A la découverte de l’ocytocine, l’hormone de l’amour

L’ocytocine, l’hormone de l’amour

Définition : qu’est-ce que l’ocytocine ?

On le sait tous intuitivement : l’amour est fondamental pour vivre ! Les neuroscientifiques du 21° sicèle nous le démontrent : à chaque fois qu’on s’occupe d’un enfant, qu’on le materne (prendre soin, réconforter, sécuriser), il sécrète de l’ocytocine.

L’ocytocine est l’hormone qui permet aux êtres humains d’avoir de l’empathie, d’aimer. Elles nous déstresse et nous donne confiance : sans confiance en l’autre, l’amour et l’amitié sont impossibles. L’ocytocine joue un rôle essentiel dans toutes les relations humaines.

L’amour, c’est d’abord l’empathie : comprendre et laisser l’autre libre. – Catherine Gueguen

 

Les effets de l’ocytocine

Le lien et l’affection

L’ocytocine est la molécule de la relation aux autres, des relations sociales, de l’amitié et de l’amour. L’ocytocine favorise l’empathie et aide les parents à interpréter correctement les signaux émotionnels des enfants. Elle est considérée comme l’hormone du lien et de l’affection.

L’ocytocine aide à décrypter l’expression d’un visage, d’un regard.

Un effet anti stress

L’ocytocine a un effet apaisant, anti stress. Elle diminue les réactions de peur et rend la vie plus douce en diminuant l’anxiété et l’agressivité.

Cette fonction anxyolitique de l’ocytocine explique pourquoi les relations empreintes de tendresse sont corrélées avec la santé physique et le bien être. – Catherine Gueguen (Pour une enfance heureuse)

Des implications sociales

L’ocytocine rapproche les êtres : elle joue un rôle majeur dans

  • la capacité à créer des liens dans une relation en duo ou dans un groupe,
  • la cohésion des groupes en réduisant l’anxiété et l’appréhension sociale,
  • la coopération

Le renforcement du lien parental

L’ocytocine joue un rôle essentiel dans tous les aspects du maternage et du lien entre la mère et son enfant : apporter de l’affection et du réconfort à l’enfant, prendre soin de lui, l’éveiller, l’aider à grandir.

Dès que la mère prend le temps de câliner son enfant, de jouer avec lui, d’être dans une relation tendre pendant sa toilette, en l’habillant, en le nourrissant au sein ou au biberon, l’ocytocine (et la dopamine, les endorphines et la sérotonine) sont décrétées. C’est un cercle vertueux : plus la mère prend soin de son enfant avec amour, plus la sécrétion de ces hormones de plaisir et de bien-être est renforcée, plus le lien s’accroit et plus la capacité d’empathie et d’affection est grande. – Catherine Gueguen (Pour une enfance heureuse)

L’ocytocine augmente de la même façon chez les pères et les mères lors des contacts affectueux avec leur enfants. Donner de la tendresse à un enfant entraîne une sécrétion d’ocytocine mutuelle (parent et enfants) qui n’est pas liée au sexe du parent s’occupant de l’enfant, mais à sa capacité d’affection.


 

ocytocine

 

Grossesse, allaitement et accouchement

L’ocytocine joue un rôle clé lors de l’accouchement et de l’allaitement. Pendant l’accouchement, l’ocytocine provoque les contractions de l’utérus, permettant à l’enfant de naître. Lors de la tétée, chaque succion du mamelon entraîne la sécrétion d’ocytocine qui contracte l’utérus. Les contractions utérines diminuent le risque d’hémorragie après l’accouchement.

L’ocytocine favorise l’évacuation du lait et l’entretien de la sécrétion. Pendant la tétée, elle produit tout un cortège de sentiments de plaisir, de bien être, d’apaisement et de confiance.

 

La sécrétion d’ocytocine

L’ocytocine est sécrétée lors de toute stimulation sensorielle douce :

  • les mots doux
  • la tétée
  • les contacts tendres
  • les caresses
  • les baisers
  • l’orgasme
  • le simple contact de l’eau chaude

L’ocytocine est également sécrétée sans contact physique lors :

  • d’une relation agréable
  • d’une interaction harmonieuse
  • d’une ambiance chaleureuse
  • une conversation agréable
  • un plaisir partagé
  • un simple échange de regards
  • de l’évocation des êtres que nous aimons

………………………………………………………………………………….

Source : Pour une enfance heureuse de Catherine Gueguen

Commander Pour une enfance heureuse sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. chevalier dit :

    Une jeune artiste française a appelé son album « ocytocine »
    Je vous mets le lien pour la découvrir
    http://julie-chevalier.com/album/

  1. 23 décembre 2015

    […] fêtes, parlons un peu d’amour avec Catherine Guéguen. Et lisons ce qu’en dit le blog Apprendre à éduquer […]

  2. 18 janvier 2016

    […] Or il a été montré que les personnes souffrant d’autisme ont un déficit chronique d’ocytocine, l’hormone du bien être et de l’empathie. Inhaler cet hormone pourrait peut-être les […]

  3. 19 mars 2016

    […] le fait de serrer les enfants dans les bras, de les câliner ou de leur tenir la main les charge en ocytocine, l’hormone du […]

  4. 19 mars 2016

    […] le fait de serrer les enfants dans les bras, de les câliner ou de leur tenir la main les charge en ocytocine, l’hormone du […]

  5. 24 juin 2016

    […] est d’accord, on pourra accompagner sa colère par un gros câlin afin de le recharger en ocytocine, hormone du […]

  6. 15 juillet 2016

    […] Or il a été montré que les personnes souffrant d’autisme ont un déficit chronique d’ocytocine, l’hormone du bien être et de l’empathie. Inhaler cet hormone pourrait peut-être les […]

  7. 29 juillet 2016

    […] vous touchez votre enfant, il sentira votre contact et libèrera de l’ocytocine, l’hormone du bien-être, cela le […]

  8. 6 octobre 2016

    […] on touche un enfant, il sentira ce contact et libèrera de l’ocytocine, l’hormone du bien-être. Cela le […]

  9. 22 octobre 2016

    […] et la bienveillance ont des effets physiologiques sur les enfants : ils déclenchent la sécrétion d’ocytocine, hormone du bien-être. L’ocytocine est à la base des mécanismes de l’empathie et de […]

  10. 17 décembre 2016

    […] Or il a été montré que les personnes souffrant d’autisme ont un déficit chronique d’ocytocine, l’hormone du bien être et de l’empathie. Inhaler cet hormone pourrait peut-être les […]

  11. 11 mars 2017

    […] stress (on agit sans réussir à faire autrement parce qu’on manque d’ocytocine ou que le réservoir d’attachement est […]

  12. 6 mai 2017

    […] urgence face au stress est la tendresse : idéalement un câlin pour déclencher la sécrétion d’ocytocine (hormone du bien être), mais un regard attentif, empathique et tendre peut déjà commencer à […]

  13. 11 mai 2017

    […] et nous donne confiance : sans confiance en l’autre, l’amour et l’amitié sont impossibles. L’ocytocine joue un rôle essentiel dans toutes les relations […]

  14. 4 juin 2017

    […] et le toucher ont des effets physiologiques sur les enfants : ils déclenchent la sécrétion d’ocytocine, hormone du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *