Remplir le réservoir de tous les membres de la famille : pourquoi ? comment ?

Remplir le réservoir de tous les membres de la famille : pourquoi ? comment ?

Pour expliquer l’attachement des enfants aux parents, Lawrence Cohen, psychologue américain, utilise l’image du réservoir d’amour à remplir chaque fois qu’il se vide. La figure primaire d’attachement de l’enfant est la station d’essence auprès de laquelle l’enfant a besoin de s’approvisionner. C’est auprès d’elle qu’il revient entre deux excursions dans le monde extérieur.

Le réservoir de l’enfant est vidé par la faim, la fatigue, l’isolement, la séparation, le stress, les disputes, des blessures, des écorchures… Et une personne dont le réservoir affectif est vide aura tendance à être plus sensible, à chercher de l’affection et de l’attention par des moyens plus ou moins efficaces, à être plus irritable, moins coopératif.

On peut utiliser cette image avec les enfants et leur demander à certains moments de la journée à quel niveau est leur réservoir. Cela pourrait devenir une sorte de rituel : « comment est le niveau de ton réservoir en ce moment/ ce soir ? »

L’image du réservoir est valable à tout âge car l’amour est notre carburant à tous : bébés, enfants, adolescents, adultes, seniors. Nous, parents, avons également besoin de remplir notre propre réservoir. On pourra ainsi dire aux enfants : « Mon réservoir est bien vide, j’aurais besoin d’un gros câlin » .

réservoir d'amour famille

Alors, une famille qui remplit son réservoir affectif, à quoi ça ressemble ?

 

Qu’est-ce qu’on y voit ? 

Des câlins

Des caresses

Des massages

Des jeux en commun

Des livres lus ensemble

Des moments et activités partagés

Des repas pris ensemble le plus souvent possible

Des tâches quotidiennes réparties équitablement et faites dans la joie

Du respect mutuel (adultes/ adultes, adultes/ enfants, enfants/ adultes, enfants/ enfants)

Des besoins prise en compte

Des moments de résolution de conflits et de médiation

Des petits mots laissés à l’intention de l’autre

Des apprentissages informels et autonomes

Des surprises

Du temps d’attention exclusif

Des règles et limites posées avec respect

Des recherches de réparations et des excuses

Des solutions trouvées ensemble

Des sorties dans la nature

 

Qu’est-ce qu’on y entend ?

Des encouragements

Des mots gentils

Des messages positifs

Des « je t’aime »

Des voix calmes et posées

Du langage de responsabilité personnelle et des messages je

Des émotions accueillies et reconnues

De la communication non violente

Des rires

Des chants et chansons

 

Comment on s’y sent ? 

Heureux

En sécurité

Utile

Pris en considération

A l’aise

Aimé inconditionnellement

Respecté

Traité avec dignité

Ecouté

Compris

Non jugé

Libre d’être soi-même

 

Qu’est-ce qu’on s’y dit ?

Comment est le niveau de ton réservoir en ce moment ?

Comment tu te sens ?

De quoi as-tu besoin ?

Remplis ton réservoir en remplissant celui d’un autre et en faisant quelque chose que tu aimes chaque jour !

Agis envers autrui comme tu aimerais qu’autrui agisse envers toi.

Je t’aime pour ce que tu es et tel que tu es.

J’aime passer du temps avec toi.

Je suis heureux(se) de t’avoir pour fils/ fille, père/ mère.

J’aime te regarder.

Je suis content(e) de te voir.

Je serai toujours là pour toi.

Ta simple présence dans ma vie la rend plus belle.

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 6 mai 2016

    […] Le seau comme métaphore du réservoir affectif […]

  2. 11 juin 2016

    […] de l’attachement dans son livre Qui veut jouer avec moi ?. Il recourt à la métaphore du réservoir à remplir chaque fois qu’il se vide : les parents sont les stations d’essence de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *