Emy ne veut pas lire : un album pour inciter les enfants qui n’aiment pas lire à lire

Emy ne veut pas lire : un album pour inciter les enfants qui n’aiment pas lire à lire

Présentation de l’éditeur

emy ne veut pas lire

 

Les aventures quotidiennes de Liv & Emy, deux petites filles pleines de curiosité et d’imagination. Des histoires simples et poétiques, inspirées de la vie réelle.

Liv et Émy rentrent de la bibliothèque les bras chargés de livres. Mais Émy n’a pas très envie de lire toute seule ! Sa maman a une idée…

 

 

J’ai aimé

Ce livre fait partie de la collection Mes petites histoires Montessori dans laquelle Eve Hermann (éducatrice Montessori) raconte des moments de vie tous simples de deux jeunes soeurs. En accord avec les principes de la pédagogie Montessori, les textes sont écrits en cursif et ils sont plutôt courts, ce qui permet à un lecteur débutant de s’entraîner à la lecture.

Ce n’est pas tant le label Montessori qui m’a attirée dans cet album que le thème : comment réagir face à un enfant qui n’aime pas lire, qui ne veut pas lire ? comment transmettre le goût de la lecture sans le braquer ni le dégoûter ?

Emy et sa soeur sont ravies de leurs trésors ramenés de la bibliothèque. Elles s’installent confortablement pour lire mais Emy, la plus jeune, n’a pas envie de lire toute seule. Elle sollicite sa mère, sa soeur et son père mais aucun n’est disponible pour lui faire la lecture. Sa maman lui suggère de lire par elle-même puisqu’elle sait lire mais la petite fille n’en a pas envie. Sa mère comprend alors l’importance de la demande de sa fille et finit par venir lui faire la lecture quand elle est disponible. Mais cette dernière doit retourner en cuisine pour terminer le repas. Emy est très frustrée : elle veut savoir la suite de l’histoire mais n’a toujours pas envie de lire. C’est alors qu’elle trouve un petit mot par terre. C’est maman qui lui a écrit un petit billet. Emy le lit et comprend alors que maman a très envie elle aussi de connaître la suite de l’histoire. Emy se précipite alors à la cuisine pour lire l’histoire à sa mère.

J’ai trouvé cette histoire très intelligente, tout en finesse et en bienveillance. La mère comprend sa fille : elle a envie de connaître l’histoire mais n’a pas envie de lire bien qu’elle en soit capable (peut-être que le livre est trop long, que les caractères sont écrits trop petit, que la petite fille a besoin d’attention…). La mère prend alors la demande en considération tout en prenant en compte ses besoins à elle de terminer le repas (on retrouve une des clés de l’éducation bienveillante : concilier les besoins des uns et des autres). Elle sait aussi comment susciter l’envie de lire de sa fille : la rendre active et utile dans une optique de plaisir partagé. Les billets de lecture et les petits mots en mode « secret » sont d’ailleurs très efficaces pour inciter les enfants à lire (testés et approuvés de nombreuses fois !). L’avantage de cette approche est qu’on peut adapter les billets à la situation et au niveau de chaque enfant.

J’ai apprécié le petit bonus à la fin du livre : le jeu des billets permet de prolonger la lecture en amenant l’enfant dans l’action. L’enfant est invité à lire à travers une activité plaisante et à son niveau, partagée avec ses parents.

Les illustrations de  Roberta Rocchi sont très doux et délicats, traduisant à merveille ces temps de l’enfance entre pétillement, naïveté, douceur et curiosité.

A partir de 4 ans.

………………………………………………………………………………

Emy ne veut pas lire de Eve Hermann (collection Mes petites histoires Montessori – éditions Nathan) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Emy ne veut pas lire sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *