Les pense-bêtes quotidiens du bonheur : pour qui ? pour quoi ?

Les pense-bêtes quotidiens du bonheur : pour qui ? pour quoi ?

apprendre à être heureuxDans son livre « Apprendre à être heureux », Tal Ben-Shahar nous invite à nous créer des « penses bêtes » quotidiens : les points essentiels que nous aimerions garder en mémoire pour appliquer les concepts de la psychologie positive dans notre vie quotidienne.

Il propose de lister entre 5 et 12 points que nous pourrions lire tous les matins (ou au moins une fois par semaine).

Tal Ben Shahar recommande d’accompagner chaque « pense-bête » d’1 phrase ou 2 explicatives et illustratives.

 

 

Cela pourrait être (liste tout à fait personnelle et absolument pas normative 🙂 ) :

  • pratiquer la gratitude tous les jours

Aujourd’hui, je suis reconnaissant(e) pour…

 

  • pratiquer de l’exercice physique

Pour ma part, j’ai intégré des postures de yoga dans ma routine matinale et je prends systématiquement les escaliers au lieu de l’ascenseur. C’est peu mais je sais que je peux m’y tenir : j’en ferais peut-être plus mais je tiens au minimum ces 2 activités pour acquises.

 

  • prendre mon temps, ralentir

Dans quels domaines ou activités ai-je l’impression de mettre mon bonheur en danger à cause des contraintes temporelles ?

Je peux essayer chaque jour de faire une activité en ralentissant chaque mouvement – marcher, parler, manger, monter les escaliers, conduire, me brosser les dents…

 

  • tirer les leçons des expériences douloureuses

On ne peut accéder au bonheur authentique sans une certaine proportion de malaise affectif et de stades pénibles. On peut repenser à ces moments difficiles/ douloureux et réfléchir aux leçons que nous en avons tirées (sans nier la douleur) : en quoi cela m’a-t-il fait avancer ?

Tal Ben Shahar propose de tenir un journal de ses malheurs : on fait mieux face aux difficultés quand on les met par écrit. On peut écrire pendant 15 à 20 minutes par jour pendant quelques jours la ou les expériences les plus traumatisantes de l’existence (sans se soucier de syntaxe ou d’orthographe) : pensées, sensations, émotions, sentiments passés et actuels…

 

  • pratiquer l’autocompassion

Etre capable d’auto compassion, c’est notamment savoir se montrer indulgent avec soi-même, accepter les pensées et émotions douloureuses et admettre que les difficultés qu’on rencontre font partie de l’expérience humaine. – Tal Ben Shahar

L’amour pour soi est le point d’ancrage pour l’amour envers les autres.

Que se passerait-il si je m’aimais à raison de 5% de plus ? si j’éprouvais 5% de compassion de plus envers moi-même ? et envers autrui ?

Voir 3 exercices pour être bienveillant envers soi-même ici.

citation psychologie positive

 

  • écouter ma voix intérieure

Pour être le plus heureux possible, je dois d’abord identifier mes vraies passions, les choses que je tiens à accomplir indépendamment de leur effet sur mon statut social/ professionnel.

Tal Ben Sahar propose de nous imaginer comme si nous étions des anonymes : une grande richesse nous tombe dessus mais personne ne connaîtra jamais l’étendue de cette richesse.

Que ferais-je ? Quelles voies personnelles et professionnelles emprunterais-je ?

 

  • me fixer des objectifs à long terme

Les objectifs à long terme doivent être auto concordants, c’est-à-dire des objectifs intégrés au moi qui dépendent d’un choix individuel, nés d’un désir d’expression de soi et pas d’impression sur les autres.

Les objectifs à court terme sont les actions à entreprendre chaque jour, chaque semaine pour atteindre les objectifs à long terme.

La détermination de ces objectifs sera accompagnée d’un plan d’action.

 

  • croire que je mérite d’être heureux

Notre peur la plus profonde n’est pas de ne pas être à la hauteur, mais d’être puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui effraie le plus. Nous nous posons la question : « Qui suis-je moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux ? Mais en fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? » – Marianne Williamson

Tal Ben Shahar écrit qu’une bouteille au bouchon hermétiquement vissé ne pourra jamais être remplie d’eau, quelle que soit la quantité qu’on tentera d’y verser ou le nombre de tentatives pour; l’eau coulera sur les côtés, jamais dans la bouteille. Il propose des phrases à compléter pour nous engager à agir :

Les choses qui me barrent l’accès au bonheur sont…

Pour me sentir 5% plus digne d’être heureux, j’ai besoin de…

Si je refuse de vivre en me conformant aux valeurs des autres,…

Si je réussis...

 

Voici la liste personnelle que Tal Ben Shahar propose à la fin de son ouvrage :

psychologie positive

 

A vous de jouer maintenant 🙂 : quels sont vos pense-bêtes quotidiens du bonheur ?

—————–

« Apprendre à être heureux » est un cahier de 52 exercices qui reprennent les principes de la psychologie positive : l’auteur nous invite à pratiquer 1 exercice par semaine pendant 1 an (d’où les 52 exercices 🙂 ). Tal Ben Shahar considère ce livre comme le premier guide pratique de la psychologie positive mise à la portée de tous.

Commander Apprendre à être heureux sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Cindy dit :

    J’adore vos articles et je m’en inspire beaucoup 🙂

  1. 19 avril 2016

    […] Publié le 19 avril 2016 par mysterjo Les pense-bêtes quotidiens du bonheur : pour qui ? pour quoi ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *