La Slow education (éducation lente) ou l’éloge du temps adapté à chacun : pourquoi et comment prendre le temps d’apprendre ?

La Slow education (éducation lente) ou l’éloge du temps adapté à chacun

 

 

Pourquoi et comment prendre le temps d’apprendre ?

éloge de l'éducation lenteLe concept d’éducation lente (ou slow education) est lié au temps nécessaire à la bonne réalisation des apprentissages. Chaque enfant a son propre rythme, ses propres talents, ses propres intérêts.

L’éducation lente est la possibilité pour chaque enfant d’apprendre selon son propre tempo, parfois calme, parfois rapide.

Cette souplesse permet de faire comprendre aux enfants qu’ils sont capables d’apprendre dans des milieux très différents.

La décision d’étudier (où, quand, comment) appartient aux enfants et c’est pour cette raison qu’ils (re)prennent plaisir à apprendre.

 

Le Japon n’a pas été convaincu par son expérimentation de la slow education et a fait machine arrière. Pourtant, le fait que le suicide soit la première cause de mortalité chez les 15 à 39 ans représente un réel problème dans ce pays (source nippon.com). Le Japon et la Corée du Sud ont en commun le suicide comme première cause de mortalité dans la tranche d’âge des 15-34 ans. Les causes de suicide au Japon font l’objet de nombreuses analyses et, chez les jeunes, les brimades à l’école seraient souvent un motif de suicide (lire cet article sur l’école japonaise en complément).


 

Je vous parlais de l’ouvrage « Éloge d’une éducation lente » de Joan Domenech Francesch dans cet article : 25 propositions pour une éducation lente

vertus éducation lente

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *