La question de la motivation dans les apprentissages

Dans cette vidéo (en anglais sous titrée en français), Daniel Pink s’intéresse à la question de la motivation.

Daniel Pink est un des plus grands penseurs actuels du monde de l’entreprise. Il a écrit plusieurs livres à propos de l’évolution du monde du travail mais il propose aussi des analyses économiques à la radio et à la télé américaine.

Quand les récompenses bloquent la créativité, l’envie et l’engagement

Il constate que, dans les entreprises, les incitations et les récompenses de type financier (primes, bonus…) sont un levier de motivation. Or les exemples qu’il utilise au cours de sa démonstration démontrent qu’en réalité, les récompenses bloquent la créativité, l’envie et l’engagement des employés.

Il en déduit que les récompenses du type « si…alors » ne sont pas efficaces, qu’elles sont même néfastes pour la performance globale. Il propose alors une nouvelle approche basée sur la motivation intrinsèque :

 Les entreprises doivent donner envie à leur employés de faire les choses parce qu’elles importent, parce qu’ils les aiment, parce qu’elles sont intéressantes, parce qu’elles font partie de quelque chose d’important.

Un système de motivation efficace serait basé sur trois éléments :

  • L’autonomie : le désir de maîtriser nos propres vies,

  • La maîtrise : l’aspiration à se dépasser sur quelque chose qui compte ,

  • La pertinence : l’envie de faire ce que nous faisons au service de quelque chose qui nous dépasse.

En effet, l’autonomie produit de meilleurs résultats que l’obéissance. Mais cela nécessite une nouvelle manière de faire les choses complètement à contre courant des croyances générales.

Comment transposer ce système de motivation à l’éducation ?

motivation école

Voici des moyens de développer ces 4 axes à l’école et à la maison :

1. Remettre de l’intérêt au cœur de l’école

L’école devrait développer en priorité ces deux capacités chez les enfants selon Ken Robinson, spécialiste de l’éducation :

  • La capacité d’ADAPTATION : les employés ou les créateurs d’entreprise doivent s’adapter rapidement et même anticiper les changements sous risque de faillite. Ken Robinson compare les entreprises à des organismes vivants : si elles ne s’adaptent pas aux changements, elles meurent. Les futurs adultes que sont nos enfants seront partie prenante de ces changements.
  • La CRÉATIVITÉ : les entreprises ont besoin d’idées fraîches et innovantes mais il leur est difficile de trouver des personnes innovantes car les enfants sont habitués en tant qu’élèves à un modèle d’éducation qui détériore leur appétit naturel pour la créativité. M. Robinson cite les QCM pour exemple de cette mise à mort de la créativité.

Le site québécois Jobboom, spécialisé dans la recherche d’emplois et de recrutement en ligne, estime que les 5 compétences clés du travailleur de demain sont :

1. la facilité à communiquer,

2. la créativité,

3. la capacité d’adaptation,

4. la compétence analytique

5. une vision à long terme.

Ainsi, dans les écoles suivant les pédagogies actives, les élèves connaissent à l’avance les tâches à réaliser mais sont libres de choisir l’ordre dans lequel ils veulent les effectuer. Leur responsabilité est de mener ces tâches à bien : la manière dont ils s’y prennent, le temps qu’ils y passeront, les ressources qu’ils utiliseront sont de leur ressort.

2. Redonner du sens aux matières étudiées

Toujours selon Ken Robinson, le système éducatif devrait encourager la « pensée divergente » : la capacité à voir plusieurs réponses à une même question, la capacité à ne pas penser seulement de manière linéaire.

C’est aussi tout l’enjeu des pédagogies actives, dont la pédagogie Freinet. Sa particularité est de stimuler le travail coopératif sur la base de l’intérêt de l’élève. L’enfant est acteur de ses apprentissages et la vie extérieure est intégrée à la vie scolaire. Cela passe entre autre par le « Quoi de neuf ? », le « Je présente », les ateliers philo ou encore les textes libres.

3. Redonner envie d’apprendre aux élèves et aux étudiants

Il n’est pas de bonne pédagogie qui ne commence par éveiller le désir d’apprendre. 

André Giordan et Jérôme Saltet ont schématisé les paramètres qui facilitent le désir d’apprendre :

  • les paramètres personnels,
  • les paramètres de l’environnement.

désir d'apprendre apprendre à apprendre

Source :

4. Alimenter la créativité des apprenants

Voir les 3 articles suivants pour stimuler la créativité des enfants :

9 compétences pour libérer la créativité des enfants

7 facteurs favorisant la créativité naturelle des enfants

Une exercice de créativité : parce qu’il n’y a pas une seule bonne réponse

la créativité c'est l'intelligence qui s'amuse citation einstein

5. Aider les enfants et adolescents à définir des objectifs personnels

Mettre le scolaire en perspective : l’école n’est pas un but mais un moyen, un outil.C’est ce que Ken Robinson appelle l’Elément à la confluence de :

  • ce qu’on aime faire,
  • ce dans quoi on excelle
  • ce pour quoi on a envie de tout donner.

Lire cet article pour des pistes afin d’aider les enfants à comprendre et connaître ce qu’ils aiment faire et ce pour qui ils sont doués : Comment aider les enfants à trouver leur Element.

trouver son élément robinson

 

Le livre L’Elément permet d’approfondir la notion d’Elément et donne de nombreux exemples inspirants de personnes qui ont vécu une vie harmonieuse une fois qu’elles avaient trouvé leur Elément.

Vous pourriez aussi aimer...

8 Réponses

  1. aly dit :

    Superbe

  2. aly dit :

    seul et unique site educatif

  1. 17 juillet 2014

    […] Motivation intrinsèque, autonomie, maîtrise et pertinence doivent investir l'école pour aider les élèves à mieux apprendre.  […]

  2. 16 août 2014

    […] sans compliment de la part d’un tiers, ils en oublient leur motivation intrinsèque (voir cet article à propos de la motivation […]

  3. 22 décembre 2014

    […] leur travail. Les activités ne sont pas imposées par l’enseignant afin de faire appel à la motivation intrinsèque de chaque […]

  4. 28 octobre 2015

    […] sans compliment de la part d’un tiers, ils en oublient leur motivation intrinsèque (voir cet article à propos de la motivation […]

  5. 2 février 2016

    […] Je vous invite à lire l’article sur la question de la motivation dans les apprentissages pour en savoir […]

  6. 5 mai 2016

    […] L’enfant doit avoir envie de faire l’action parce qu’elle lui plaît, parce qu’elle importe pour lui, parce qu’il y voit un intérêt personnel… et non pas parce qu’il y est contraint par un intervenant extérieur. J’avais écrit un article en ce sens sur les mécanismes de la motivation intrinsèque dans les apprentissages. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *