Que faire pour accompagner un enfant qui ne nous dit rien ?

Que faire pour accompagner un enfant qui ne nous dit rien ?

Comment accompagner un enfant qui ne se confie pas sur ses problèmes (soit parce qu’il s’enferme dans le mutisme, soit parce qu’il est trop petit pour mettre des mots sur ses émotions) ? Des pistes proposées par Isabelle Filliozat pour ouvrir la porte du coeur des enfants en sortant des jeux de pouvoir et en offrant de l’attachement :

 

  • être disponible sans s’imposer (« je suis là, je t’aime, tu peux venir me parler quand tu en as besoin et que tu te sens prêt.e »). La réussite de cette entreprise réside dans le fait de proposer sans imposer. On propose toujours, sans jamais imposer. Parfois, un silence compatissant est plus efficace et respectueux que n’importe quelle parole, toute bienveillante soit-elle.

 

  • s’intéresser aux bactéries dans les intestins (l’irritabilité peut être déclenchée par une dysbiose intestinale)

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *