8 manières d’aider les enfants à se calmer

8 manières d’aider les enfants à se calmer

Tous les enfants ont du mal à contrôler leurs débordements émotionnels en raison de l’immaturité de leur cerveau. Certains sont plus susceptibles de se laisser envahir par leurs émotions fortes que d’autres. Voici 8 manières à présenter aux enfants afin de les aider à retrouver leur calme et leur équilibre émotionnel.

méthodes calmer enfants

1. Compte jusqu’à 5 (ou plus si nécessaire)

Compter est une bonne manière d’aider les enfants à prendre un temps de pause entre l’émotion et l’action.

 

2. Respire (autant d’inspirations et d’expirations que nécessaires)

On peut proposer aux enfants de fermer les yeux et de respirer dans chaque partie de leur corps : « respire dans ta main, dans ton bras puis dans l’autre main, dans l’autre bras. Respire dans tes épaules, dans ta poitrine, dans ton ventre, dans ton bassin, dans ta jambe, dans tes orteils, dans ton autre jambe, dans les orteils de l’autre pied. Respire dans le bas de ton dos, remonte toute la colonne vertébrale. Respire dans ton cou, dans ton menton, dans ta bouche, dans tes joues, dans tes yeux, dans ton front. Respire dans tout ton corps. »

 

3. Souffle (dans les mains, dans une paille, dans une bulle de savon…)

C’est une autre manière d’encourager la respiration profonde. Le fait de respirer dans le creux des mains est encore plus efficace car l’enfant sent son souffle et peut se rapprocher de la pleine conscience. On peut l’inviter à sentir la chaleur de son souffle, éventuellement l’humidité de la vapeur qui se dépose sur la peau, à sentir la sensation de souffle, à souffler de plus en plus doucement, de plus en plus longuement, à éloigner ou approcher les mains…).


 

4. Assieds toi sur tes mains ou mets les dans tes poches

Le fait de s’asseoir sur ses mains ou de les mettre dans les poches donne une sensation de contention, de recentrage (et évite les gestes mal placés comme taper ou donner des coups de poing).

 

5. Parle moi de tes émotions

Le fait de verbaliser sollicite le cerveau supérieur qui reprend le dessus sur le cerveau émotionnel. En tant qu’adulte, on pourra en profiter pour nommer l’émotion et les sensations qui l’accompagne (pour la colère, mâchoire inférieure en avant, sourcils froncés, corps tendu…).

Pour les enfants à partir de 5/6 ans, on pourra proposer l’exercice de la météo intérieure.

météo personnelle enfants

6. Serre le poing sur l’inspiration puis relâche le sur l’expiration

Souvent, les enfants ne se rendent pas compte de la tension qu’ils emmagasinent dans leur corps quand ils sont envahis par des émotions fortes et désagréables. Le fait de mettre toute la colère dans le poing puis de le relâcher permet de concentrer cette tension dans une partie du corps avant de la libérer.

7. Bouge, saute, cours, crie pour « décharger »

 

8. Demande un câlin

Les contacts physiques ont le double avantage de contenir et de provoquer la sécrétion d’ocytocine, l’hormone du bien être.

 

 

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Virot dit :

    Bonsoir Caroline, c’est plutôt une question :
    Comment faire pour retrouver une vidéo par x celle de M.Salmona ou sur l’attachement ? Ou l’article sur les neuros sciences de C.Gueguen? Etc…
    Je ne suis pas douée en informatique, y a-t-il comme un index ?
    Peut-on taper un mot x colëre etc…
    Merci pour votre blog passionnant.
    Dommage qu’il n’ait pas existé il y a 40 ans plutôt que les émissions quotidiennes de F.Dolto!
    Tant de découvertes ont été faites ces dernières années.
    Merci, bien à ous.
    Pascaline Virot

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      vous avez un moteur de recherche sur le blog (sous forme de loupe en haut à droite dans le bandeau noir).

      Merci pour votre message encourageant au passage 🙂

      Belle journée
      Caroline

      • Virot dit :

        Bonsoir et merci pour votre réponse.
        Mais avec la loupe j’ai tapé : Muriel Salmona et rien ne s’est passé.
        J’ai tapé Catherine Gueguen, idem….
        Peut être faut il taper le texte du titre de l’info ???
        Merci.
        Bonne soirée à vous
        Pscaline Virot

        • Caroline dit :

          Est-ce que vous avez tapé sur « entrée » une fois le mot clé tapé ?
          Je viens de taper « muriel salmona » dans le moteur de recherche et j’ai pu retrouver les articles dans lesquels je l’ai mentionnée.

  2. alice dit :

    Bonjour. petite question. comment expliquer cela aux enfants ? Car au moment de l émotion j ai du mal et em dehors cela ne les interesse pas…

    • Caroline dit :

      Bonjour

      à la maison, on prend le temps de « débriefer » avec ma fille après la crise. On le fait souvent à table ou au moment du coucher. Je lui parle de mes émotions (comment je me sens moi face à ses crises émotionnelles, de quoi j’ai besoin) et soit je lui pose des questions (comment tu pourrais faire pour exprimer ta colère autrement qu’en tapant/ criant/ jetant… ?) ou je lui fais des suggestions (« la prochaine fois, tu pourrais faire XX ou bien XXX »).
      C’est clairement inefficace de le faire au moment de la décharge puisque les circuits cérébraux sont débranchés sous le coup de l’émotion et les enfants ne peuvent pas être raisonnés.

      J’espère avoir pu vous donner des pistes.

      Belle journée
      Caroline

  1. 23 octobre 2016

    […] 23 octobre 201623 octobre 2016 joseederepentigny 8 manières d’aider les enfants à se calmer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *