Un jeu positif pour se laisser nourrir et inspirer par la Communication Non Violente

Un jeu positif pour se laisser nourrir et inspirer par la Communication Non Violente 

Jouons à nous rendre la vie plus belle ! Nous ne pouvons réellement offrir avec amour que dans la mesure où nous recevons nous-mêmes de l’amour et de la compréhension (de la part des autres mais également de nous-mêmes envers nous-mêmes).

Ce petit jeu consiste donc à identifier certains de nos besoins, d’évaluer dans quelle mesure ceux-ci sont satisfaits… et de voir comment nourrir des besoins insatisfaits.

Je vous propose de télécharger les cartes des besoins issus de la Communication Non Violente (quelques besoins fondamentaux qui nous animent tous) :  cartes besoins jeu CNV

Règles du jeu :

  • Télécharger et imprimer les cartes des besoins (les coller sur du carton ou les plastifier pour plus de solidité)
  • Retourner les cartes et les étaler sur la table (ou les tenir en éventail face cachée)
  • Piocher une carte et lire le besoin inscrit
  • Se connecter à ce besoin :
    • quand est-ce que je ressens ce besoin ?
    • comment se manifeste-t-il ?
    • comment je me sens/ qu’est-ce que je fais quand ce besoin est insatisfait ?
    • comment a-t-il été satisfait dans le passé ?
    • est-ce que cela m’a nourri.e et comblé.e ?
    • si non, comment pourrait-il être satisfait différemment dans le futur ?
    • comment je me sens quand ce besoin est satisfait ?
    • comment serait la vie si ce besoin était toujours satisfait ?
    • qu’est-ce que je fais au quotidien pour prendre soin de ce besoin ?
  • Partager ce qui se passe à l’intérieur (dans une approche tête/ corps/ coeur) une fois en connexion avec ce besoin :
    • qu’est-ce qui est vivant à l’intérieur ?
    • comment je me sens ?
  • Imaginer une action réalisable aujourd’hui pour nourrir ce besoin et se donner pour mission de la réaliser
  • Imaginer des actions concrètes pour nourrir ce besoin à l’avenir et éventuellement les noter sur un carnet

On peut jouer à ce jeu seul ou bien à plusieurs et tirer autant de cartes que voulu. Les enfants (dès 6 ans) comme les adultes peuvent y jouer : les enfants auront peut-être besoin d’explications et d’exemples pour clarifier la signification de certains besoins.

Apprendre à raisonner en termes de besoins : un premier pas vers la non violence

Nous devons reconnaître nos besoins non satisfaits pour communiquer AVEC les autres, pas CONTRE les autres :

  • quand nous exerçons un jugement contre quelqu’un d’autre
  • quand nous exerçons un jugement contre nous même

Les jugements, critiques, diagnostics et interprétations portant sur les autres sont autant d’expressions détournées de nos besoins. – Marshall Rosenberg

 

Communiquer avec la communication non violente implique de trouver le besoin non satisfait qui se cache derrière chacun de nos jugements car les besoins sont la vie qui cherche une expression !

A partir du moment où les gens parlent de leurs besoins plutôt que des torts des autres, il devient beaucoup plus facile de trouver des moyens de satisfaire tout le monde. – Marshall Rosenberg

Nous pouvons nous entraîner, comme un jeu, à tenter de deviner les besoins à l’origine de n’importe quel message. Cette capacité à discerner les besoins des autres est capitale dans la résolution des conflits :

Chaque message, quel que soit son contenu ou sa forme, est l’expression d’un besoin. – Marshall Rosenberg

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *