Je me défends du sexisme : un livre pour outiller les filles contre les remarques et attitudes sexistes

Je me défends du sexisme : un livre pour outiller les filles contre les remarques et attitudes sexistes

livre filles contre les remarques et attitudes sexistes

Présentation de l’éditeur

je me defends du sexismeNaître fille ou garçon, cela change une vie. Dans beaucoup de domaines, cela influe sur nos occupations, la façon dont on s’habille, dont on communique avec les autres, les études que l’on mène, le métier que l’on choisit… Indépendamment de notre volonté, la société assigne aux filles certains comportements : cela peut engendrer des souffrances.

Pour les combattre, Emmanuelle Piquet puise dans son expérience et expose dans ce livre des exemples concrets (la répartition inégale de l’espace, les baisers forcés, les injonctions ou les remarques dégradantes sur le physique, les viols, les injures…) et propose des outils pour élaborer une stratégie de parade, des « flèches de résistance », adaptées à chaque situation.

C’est actif, dynamique, original et profondément efficace !

À partir de 11 ans.

Les points forts

J’aime beaucoup l’approche d’Emmanuelle Piquet qui s’appuie sur les thérapies brèves et systémiques (et son style d’écriture est toujours bourré d’humour). Elle est déjà l’autrice de plusieurs livres sur le harcèlement scolaire.

Le point commun entre ce livre contre le sexisme et ceux sur le harcèlement est l’idée de départ : Emmanuelle Piquet estime que, à partir du moment où on sait riposter à des attaques, on envoie un signal différent aux agresseurs, à savoir celui de la confiance. Ce signal tout à fait différent décourage les agresseurs parce qu’ils comprennent qu’ils n’ont plus intérêt à continuer leurs agissements du fait qu’il y a aura des conséquences négatives pour eux si c’est le cas.

Emmanuelle Piquet part du constat que, quand une personne souffre au sein d’une relation, elle essaie par tous les moyens d’éviter cette relation. Elle se recroqueville, évite de regarder les agresseurs dans les yeux et essaie d’être la plus transparente possible. Or le fait même de tenter de se rendre invisible envoie aux agresseurs le signal qu’ils sont les plus forts, qu’ils n’ont rien à craindre et qu’ils peuvent continuer leur harcèlement ou leurs agressions.

Comme un simple changement de posture chez les filles peut décourager les attaques sexistes, Emmanuelle Piquet propose d’outiller les filles avec des « flèches » de défense qui leur permettent de reprendre confiance en elles et d’envoyer le message aux agresseurs qu’il n’est pas dans leur intérêt de continuer leurs agissements. Elle appelle cette posture le « 180° degré » : faire l’inverse de ce qui a été fait jusqu’à maintenant dans la position de victime afin d’apaiser les souffrances et de renverser les relations en défaveur de l’agresseur. J’ai savouré avec délice les répliques qu’elle propose pour répondre aux harceleurs de rue.

livre je me défends du sexisme


Ce livre vise à inspirer les filles (à partir de 10/11 ans). A travers des récits d’adolescentes qu’elle a reçues dans son cabinet, Emmanuelle Piquet livre des témoignages et des ripostes possibles qui peuvent donner des idées face à des situations similaires ou presque. On y retrouve pèle-mêle des récits de bisous forcés dans la cour de récréation, de fille traitée de « salope » par une bande au collège ou encore d’adolescentes ridiculisées pour leur physique ou leurs tenues. A chaque fois, Emmanuelle Piquet relate les faits tels que vécus par les jeunes filles et y apportent ses propositions de solutions. Elle propose par exemple aux filles embêtées à la récré par les garçons de manger du chocolat et de se rendre la bouche et les dents marrons puis de laisser les garçons venir pour leur faire des bisous. Elle propose également à une ado moquée pour ses petits seins de répliquer qu’apparemment, il fallait choisir entre petits seins et gros cerveau et que, manifestement, l’autre n’avait pas fait le même choix qu’elle. L’idée sous-jacente est de renverser le rapport de force pour y mettre un terme une bonne fois pour toute. Emmanuelle Piquet a remarqué que, souvent, les filles n’avaient pas eu besoin de sortir leurs flèches : l’assurance qu’elles avaient trouvée avait suffi à changer leur posture physique et à dissuader les agresseurs de continuer à les embêter.

Mais Emmanuelle Piquet ne se contente pas de livrer des récits de situations sexistes, elle ponctue également son livre d’éléments théoriques et historiques issus du mouvement féministe. Ainsi, elle aborde la notion de sexisme intériorisé, de misogynie ou encore de stéréotypes de genre. A la fin de chaque récit, elle propose également quelques pages de questions pour essayer de trouver des ripostes possibles avant de lire celles qu’elle a établies.

je me défends du sexisme filles contre les remarques et attitudes sexistes

Ce livre est un véritable guide d’empowerment pour les filles (qui renforce et donne du pouvoir). Il peut être lu par les parents, les enseignants mais aussi des filles et des garçons à partir de 10/11 ans.

……………………………….
Je me défends du sexisme de Emmanuelle Piquet (éditions Albin Michel Jeunesse) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Je me défends du sexisme sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.