Comment régler les disputes entre frères et soeurs (par Faber et Mazlish)

Comment régler les disputes entre frères et soeurs (par Faber et Mazlish)

frères et soeurs sans rivalité

 

Dans leur livre Frères et soeurs sans rivalité, Faber et Mazlish proposent des solutions pour régler les disputes entre frères et soeurs.

 

Elles décomposent les disputes en quatre niveaux :

 

Niveau 1 : les chamailleries normales

  1. Ignorez-les. Pensez à vos prochaines vacances !
  2. Dites-vous que vos enfants, en réglant leurs conflits, font une expérience importante pour eux.

 

Niveau 2 : la situation se dégrade, l’intervention d’une adulte peut être utile

  1. Reconnaissez leur colère (« Vous avez l’air furieux l’un contre l’autre »)
  2. Exprimez le point de vue de chaque enfants (« Alors, Sara, tu veux garder le petit chien parce qu’il vient de s’installer dans tes bras. Et toi Billy, tu trouves que tu as aussi le droit de le prendre. »)
  3. Décrivez le problème avec respect en écoutant la version de chaque enfant avec respect et en reconnaissant la gravité du problème. (« C’est un cas difficile : deux enfants et seulement un petit chien »)
  4. Manifestez votre confiance dans la capacité des enfants à trouver leur propre solution (« J’ai confiance en vous pour trouver une solution, qui soit équitable pour vous deux… et juste pour le chien ».)
  5. Quittez la pièce.

 

les disputes entre frères et soeurs

Source : Frères et soeurs sans rivalité de Faber et Mazlish

 

Niveau 3 : Situation potentiellement dangereuse

  1. Informez-vous (« Est-ce une bagarre pour rire ou une vraie bagarre ? On a le droit de se battre pour jouer. Mais pas le droit de se battre réellement. »)
  2. Informez les enfants (« On a le droit de se battre pour jouer si tout le monde est d’accord. Si cela n’amuse pas les deux enfants, il faut arrêter. »)

 

Niveau 4 : situation vraiment dangereuse, intervention de l’adulte indispensable. 

  1. Décrivez ce que vous voyez (« Je vois deux enfants très en colère qui vont se faire mal ».)
  2. Définissez la règle et fixer la limite (« C’est une situation très dangereuse.)
  3. Séparez les enfants (« Ensemble, vous n’êtes pas en sécurité. Il faut prendre le temps  de vous calmer. Tu peux aller dans ta chambre et toi dans la tienne. »)

Source : Frères et soeurs sans rivalité de Faber et Mazlish

 

Résolution de problème une fois la situation revenue au calme 

Réunir les personnes concernées et expliquer le but de la réunion.

Expliquer à chacun les règles fondamentales.

Mettre par écrit ce que ressent chaque enfant et ce qui le préoccupe. Lire les notes tout haut devant les enfants pour vous assurer que vous les avez bien compris.

Permettre à chaque enfant de réfuter la version de l’autre.

Engager chacun à suggérer autant de solutions que possible. Mettre par écrit toutes les idées, sans les juger. Laisser les enfants commencer.

Choisir les solutions qui conviennent à tout le monde.

Engager un suivi pour évaluer la façon dont se passent les choses.

 

……………………………………………………………………………………………………..
Source : Frères et soeurs sans rivalité de Faber et Mazlish

Frères et soeurs sans rivalité est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Frères et soeurs sans rivalité sur Amazon.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. sandrine dit :

    franchement c’est intéressant mais sans plus , je le fais déjà avec mes enfants et malgré ça c’est la guerre entre mes 2 ainées à la maison.

    • Caroline dit :

      Bonjour Sandrine,

      il me semble avoir vu sur un autre post que vous étiez très fatiguée et à la limite de la rupture. Peut-être que ces conflits sont liés à votre propre ressenti (causes et/ou conséquences de votre malaise ?). Un cercle vicieux semble s’être installé dans votre famille et le fait de prendre soin de vous pourrait justement contribuer à ce que vos enfants prennent moins en charge des émotions qui ne sont pas les leurs et à ce que vous soyez plus disponible pour régler les éventuels conflits.

      Je me permets de vous communiquer des liens vers des articles pour vous aider à prendre soin de vous avant de craquer :
      >> http://apprendreaeduquer.fr/quand-on-nen-peut-plus/
      >> http://apprendreaeduquer.fr/prendre-soin-de-soi-plus-facile-a-dire-qua-faire-mais-tellement-necessaire-pour-les-parents/

      J’espère que ces quelques pistes pourront vous aiguiller vers des solutions efficaces.

      Bonne journée
      Caroline

      • Sandrine dit :

        Merci à vous. Les disputes de mes 2 grandes sont la depuis la naissance de ma 2eme il y a 8 ans car c est une babi . Ma fatigue à moi est liée à la naissance de ma dernière qui a 21 mois tète encore et ne fait pas ses nuits entre 3 et 4 réveils nocturnes. 2 grandes très envahissantes comme la petite et un nouveau compagnon absent à la semaine et pompier volontaire donc souvent pris les Week end. Je pense que la reprise du travail me permettra de me sentir mieux également je me sentirais utile et respectée. Je vais aller lire avec intérêt les liens que vous m avez transmis. Belle journée à vous

  2. Valérie dit :

    Votre blog est extra. Une source extraordinaire pour aimer et éduquer nos enfants comme nous le désirons tout en faisant face aux difficultés du quotidien….

  3. Christelle dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre site qui fourmille de bons conseils!
    J’aurais besoin d’une petit aide: comment gérer les disputes (de jalousie) au quotidien entre 2 soeurs de 4ans et 22mois quand la seconde ne peut pas s’exprimer!!
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *