Le soleil de retour au calme : un outil pour accompagner les émotions fortes

Le soleil de retour au calme : un outil pour accompagner les émotions fortes

Ce soleil est partagé en 4 parties qui ont chacune une fonction. A chacune de ces fonctions correspond un type de rayon de soleil pour plus d’efficacité.

soleil de retour au calme

Cet outil de non violence nécessite une présentation lors de moments calmes afin que les enfants en comprennent le fonctionnement et puissent pleinement se l’approprier lorsqu’ils sont en proie à des émotions fortes et inconfortables (colère, tristesse, peur).

1.Ressentir l’émotion et l’accueillir

En suivant la première vague avec le doigt, reconnaître et nommer l’émotion : « c’est vrai, je ressens de la colère »

En suivant la deuxième vague avec le doigt, reconnaître et nommer l’émotion : « j’ai les mâchoires serrées, j’ai la gorge nouée, j’ai les épaules tendues… »

En suivant la troisième vague, répéter de plus en plus lentement et de plus en plus doucement le nom de l’émotion : « colère… colère… colère ».

Des ressources pour présenter cette partie : Que se passe-t-il en moi : apprendre à identifier les sensations corporelles des émotions

2.Respirer pour revenir au calme

En s’arrêtant sur la première pastille, inspirer profondément puis prolonger l’inspiration en comptant doucement 1,2,3 selon le trait.

En s’arrêtant sur la deuxième pastille, expirer et pousser l’expiration jusqu’au bout (quand il n’y a plus d’air dans la cage thoracique) en comptant doucement 1,2,3 et en avançant selon le trait.

Recommencer ce cycle sur les deux rayons du soleil suivant.

3.Prendre soin du corps

Suivre des yeux le premier rayon de soleil en visualisant et ressentant la chaleur d’un rayon de soleil sur le visage. Cette chaleur est réconfortante, agréable et apporte détente au corps. Le visage est doux et chaud.

Suivre des yeux le deuxième rayon de soleil en visualisant et ressentant la chaleur d’un rayon de soleil sur le haut du corps (épaules, poitrine, bras, ventre). Cette chaleur agréable se diffuse tout le long de ces parties du corps et s’immisce à l’intérieur du corps. La poitrine est douce et chaude, les bras sont doux et chaud, les mains sont douces et chaudes, le ventre est doux et chaud.

Suivre des yeux le troisième rayon de soleil en visualisant et ressentant la chaleur d’un rayon de soleil sur le bas du corps (cuisses, mollets, pieds). Cette chaleur agréable se diffuse tout le long des jambes de haut en bas et inonde le bas du corps d’une sensation de douceur agréable. Les cuisses sont douces et chaudes, les demies jambes sont douces et chaudes, les pieds sont doux et chauds, les orteils sont doux et chauds.

4.Trouver une solution

Utiliser le processus en 4 étapes de la communication non violente :

  • au premier rayon de soleil, observer la situation qui a provoqué l’émotion forte, désagréable, inconfortable, la décrire objectivement comme une caméra qui aurait filmé la scène
  • au deuxième rayon de soleil, nommer la ou les émotion(s) ressentie(s)
  • au troisième rayon de soleil, nommer le ou les besoin(s) insatisfaits sur lesquels les émotions attirent l’attention
  • au quatrième rayon de soleil, réfléchir à une demande à formuler en langage positif d’action pour permettre la satisfaction du besoin

Des ressources pour présenter le processus de la communication non violente : Utiliser la communication non violente avec les enfants (parents, professeurs, éducateurs…)

 

>> Télécharger le soleil de retour au calme gratuitement :  soleil de retour au calme  

 

…………………………………………………………

Quelques précisions suite au commentaire d’une lectrice qui demandait des précisions sur la manière d’amener un enfant en colère à utiliser cet outil :

Le soleil du retour au calme est effectivement un outil qui demande de la préparation. Je pense qu’il est irréaliste d’attendre des enfants en proie à des émotions fortes qu’ils l’utilisent du jour au lendemain.

Cette préparation peut passer par des petits jeux autour des émotions en amont (mimer des émotions, reconnaître des émotions chez telle ou telle personne, utiliser un tableau des émotions…) afin de faciliter l’appropriation de la première partie.

Pour la deuxième partie, on pourra faire des petits exercices de respiration comme des rituels le matin (avec des vidéos de cohérence cardiaque ou de méditation en pleine conscience).

Pour la quatrième partie, avoir expérimenté le processus de communication non violente (CNV) semble important. Cela peut passer par des jeux de rôle, des jeux de CNV (un exemple ici : Le jeu des girafes et des chacals) ou la comptine « Quand je suis énervé ».

Quand vous sentez que les enfants sont prêts/ mûrs, vous pouvez leur poser la question : « est-ce que cela t’aiderait d’utiliser le soleil du retour au calme ? tu veux que je t’accompagne ? »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *