Pourquoi les enfants TDAH (trouble déficit d’attention avec hyperactivité) passent-ils pour des enfants mal élevés ? 

Pourquoi les enfants TDAH (trouble déficit d’attention avec hyperactivité) passent-ils pour des enfants mal élevés ? 

Pourquoi les enfants TDAH (trouble déficit d'attention avec hyperactivité) passent-ils pour des enfants mal élevés -

Alain Pouhet écrit dans son livre Questions sur les dys-, des réponses que de nombreux enfants atteints de TDAH (les « hyperactifs ») sont souvent remarqués pour des troubles du comportement (contrairement à des enfants TDA sans hyperactivité qui peuvent présenter un sévère trouble de l’attention mais qui sont « sages » et passent inaperçus).

Le docteur Pouhet regrette que le grand public et de nombreux enseignants envisagent la problématique du TDAH sous l’angle réducteur de la seule hyperactivité. Or ce raccourci est la porte ouverte à des amalgames du type hyperactivité = agitation = enfant mal élevé.

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est une affection neurobiologique qui peut causer l’inattention, l’hyperactivité, l’impulsivité et d’autres difficultés d’apprentissage. La recherche semble indiquer que le TDA/H est fort probablement causé par des anomalies dans certains neurotransmetteurs ou messagers dans le cerveau qui rendent alors cet organe inefficace ou paresseux dans les zones qui contrôlent les impulsions, filtrent l’apport sensoriel et fixent l’attention (source).

Quand le trouble attentionnel est structurel, les troubles de l’attention sont anciens et présents partout, dans toutes les situations avec tous les adultes. Cependant, si la tâche proposée à l’enfant est motivante pour lui, il parvient mieux à se contrôler et à être disponible mais pour un temps seulement car cela est coûteux en termes d’attention et d’énergie pour lui.

Bien souvent, les parents d’enfants atteints de TDAH sont dépassés parce que l’hyperactivité rend les enfants qui en sont touchés difficiles à élever (zapping, impulsion, oubli des consignes, agitation perpétuelle, déficit d’organisation, parfois trouble oppositionnel). Mais l’enfant est victime de ses symptômes… et les parents qui sont peu informés sur les troubles de l’attention avec hyperactivité sont eux aussi victimes de ce que leur enfant donne à voir et à entendre.

Comment comprendre et accompagner au mieux les enfants TDAH ?

Constater que l’enfant ne le fait pas exprès et n’est pas un provocateur né est indispensable pour changer de regard sur eux.

Alain Pouhet donne plusieurs pistes dans son livre pour mieux comprendre et accompagner les enfants hyperactifs :

  • le traitement médicamenteux (toujours après pose d’un diagnostic par un professionnel – neuropédiatres ou pédopsychiatres spécialisés ET hospitaliers – et consultation au cas par cas quand la facilitation de la vie scolaire de l’enfant échoue ou apporte une réponse insuffisante),
  • une prise en charge cognitivo-comportementale,
  • une parentalité bienveillante et empathique (la parentalité bienveillante donne des outils pour désamorcer les conflits et cultiver l’intelligence émotionnelle des enfants),
  • une coopération enseignants/ parents/ professionnels sur la base d’informations pertinentes afin d’aménager au mieux les conditions d’apprentissage.

Une meilleure compréhension et une information diffusée largement permettrait de changer de regard sur ces enfants. La brochure « Visez le succès : enseigner aux élèves ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité  » est une mine d’or pour ce faire : à télécharger ici.

enfants-tdah-mal élevés

………………………………………………………………………..

Source : Questions sur les Dys- : Des réponses du Dr Alain Pouhet (éditions Tom Pousse). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Questions sur les Dys- : Des réponses sur Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *