Pourquoi le gribouillage aide à apprendre et à mémoriser… et devrait être encouragé à l’école !

Pourquoi le gribouillage aide à apprendre et à mémoriser… et devrait être encouragé à l’école !

Les avantages du gribouillage et du dessin pour apprendre

Je crois que notre culture est si intensément fixée sur l’information verbale que nous refusons presque de voir la valeur du gribouillage. – Sunni Brown (auteur de GameStorming: A Playbook for Rule-breakers, Innovators and Changemakers)

 

sketchnote pensée visuelle

Source : Katie Haydon

 

Le gribouillage a longtemps été considéré comme un signe que les élèves n’écoutent pas en classe. Mais en fait, le fait de gribouiller aide à se concentrer. Les personnes qui gribouillent quand elles sont exposées à des informations verbales retiennent plus d’informations que celles qui ne gribouillent pas. Nous pensons que l’on commence à gribouiller quand on se déconcentre, mais c’est l’inverse : c’est une mesure préventive pour nous empêcher de nous déconcentrer.

De plus, il y a un effet profond sur la résolution créative de problèmes et le traitement des informations en profondeur. En effet, le gribouillage et le dessin stimulent trois modalités d’apprentissage (visuelle, auditive, corporelle).

Sunni Brown propose une nouvelle définition du gribouillage : le gribouillage est le fait faire des marques spontanées pour vous aider à réfléchir. C’est pour cette raison que des millions de gens gribouillent (le gribouillage étant inné). Léonard de Vinci pensait déjà en associant images, mots et schémas !

 

Le gribouillage ne devrait en aucune circonstance être éradiqué de la salle de classe ou de réunion. Au contraire, le gribouillage devrait être précisément exploité dans ces situations où la densité d’information est très élevée et le besoin de traiter cette information est très grand.

 

Le gribouillage peut prendre plusieurs formes : des formes dessinées sans rapport avec le contenu du cours, le zentangle ou la retranscription du cours sous forme de dessins, schémas, lettres stylisées, représentations symboliques des idées… On appelle cette retranscription visuelle et graphique le « sketchnote« .

 

Les sketchnotes que les élèves peuvent produire a plusieurs effets positifs :

  • amélioration de la concentration
  • meilleure compréhension par l’appropriation des concepts
  • restitution facilitée
  • sentiment de fierté et envie d’apprendre face à une production belle, personnelle et colorée
schémas pour apprendre

Source : Keep calm et réussis tes exams

 

Les dessins peuvent également être utilisés comme des feedbacks efficaces sur ce qui a été compris. Quand un élève fait un dessin ou un schéma de ce qu’il a compris d’une leçon, il est facile de voir s’il manque un (ou des) éléments importants, si certains éléments sont mal articulés entre eux… Les enseignants peuvent saisir cette opportunité pour proposer aux élèves de comparer leurs dessins et bénéficier de différents points de vue pour enrichir leur compréhension.

 

Des explications neuroscientifiques à l’efficacité des sketchnotes

Quand les idées et les concepts sont encapsulés dans une image, le cerveau se souvient de l’information associée avec cette image. On pourrait comparer ce fonctionnement cérébral à un fichier zip !

Le fait de mettre des mots et des concepts en images puis de les organiser de manière séquentielle permet de rendre les liens et les effets de cause à conséquence visibles.

Quand un élève dessine, il réalise plusieurs opérations mentales en même temps :

  • synthèse
  • choix des informations pertinentes
  • hiérarchisation
  • encodage et transformation personnelle des informations

Il peut être difficile de prendre des notes visuelles pendant le cours si l’enseignant va trop vite mais il est toujours possible à la maison de reprendre les notes écrites pour les transformer en sketchnotes. C’est ce que Eric Gaspar, professeur de mathématique préconise ici pour résumer et réviser.

mémoriser avec sketchnote

Elève de 1° scientifique (source : Eric Gaspard)

 

Comment s’y prendre pour introduire le sketchnoting et le dessin dans l’apprentissage ?

Dans leur livre Keep Calm et Réussis tes exams, Audrey Akoun et Isabelle Pailleau donnent des conseils pour se mettre au sketchnoting.

Le sketchnoting est une pratique à la fois dynamique, efficace et amusante. Elle utilise des pictogrammes, des conteneurs, des titres et typographies, des illustrations et des schémas simples, des séparateurs, des puces, des flèches…

Akoun et Pailleau proposent une sketchnote explicative de la démarche à suivre :

comment réaliser sketchnote

Source : Keep Calm et Réussis tes exams

comment réaliser sketchnote

Source : Keep Calm et Réussis tes exams

 

Mais plus que tout, le gribouillage et le sketchnoting sont des propositions pour apprendre plus efficacement. Certains élèves y seront réceptifs, d’autres moins. Ce qui compte avant tout est de proposer une palette variée d’accès aux informations et de mémorisation, dans laquelle les enfants (et ados pourront venir piocher).

 

Pour aller plus loin : Keep calm et réussis tes exams ! de Audrey Akoun et Isabelle Pailleau.

Commander Keep calm et réussis tes exams ! sur Amazon.

 

……………………………………………………………

Article traduit de l’anglais et inspiré par Making Learning Visible: Doodling Helps Memories Stick

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Hamadene dit :

    Pleines de possibilités convenant différemment aux élèves selon leurs tendances, leur capacités; merci d’avoir partagé ceci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *