5 clés pour nourrir l’intelligence émotionnelle des enfants

Pourquoi et comment nourrir l’intelligence émotionnelle des enfants ?

intelligence émotionnelle des enfants

 

L’intelligence émotionnelle, c’est la capacité à réguler ses réactions émotionnelles et de stress, à identifier ce qu’on éprouve, à savoir le formuler, en comprendre l’origine et en reconnaître le déclencheur immédiat et les causes plus cachées. C’est savoir exprimer de manière appropriée ce que l’on ressent, pour que ce soit entendu sans blesser autrui. C’est développer la conscience de ce qui se passe à l’intérieur de soi et pour les autres, et savoir adapter son comportement en conséquence. – Isabelle Filliozat (Les cahiers Filliozat : mes émotions)

 

Nous pouvons nourrir l’intelligence émotionnelle des enfants en leur enseignant à

  1. mettre des mots sur ce qu’ils ressentent
  2. apprivoiser leurs sensations corporelles
  3. identifier les déclencheurs et les causes de leurs réactions
  4. identifier les émotions primaires saines des réactions émotionnelles parasites
  5. s’entrainer et jouer avec leurs nouvelles compétences émotionnelles

Notre rôle d’adultes est d’accueillir calmement les émotions qui se dissimulent derrière des réactions émotionnelles exacerbées.

 

5 clés pour nourrir l’intelligence émotionnelle des enfants

1.Du vocabulaire sur les émotions

L’enfant a besoin de vocabulaire pour mettre des mots sur les sensations et les émotions ressenties. Grâce à ce vocabulaire sur les émotions, les enfants pourront décrire ce qu’ils ressentent autrement que par des coups ou des cris.

Comment les adultes peuvent aider :

  • accueillir les émotions des enfants avec empathie (être un « cerveau disponible » qui se met en empathie avec le ressenti de l’enfant et ,s’il est d’accord, le contenir dans nos bras)
  • aider les enfants à décrire et nommer leurs sensations corporelles
  • donner l’exemple en nommant leurs propres émotions d’adultes
  • proposer des livres d’éducation émotionnelle

 

2.Des sensations corporelles à reconnaître

Les enfants ont besoin d’identifier quand l’émotion commence à monter avant qu’elle ne les envahisse et qu’ils perdent le contrôle.

Comment les adultes peuvent aider :

  • prêter attention à l’enfant (ses expressions corporelles, sa communication non verbale, un comportement inhabituel…)
  • aider l’enfant à remarquer qu’il sent des choses à l’intérieur de lui (en posant des questions : est-ce que ton coeur bat plus vite ? tu sens tes mains qui deviennent moites ? ou en faisant des remarques : je remarque que ta mâchoire se serre, j’ai l’impression que ta respiration s’accélère)

 

3.Les causes des réactions exacerbées

Les enfants ont besoin de savoir identifier les causes de leurs réactions et de distinguer les émotions à exprimer et les réactions émotionnelles à calmer et rediriger.

Comment les adultes peuvent aider :

  • nommer les émotions des enfants associées à leurs déclencheurs de manière objective (observer sans évaluer et décrire sans interpréter) : « Quand tu es passé devant la grille, le chien a aboyé, tu as eu peur. Je suis là. »
  • savoir comment réagir face à une crise émotionnelle parasite et décoder les émotions cachées (une « vraie » colère s’éteint quand on l’écoute, une crise de rage est une explosion de tensions cumulées qui augmente quand on écoute l’enfant sans le prendre dans les bras)
  • nommer leurs propres émotions d’adultes associées à leurs déclencheurs
cahier filliozat sur les émotions enfants

Source : Les cahiers Filliozat Mes émotions

 


4.Des techniques de décharge et outils de retour au calme

Les enfants ont besoin de savoir exprimer leurs vraies émotions (et pas les émotions parasites) et de pouvoir recourir à des techniques de décharge du stress, de retour au calme et de gestion de leur énergie (respirer, sauter, faire de grands mouvements amples, souffler dans une paille, boire un verre d’eau…).

Comment les adultes peuvent aider :

  • enseigner des techniques lors de temps calmes
  • utiliser ouvertement ces techniques devant les enfants pour leur permettre d’intégrer ce modèle

 

5.S’entraîner avec les nouvelles compétences émotionnelles

Pour développer son intelligence émotionnelle, l’enfant a non seulement besoin d’informations et d’outils concrets, mais surtout d’entrainement de compétences émotionnelles.

Comment les adultes peuvent aider :

  • jouer à reconnaître les émotions des personnages dans des films, dans la rue ou même au sein de la famille
  • parler des émotions le soir, au coucher : quels sont les 3 choses qui t’ont rendu le plus en colère/ le plus en joie/ le plus triste aujourd’hui ?
  • utiliser une roue des émotions
roue des émotions

Source : Les cahiers Filliozat Mes émotions

 

………………………………………………………………………..

Sources :

Il me cherche !: Comprendre ce qui se passe dans son cerveau entre 6 et 11 ans de Isabelle Filliozat

Les cahiers Filliozat Mes émotions pour les enfants à partir de 5/6 ans (éditions Nathan)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. 15 juillet 2016

    […] enfants : à muscler leur intelligence émotionnelle et leur maîtrise de […]

  2. 26 août 2016

    […] des activités d’éducation émotionnelle, […]

  3. 22 octobre 2016

    […] enfants : à muscler leur intelligence émotionnelle et leur maîtrise de […]

  4. 24 octobre 2016

    […] 5 clés pour nourrir l’intelligence émotionnelle des enfants […]

  5. 26 octobre 2016

    […] de réagir avec intelligence et sentiments à une situation : proposer des activités d’éducation émotionnelle, jouer à des jeux coopératifs, montrer nos propres […]

  6. 28 décembre 2016

    […] les émotions (des ressources ici et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *