Enseigner la gestion de la frustration aux enfants (par Isabelle Filliozat)

La gestion de la frustration chez les enfants : les enseignements du test du Marshmallow 

Isabelle Filliozat présente dans cette vidéo le test du Marshmallow qui permet de mesurer la tolérance à la frustration qu’est capable d’endurer un enfant. Elle nous alerte sur les bienfaits de l’enseignement de la gestion de la frustration aux enfants sur la réussite et le bien-être des enfants… mais pas à n’importe quel prix : là encore, la manière de faire (le processus) importe plus que le contenu. Il ne s’agit pas d’enseigner la gestion de la frustration en frustrant les enfants (exemple : créer des frustrations inutiles) mais d’avoir en tête les étapes de développement des enfants pour adapter nos attentes.

Les enseignements du test du Marshmallow :

  • la tolérance à la frustration s’acquière dans le temps (avant l’âge de 4 ans, les enfants sont presque tous incapables de différer leurs désirs et de tolérer la frustration car résister à la tentation nécessite que la zone préfrontale du cerveau soit mature);
  • la qualité de l’attachement est importante (plus les enfants ont confiance dans les adultes en général, plus ils sont capables de tolérer la frustration);
  • le fait de fournir aux enfants une stratégie de gestion de la frustration permet à la plupart des enfants d’attendre plus longtemps et »muscle » leur cerveau (si on n’enseigne rien aux enfants, ils sont presque incapable de gérer leur frustration avant 4 ans et il est en revanche toujours possible d’enseigner aux enfants quel que soit leur âge à supporter la frustration).

Enseigner la gestion de la frustration aux enfants : la valeur de l’exemple

Une autre vidéo d’Isabelle Filliozat qui démontre l’importance de l’exemple des adultes dans la manière dont la résistance à la frustration se développe chez les enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *