Les enfants « autonomes » : quand les parents sont démunis face à leurs enfants considérés comme fatigants et difficiles.

Les enfants « autonomes » : quand les parents sont démunis face à leurs enfants considérés comme fatigants et difficiles.

enfants autonomes parents démunis enfants fatigants difficiles

Dans son livre 4 valeurs pour réinventer l’éducation, Jesper Juul (thérapeute familial) mentionne le cas des enfants qu’il qualifie d’ « autonomes ». Il écrit que ces enfants naissent souvent « finis », sans rondeurs de bébé, avec des muscles bien dessinés et un visage qui a déjà de la personnalité. Du point de vue du développement moteur, ils sont souvent en avance de plusieurs semaines sur les enfants du même âge et leur volonté d’autonomie est quasiment inscrite dans leurs traits dès le début.

Jesper Juul a remarqué que ces enfants repoussent souvent les manifestations de tendresse et ne sont pas sensibles aux mesures « d’éducation » (ils vont se rebeller avec grande force contre toute tentative de restriction de leur liberté, de leur autonomie et contre toute tentative de conseil).

Jesper Juul a reconnu l’existence de ces enfants autonomes après avoir rencontré de nombreux parents qui se trouvaient démunis face à leurs enfants considérés comme fatigants et difficiles.

Les enfants autonomes ne filent pas doux aussi facilement et ils ont tendance à s’isoler vis-à-vis de leurs parents. Cela peut paraître dramatique mais une fois qu’on a compris leur personnalité, vivre avec eux se révèle instructif et plaisant. – Jesper Juul

Tout se passe comme si les enfants autonomes disaient « Je donne et je prends comme ça me plaît et quand ça me plaît. Vous pouvez essayer toutes les manipulations possibles, je vous garantis que vous n’obtiendrez rien comme ça. Au fond, je ne suis pas très exigeant.e – je veux juste être aimé.e et respecté.e tel.le que je suis parce que, même avec la meilleure volonté du monde, je ne peux pas être différent.e. ».

Quand les parents de ces enfants persistent à utiliser des mesures dites éducatives tels que les punitions, les isolements, le chantage ou les manipulations émotionnelles (critiques, humiliations, menaces, exigences non négociables), les relations avec ces enfants deviennent un combat éreintant qui laissent les parents épuisés et les enfants avec une impression d’être non seulement anormaux mais aussi incompris et mal aimés.

Les enfants autonomes se distinguent par une responsabilité personnelle prononcée, supérieure à la moyenne. Ils veulent eux-mêmes prendre position sur tout. Ils veulent décider eux-mêmes. Quand ils ont fait un mauvais choix, ils veulent s’en rendre compte eux-mêmes et trouver eux-mêmes une solution. – Jesper Juul

Jesper Juul utilise la métaphore du buffet pour faciliter la compréhension des mécanismes de fonctionnement des enfants autonomes : ces enfants ne veulent pas manger si on place une assiette devant eux car ils veulent des propositions sous forme de buffet. Alors ils peuvent choisir eux-mêmes ce qu’ils veulent manger, dans quelle quantité et quand.

Jesper Juul donne l’exemple de l’habillage pour comprendre comment agir face aux enfants autonomes. Le matin, mieux vaut demander à l’enfant s’il a besoin d’aide sous forme de question. Si l’enfant refuse, inutile d’insister ou de commenter. Il est possible que l’enfant s’habille avec des vêtements qui ne correspondent pas à la saison ou des vêtements qui ne vont pas ensemble. Jesper Juul insiste sur le fait que les enfants ne peuvent apprendre que de leurs propres expériences… mais qu’il est possible de glisser une écharpe en hiver ou un tee shirt à manche courte en été dans le sac que l’enfant pourra décider, ou pas, d’enfiler s’il a chaud/ froid ou s’il ne se sent pas à l’aise. Là encore, inutile de commenter… l’enfant aura appris la leçon tout seul.


Jesper Juul conseille aux parents d’accepter que leurs enfants soient faits de ce bois et de tenir un discours de ce type aux enfants :

Pendant longtemps, nous avons toujours cru savoir précisément ce qui était le mieux pour toi et quelle personne tu devrais être. Cela a malheureusement provoqué beaucoup de combats entre nous, et ces combats nous ont bien trop souvent rendus tristes et tous mis en colère. Maintenant, nous avons compris que tu es un enfant spécial, unique, avec tes propres forces et qualités, un enfant qui sait et peut faire beaucoup plus de choses que ce que nous pensions et à qui nous pouvons faire confiance. Nous regrettons de nous être entêtés à croire que nous devions t’obliger à obéir et nous sommes heureux que tu n’aies jamais laissé tomber, que tu aies tout fait pour préserver ta personnalité et ta dignité. A partir d’aujourd’hui, nous allons faire de notre mieux pour t’écouter et te prendre au sérieux. Cela ne sera sûrement pas toujours facile pour nous et, si nous n’y arrivons pas, il faudra que tu nous aides, tu veux bien ?

Ce message est à personnaliser pour qu’il sonne juste aux oreilles de tout le monde dans la famille. C’est seulement à cet effort que la lutte de pouvoir quotidienne prendra fin.

Il est possible que l’enfant, en entendant ce message, le considère comme naturel et n’ait pas d’autre réaction qu’un acquiescement ou alors il se peut que l’enfant se mette à pleurer de soulagement. Un enfant qui aura subi trop de punitions et qui a perdu toute confiance en ses parents risque de ne pas croire ce message et de rejeter ses parents et leur tentative comme une nouvelle tentative de manipulation à visée éducative. Ces parents devront s’armer de patience et montrer dans leurs attitudes quotidiennes qu’ils ont à coeur de respecter leurs enfants, de leur faire confiance et de les laisser faire preuve de responsabilité personnelle. En cas de désaccord ou de peurs, les limites personnelles des parents seront exprimées dans un langage personnel, authentique sous forme d’échange coeur à coeur plutôt que de limites posées à l’enfant.

Les enfants autonomes ne peuvent pourtant pas tout faire tout seuls, surtout quand ils sont jeunes. Ils ont quoiqu’il en soit besoin de la sollicitude bienveillante de leurs parents, de leur aide et, éventuellement, de leurs conseils si et seulement s’ils sont sollicités (sinon, ils les rejetteront en bloc… et leurs parents avec !). Cette aide doit toujours rester sous forme de propositions parce que tout le reste (ordres, exigences, conseils) sera vécu comme une atteinte impardonnable à leur autonomie personnelle.

On remarquera que les propositions faites par Jesper Juul pour accompagner les enfants dits autonomes sont valables pour tous les enfants et s’appuient sur les principes d’une parentalité non violente et respectueuse.

…………………………………………………
Source : 4 valeurs pour réinventer l’éducation de Jesper Juul (éditions Poche Marabout). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander 4 valeurs pour réinventer l’éducation  sur Amazon ou sur Decitre.

2 réponses

  1. um mahob dit :

    Toujours mes infinis remerciements pour tous ces outils partagés avec les passionnés de l’Education-Formation que nous sommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.