de la nuit dans la pénombre. Chacun peut chuchoter et expliquer ce qu’il entend.

4.Dire bonne nuit 10 fois

Il s’agit de proposer à l’enfant de dire bonne nuit à 10  objets ou 10 personnes : bonne nuit le lit, bonne nuit papy, bonne nuit l’étoile filante…

A chaque élément de la liste, l’enfant lève un doigt. Quand les dix doigts de la main sont levés, l’enfant peut alors croiser ses mains sur son coeur pour partir vers un nuit de sommeil paisible.

 

En cas de fortes agitations et/ou d’angoisses récurrentes au moment du coucher, d’autres possibilités sont envisageables :

  • les fleurs de Bach (Stéphanie Couturier, qui est également consultante en Fleurs de Bach, cite plusieurs fleurs en fonction du type de problèmes rencontrés par l’enfant)

 

  • des séances d’osthéopathie et/ ou de microkiné

 


 

 

  • des histoires sur le monde de la nuit (qui peuvent démystifier les angoisses liées à l’obscurité et à la séparation de la nuit) – une sélection ici

 

  • des visualisations créatives qui font appel à l’imagination des enfants pour qu’ils se projettent dans un état apaisé et sécurisé (Stéphanie Couturier en propose également plusieurs dans son livre)

 

  • le cododo (dormir avec l’enfant, par exemple en mettant un matelas au sol dans la chambre des parents)

…………………………………………………………………………………………………………..

Source : Le cabinet des émotions : Aidez votre enfant à bien dormir de Stéphanie Couturier (éditions Marabout). Disponible en centre culturel, en librairie ou sur internet.

Commander Le cabinet des émotions : Aidez votre enfant à bien dormir: Exercices et outils pour vaincre les troubles du sommeilsur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *