Un exercice pour se réaligner avec nos valeurs et prendre le temps avec nos enfants

Un exercice pour se réaligner avec nos valeurs et prendre le temps avec nos enfants

la psychologie positive avec les enfantsDans son livre La psychologie positive avec les enfants, Agnès Dutheil propose un exercice pour lister nos regrets et prendre les décisions qui nous permettront d’y remédier pour gagner en harmonie familiale.

Cet exercice peut nous amener à prendre des bonnes résolutions et à mettre en place des rituels qui nous permettront d’incarner les valeurs qui nous tiennent à coeur. Le fait de les écrire a plusieurs avantages : nous forcer à mettre des mots précis sur nos regrets et nos aspirations, nous engager envers nous-même, nous laisser une trace écrite en cas de défaillances.

Agnès Dutheil nous invite à :

  • prendre une feuille blanche et à la partager en deux colonnes dans le sens de la hauteur. A gauche, on pourra lister nos regrets (par exemple : est-ce que je regrette de ne pas être assez disponible le soir pour mes enfants ?est-ce que je regrette de ne pas pouvoir décrocher de mon téléphone ? est-ce que je regrette de ne jamais avoir emmené mes enfants dans tel ou tel endroit que j’apprécie ?)
  • à droite, face à chaque regret, nous pourrons écrire nos décisions, ce que nous voulons faire pour y remédier. Il est important d’utiliser une tournure positive et de nous laisser guider par les valeurs que nous souhaitons incarner au quotidien et transmettre à nos enfants : ce que nous voulons faire (plutôt que ce que nous ne voulons pas faire) et comment nous voulons le faire (tous ensemble, avec seulement un enfant, à la maison, à l’extérieur, quel jour ?, à quel moment ?…).
  • à partir de cette liste, nous pourrons mettre en place un ou des rituels avec chacun des membres de la famille. L’idée est de partager avec eux nos idées et de faire en sorte que ces rituels deviennent des habitudes dont les enfants se souviendront toute leur vie (et qui nourriront leur coeur).

exercice-regrets-parents


Agnès Dutheil donne cet exemple :

Si vous regrettez de ne pas être disponible le soir lorsque vos enfants rentrent, vous pourriez décider d’acheter (ou réchauffer/ décongeler) un repas tout prêt et de passer un vrai bon moment tous ensemble une fois par semaine lorsque les emplois du temps respectifs le permettent (« le mardi soir, c’est soirée pizza ! »). Ce soir-là pourrait devenir pour tous un moment doux, chaud, et ressourçant, plein d’amour et de joie (par exemple, en organisant un ping pong de compliment ou un tour de gratitude). 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *