L’histoire de la petite fille qui voulait traverser la route toute seule

Ma fille a donc décidé qu’elle était assez grande (à pas encore 5 ans) pour traverser la route toute seule. Elle a déjà l’habitude de regarder des deux côtés de la route pour nous deux avant qu’on traverse ensemble. C’est vrai que je ne lui tiens pas systématiquement la main. Cela fait plusieurs mois que je lui fais confiance pour s’arrêter d’elle même au bord du trottoir, regarder dans les deux sens et donner le signal pour traverser (bien que je vérifie de mon côté aussi bien sûr !).

l'histoire de la petite fille qui voulait traverser la route toute seule

Grand moment donc hier après-midi car elle ne m’avait pas prévenue qu’elle voulait traverser toute seule. Là voilà donc en train de regarder à droite puis à gauche… et de traverser sans me dire que c’est bon ! Je la rejoins en lui disant qu’elle devait m’attendre, qu’on traverse en même temps pour plus de sécurité. Au lieu de m’écouter, elle a fait demi-tour et s’est mise à courir pour rejoindre le trottoir… sans regarder si une voiture venait dans l’autre sens évidemment ! Arrivée sur le trottoir, elle se met à pleurer et à crier :

« Mais je voulais traverser toute seule, toi tu restes sur le trottoir ! »

Alors là, gros coup de stress et une grosse colère qui couve du fait  de la frayeur qu’elle m’a faite. Comme toujours dans ces moments-là, pas moyen de l’approcher ou de lui parler, elle me repousse, crie, tape par terre. Comme on était dans une rue passante, je ne voulais pas qu’elle prenne le risque de courir sur le trottoir ou qu’elle prenne idée de traverser à nouveau, sans regarder cette fois. J’ai alors vite réfléchi à un moyen d’accompagner sa colère, d’accéder à son désir d’être grande sans pour autant qu’elle se mette en danger.

Je lui ai donc dit que je comprenais qu’elle avait envie d’être grande, qu’elle se sentait capable de traverser toute seule puisqu’elle regardait déjà des deux côtés comme une grande. J’ai ajouté qu’elle ne m’avait pas prévenue qu’elle voulait que j’attende sur le trottoir avant de traverser à mon tour. Je n’avais pas compris ce qu’elle voulait et, en plus, j’avais eu peur quand elle a fait demi-tour sur le passage piéton. Je lui avais déjà expliqué que ça ne sert à rien de courir sur un passage à piéton, qu’elle ne doit pas non plus s’arrêter en plein milieu de la route mais qu’elle doit marcher normalement. J’en ai donc remis une couche en lui disant qu’elle risquait de tomber en courant ou que les voitures pourraient redémarrer alors qu’elle n’avait pas fini de traverser si elle s’arrêtait en cours de route. A la suite de quoi, je lui ai fait une proposition :


« Je ne suis pas d’accord pour que tu traverses toute seule la route aujourd’hui. On en reparlera demain mais là, tu m’as fait trop peur. On a besoin de se préparer toutes les deux pour ça. Par contre, je te propose de faire une autre chose de grande maintenant : je te laisse acheter le pain toute seule si tu es d’accord. »

Et là, miracle ! Voici ma poulette qui retrouve le sourire et qui me dit :

« Oui, super, maman ! »

Cette fois, c’est elle qui a regardé de chaque côté de la route mais elle m’a donné la main spontanément pour traverser. Devant la boulangerie, je lui ai donné 2 euros et lui ai indiqué le nom du pain à acheter. Je suis restée sur le pas de la porte et le boulanger a été tout étonné de la voir entrer seule. Elle s’est débrouillée comme une chef, elle a même eu le droit à un : « Voilà ma grande ! » de la part du boulanger !

pain enfant

Et devinez quoi ? Elle m’a rendu la monnaie d’elle-même sans même réclamer une petite pièce :-).

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Milla dit :

    Bonjour,
    J’aime beaucoup vos petites histoires avec votre fille. Elle me rappelle un peu la mienne.
    A bientôt
    Milla

    • Caroline dit :

      Bonjour

      merci pour votre message 🙂

      Elles sont toutes aussi chipies les unes que les autres et c’est pour ça qu’on les aime !

      Bonne journée
      Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *