L’arbre généreux : un classique de la littérature jeunesse à portée philosophique sur le partage et le sacrifice

L’arbre généreux : un classique de la littérature jeunesse à portée philosophique sur le partage et le sacrifice

l'arbre généreuxCet album est sans pareil, un classique de la littérature jeunesse à portée philosophique qui invite autant les parents que les enfants à s’interroger sur le sens du partage et du sacrifice.

Dans cet album, on suit la relation au long cours entre un garçon et un arbre. Dans sa jeunesse, le garçon passe beaucoup de temps auprès de l’arbre qui apprécie d’être ainsi estimé et apprécié. Le garçon grimpe à son tronc, se balance à ses branches et mange ses pommes. Le garçon aime l’enfant et réciproquement, et l’arbre est heureux. Le temps passe et le garçon s’absente. Quand il revient, il est adolescent et adresse une demande à l’arbre : il a besoin d’argent… mais l’arbre n’est pas capable de donner de l’argent au garçon. Il propose alors au garçon de prendre des pommes pour les vendre. Ce dernier s’en va alors vivre sa vie en profitant de la vente des pommes. Ce scénario se reproduit à plusieurs reprises : l’adolescent devenu adulte revient vers l’arbre en ayant besoin d’une maison si bien que celui-ci lui propose de couper ses branches; puis l’adulte devenu homme d’âge mur revient vers l’arbre en ayant besoin d’un bateau si bien que celui-ci lui propose son tronc; enfin, l’homme, devenu vieillard, revient vers l’arbre en ayant besoin d’un banc si bien que celui-ci lui propose de s’asseoir sur sa souche, dernière chose qui lui reste.


A chaque étape, l’arbre donne ce qu’il peut par pur altruisme et amour envers le garçon et il est simplement heureux de le faire.

Quand ma fille a lu cet album, elle est restée assez silencieuse puis a voulu le relire plusieurs soirs d’affilée.

Je crois que cet album a une portée universelle. Il s’adresse à des questions existentielles qui traversent tous les humains : y-a-t-il des contre-parties à l’amour ? des actions de pure générosité existent-elles ? quand on donne par amour, a-t-on l’impression de se sacrifier ? où commence le sacrifice et finit l’altruisme ? peut-on souffrir de donner ?

Certains adultes y verront peut-être la métaphore de la parentalité : on donne à nos enfants ce que nous pouvons donner, sans attendre de contre parties et cela suffit à rendre heureux. On peut également y voir une sorte d’égoïsme du garçon qui profite des ressources de l’arbre sans jamais manifester de gratitude jusqu’à épuiser lesdites ressources.On peut aussi faire un parallèle avec l’écologie : à force de puiser dans les ressources que la nature nous offre gratuitement, nous risquons d’épuiser ces ressources, d’autant plus que l’auteur-illustrateur a réussi à donner corps et vie à l’arbre. C’est justement toutes ces lectures différentes qui font la richesse et la puissance de cet album, très simple à première vue. En effet, le texte est succinct, les dessins sont en noir et blanc, le vocabulaire est simple et le message en est d’autant plus puissant.

Un album qui se passe de tout commentaire et qui porte en lui une essence philosophique profonde.
……………………………………………………………….
L’Arbre généreux de Shel Silverstein (éditions L’école des loisirs) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander L’Arbre généreux sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *