10 phrases et mots clés à retenir en communication non violente pour exprimer nos limites aux enfants

10 phrases et mots clés à retenir en communication non violente pour exprimer nos limites aux enfants

Je vous laisse découvrir cette vidéo qui aborde le sujet d’un enfant de 6 ans qui se moque de sa mère, qui lui fait des grimaces et se montre irrespectueux envers elle. Vous trouverez dans cette vidéo des pistes pour exprimer vos limites aux enfants dans le cadre d’une communication non violente (une vidéo d’Isabelle Padovani).

Que peut apporter la communication non violente dans la manière de poser des limites aux enfants ?

Ecouter les besoins de l’enfant

La CNV permet de comprendre les motivations de l’enfant qui se moque, répond, cherche ou provoque. L’aspiration de l’enfant est d’éprouver ses capacités d’action tout en cherchant à se confronter à des limites. Or le parent doit pouvoir différencier aspirations et modalités, stratégies pour y accéder. Se montrer irrespectueux est une stratégie pour combler ses deux besoins mais elle n’est pas agréable pour le parent qui doit le dire.

liste besoins des enfants

Exprimer ses besoins et sentiments en tant que parents

En CNV, le parent essaiera dans la mesure du possible de mesurer les conséquences des actions autrement que par des punitions ou des récompenses. Cela passe par le fait de :

1. dire que le comportement ne nous convient pas.

« Ce n’est pas agréable pour moi quand…. Je t’aime et j’ai envie de t’aider mais cette manière de faire de ta part ne me convient franchement pas. »

2. exposer les conséquences des actes de l’enfant sans en faire une punition

« Quand tu fais ça avec moi, je me sens triste/ ça me fait mal au cœur/ je sens que quelque chose se ferme dans mon cœur. Du coup, je n’ai pas envie de jouer avec toi/ je n’éprouve plus de joie à te lire une histoire. »


« Je t’aime/ j’aime être avec toi/ j’aime prendre soin de toi. Mais quand tu te moques de moi/ tu fais des grimaces, la conséquence est que je n’ai plus envie de ça/ j’éprouve moins de joie à tes côtés. »

7 phrases et mots clés à retenir pour exprimer nos limites aux enfants

Voilà ce que ça fait dans mon cœur

Ça me fait triste

Je ne sens plus la tendresse entre nous

Voilà la conséquence

Mon envie s’en va

Et pour toi, c’est comment ? 

Et toi, comment tu te sens ? 

…………………………………………………………………………………………………………..

Le livre de Marshall Rosenberg, fondateur de la communication non violente, Élever nos enfants avec bienveillance (éditions Jouvence) pourra compléter cette vidéo. J’en parle dans cet article.

Commander Élever nos enfants avec bienveillance  sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. vast dit :

    J’ai besoin,d’aide pour la conversion ,j’habite dans l’aube et difficultés avec mon fils de 7 an et petite de 3 an et passera assez compliquer pourriez vous m’aide

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      merci pour votre message. En revanche, je ne comprends pas bien votre demande : qu’entendez-vous par conversion ? Pouvez-vous m’en dire plus sur vos difficultés ?

      Caroline

  2. GODARD dit :

    Bonjour, je souhaite recevoir la newsletter. Par avance, merci.

    • Caroline dit :

      Bonjour,

      vous êtes bien inscrite à la newsletter :-)Je l’envoie tous les lundis matins avec les derniers articles publiés de la semaine précédente.

      Bonne journée et merci de votre intérêt pour mon blog 🙂 :-),
      Caroline

  3. solodilow dit :

    bonjour, j’ai mon fils de 7 ans qui est très agité et qui cherche tout le temps les conflits, il est dans l’opposition tout le temps. Par exemple, il répond tout le temps: si je lui dit quelque chose, il me répond: mais si ….. il veut et croit toujours avoir raison. Un peu comme vous, d’après ce que j’ai compris voire enfant intérieur était un peu arrogant, il est pareil, il pense qu’il sait tout, qu’il comprend tout de suite (ce qui n’est bien sur pas le cas.. ) .
    De plus, il veut toujours avoir plus que les autres, il a besoin de sentir qu’il a plus pour être bien … mais il a un frère (4a)et une soeur (1 a)et donc il y a beaucoup de conflits à la maison. Il embête tout le temps son frère, est jaloux et lui fait mal.
    Nous essayons d’avoir une CNV, mais je ne vous cache pas que comme il cherche tout le temps les conflits c’est difficile pour nous. Pouvez vous nous aider ? merci d’avance

    • Caroline dit :

      Bonsoir,

      merci pour votre message que je prends comme un témoignage de confiance.

      Avant tout, je voudrais préciser que je ne suis pas professionnelle. Je suis juste une maman qui lit beaucoup et qui est très attachée à l’éducation positive. Je partage ce qui fonctionne avec ma fille mais elle est fille unique et je me suis peu intéressée aux conflits dans la fratrie.

      Je peux vous conseiller le livre de Faber et Mazlish sur la gestion de la rivalité et des jalousies entre frères et sœurs. Je vous communique le lien vers la fiche produit Amazon pour que vous puissiez lire les commentaires clients ainsi que le descriptif du contenu : http://urlz.fr/1RtM.

      Je crois qu’une des clés est vraiment de raisonner en termes de besoins : il a l’air d’avoir besoin de reconnaissance, il a l’air de manquer de confiance en lui donc il attaque. Est-ce que vous avez la possibilité de lui dédier des moments rien qu’à lui ? de les planifier à l’avance pour qu’il sache que vous prendrez sans faute ce temps à lui consacrer uniquement ? L’idée serait de considérer que son attitude est une sorte d’appel à l’aide : il veut obtenir quelque chose mais il s’y prend de la mauvaise manière. Je peux également vous orienter vers cet article à propos des émotions cachées et des comportements à décoder : Quand une émotion en cache une autre : comment les décoder ?

      J’espère avoir pu vous donner quelques pistes pour apaiser vos relations.

      Bonne soirée
      Caroline

  4. simonet dit :

    Bonjour j aimera recevoir la newsletter. Par avance, merci. Merci pour votre site avec lequel je me sens tres soutenue dans ma place et mon devoir de maman. ♥

  5. Pauline dit :

    Bonjour,
    ça me fait triste?!
    (Traduit peut être littéralement de l’anglais it make me sad..)
    On dira « Ça me rend triste » plutôt…
    Bonne journée

    • Caroline dit :

      Bonjour

      ce n’est pas une traduction mais plutôt une manière de mettre des mots au plus près des émotions : comment ça me fait à l’intérieur de moi ?
      Sinon, on pourrait aussi dire : Je ressens de la tristesse.

  6. monier dit :

    bonjour, même si cette façon d’accompagner les enfants au sein d’une structure est bénéfique pour tous ( enfants professionnelles) c’est parfois difficile et suis alors frustrée .

  1. 13 septembre 2015

    […] L’authenticité passe par le fait de dire quelque chose sur nous-mêmes. Le langage personnel de l’autorité personnelle s’exprime par le JE (je suis fatiguée plutôt que tu me fatigues, je suis à bout plutôt que tu me pousses à bout, je te demande/ je veux plutôt que fais ci/ dépêche toi de… ). Le langage personnel est l’essentiel du message. Prendre en charge nos besoins et fixer nos limites personnelles peut se faire sans agresser les enfants. En voici un exemple dans cette vidéo : Exprimer nos limites aux enfants avec la Communication Non Violente. […]

  2. 21 novembre 2015

    […] Parents : 10 phrases pour exprimer nos besoins et nos limites en communication non violente […]

  3. 21 novembre 2015

    […] Parents : 10 phrases pour exprimer nos besoins et nos limites en communication non violente […]

  4. 12 mai 2016

    […] Le deuxième pas ici implique que les parents se réapproprient leurs limites, leurs souhaits, leurs besoins, leurs émotions et les formulent sans critiquer, sans faire de chantage ni compter sur une coopération unilatérale et acquise des enfants. Dans ce cas-là, s’approprier le processus de la communication non violente sera d’une grande aide : Introduction à la communication non violente (CNV). Nous pouvons apprendre à formuler nos limites en CNV grâce à cette vidéo. […]

  5. 7 juillet 2016

    […] Exprimer nos limites aux enfants avec la Communication Non Violente (en vidéo) […]

  6. 11 octobre 2016

    […] cet article en complément pour appliquer la Communication Non Violente dans l’éducation […]

  7. 14 novembre 2016

    […] Pour aller plus loin : Parents : 10 phrases pour exprimer nos besoins et nos limites en communication non violente […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *