Education émotionnelle : 3 jeux de rythme pour mettre des sons sur les émotions

Education émotionnelle : 3 jeux de rythme pour mettre des sons sur les émotions

3 jeux de rythme pour mettre des sons sur les émotions

1.Les émotions en musique

J’aime beaucoup cette idée du livre 100 jeux avec Namasté pour la concentration, émotions… de France Hutchsion qui vise à associer un son à une émotion. Il se pratique de façon simple et les jeunes enfants peuvent y jouer (dès 4/5 ans).

Placés en cercle, les enfants seront invités à exprimer leurs émotions tout en faisant du bruit avec un instrument de musique (tels que triangle, bâton de pluie, xylophone, tambour, maracas, flûte…).

Les enfants doivent, à tour de rôle, dire la phrase suivante et faire le bruit avec l’instrument de musique :

Etape 1 : l’enfant dit la phrase : « Je me suis levé.e ce matin et je me sens… »

Etape 2 : l’enfant choisit une émotion. Cela suppose d’avoir fait un petit travail préalable sur le vocabulaire des émotions.

Lire aussi : 5 activités pour découvrir les émotions

Etape 3 : L’enfant fait le bruit qui exprime les sensations et émotions telles qu’il les ressent avec l’instrument de musique. Le son peut être doux, fort, en plusieurs coups, se répéter…

Etape 4 : Ensuite, il passe l’instrument à l’ami.e à côté de lui. Et l’autre enfant reprend les mêmes étapes. Il choisit l’émotion qu’il ressent lui-même et traduit cette émotion avec l’instrument de musique.

On peut imaginer ce jeu sous forme de rituel matinal et proposer chaque jour un instrument de musique différent. Les émotions ne sont pas censurées : les enfants peuvent se sentir tristes, en colère, joyeux… Si les enfants n’arrivent pas dans un premier temps à s’emparer de l’activité, on peut soi-même montrer l’exemple en verbalisant l’émotion ressentie et en la mettant en son.

2.Une dialogue musical sur les émotions

On invite l’enfant à s’installer confortablement et on s’assoit avec lui. On lui proposera alors de dialoguer en langage imaginaire : ce langage imaginaire devra être en accord avec les émotions ressenties. Ainsi, si l’enfant commence, il devra inventer une manière de parler qui doit faire comprendre comment il se sent (triste, apeuré, content, en colère…). On répondra alors en mode écoute active pour refléter ses émotions.

On pourra également pratiquer ce petit exercice en mimant des émotions : « Imaginons que nous sommes très heureux. Comment nous parlerions-nous dans une langue qui n’existe pas ? ». On pourra guider vers des sons et des onomatopées différentes (pour éviter de tourner en boucle sur les mêmes sons ou de discuter seulement en « blabla »).

Une idée du coffret L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori de Lydie Maud (éditions Eyrolles)

3. Le sentiment musical

Dans ce même coffret, Lydie Maud propose des écoutes musicales pour développer l’attention des enfants au caractère musical. Elle explique que les termes de caractère sont imaginés par les compositeurs (complémentaires au mouvement, au tempo et au phrasé) afin de transmettre le plus précisément possible leur intention aux interprètes. Il est possible de faire découvrir aux enfants la richesse de ce vocabulaire musical.

Lydie Maud propose dans son coffret 8 cartes pour présenter les sentiments musicaux :

  • doux-calme
  • joyeux-léger
  • animé-agité
  • triste-mélancolique
  • furieux-avec feu
  • majestueux-solennel
  • angoissé-avec suspense
  • chantant

On peut reproduire ces termes sur des fiches cartonnées et proposer des écoutes aux enfants pour qu’ils prennent la mesure auditive et même kinesthésique des caractéristiques des sentiments musicaux. Lydie Maud propose de commencer avec des écoutes auditives qui correspondent à des sentiments que l’enfant connaît bien (exemple : une berceuse enfantine pour le caractère calme et doux.

ll sera ensuite possible de présenter d’autres termes de caractère à mesure que l’écoute de l’enfant s’affinera. Lydie Maud propose des pistes d’écoute à cet effet :

  • doux-calme : Romances de Mendelsohn, La cathédrale engloutie de Claude Debussy, La rêveuse de Marin Marais, La sonate au clair de lune de Beethoven, Nobody’s fault but my own de Beck

 

  • joyeux-léger : Fossiles du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, Libiam nei lieti calici de La Traviata de Verdi, Hit the road Jack de Ray Charles

 

  • animé-agité : Le vol du bourdon de Rimsky Korsakov, Poules et coqs du Carnaval des Animaux de Saint-Saëns, Indifférence de Minvielle et Compagnie Lubat

 

  • triste-mélancolique : Gymnopédie n°3 d’Erik Satie, Orpheus Premier tableau mouvement 1 Lento sostenuto d’Igor Stravinsky

 

  • furieux-avec feu : Symphonie en n°9 en mi mineur op. 95 Du nouveau monde d’Antonin Dvorak, Orage-tempête Symphonie pastorale de Beethoven

 

  • majestueux-solennel : La chevauchée des Walyries de Richard Wagner, Le cygne du Carnaval des animaux de Saint-Saëns, Sarabande de Haendel, Rondeau des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau

 

  • angoissé-avec suspense : Infelice, il veleno bevesti de Gaetano Donizetti, Jaws de John Williams, L’empire contre-attaque de John Williams

 

  • chantant : It’s oh so quiet de Betty Hutton, Born of a broken man de Rage Against the Machine

Ces activités d’éducation musicale nourrissent l’intelligence émotionnelle des enfants, leur expression corporelle, éveillent leur sensibilité artistique et leur permettent d’aller au-delà des mots pour mieux comprendre les émotions.

…………………………………………………………………………………………………………………………………..

L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori (sous la Direction de Brigitte Ekert : 1 livre de 80 activités, 7 jeux de cartes, 1 CD audio de 60 min) – éditions Eyrolles

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Isa LISE dit :

    Bonne idée ! Merci pour le partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *