Le respect ? Ça se perd ma p’tite dame !

Le respect ? Et si cela commençait par le respect des limites personnelles des enfants ?

Nous ne pouvons pas toujours supposer que notre maturité nous donne une meilleure connaissance de nos enfants que celle qu’ils ont eux-mêmes. – Alfie Kohn

 

respect limites personnelles des enfants

6 points sur lesquels nous manquons (parfois) de respect envers les enfants

Amener les enfants aux respect des autres (et d’eux-mêmes) passe par le nécessaire respect de leurs limites personnelles par les adultes qui les entourent.

1. Le respect des limites corporelles

  • Respecter les « non » et les « arrête » des enfants
  • Demander la permission avant de toucher l’enfant : « est-ce que je peux te faire un câlin ? est-ce que cela t’aiderait que je te fasse un câlin ? est-ce que tu serais d’accord pour un massage ? »
  • Ne pas forcer à dire bonjour par un bisou (on peut dire bonjour avec un sourire, avec un mot, avec une poignée de main…)
  • Ne pas forcer à faire un câlin
  • Ne pas forcer à faire des chatouilles

Les chatouilles peuvent être amusantes mais il arrive qu’elles donnent à l’enfant l’impression de se retrouver à la merci d’un tiers, de perdre le contrôle. – Lawrence Cohen

Pour aller plus loin (sommeil, appétit, sensations corporelles…)  : 5 pistes pour accompagner les enfants dans le respect de soi et des autres

2. Le respect de leurs affaires personnelles et de leur budget

  • Demander la permission pour emprunter les affaires de l’enfant (par exemple avant de prêter ses jouets à un petit frère ou à un autre enfant)
  • Plutôt que forcer à prêter, inviter l’enfant à partager seulement s’il en a envie

Obliger les enfants à partager ne fait que les pousser à s’accrocher encore plus à leurs affaires. Le partage forcé sape toute tendance à donner de bon cœur. – Faber et Mazlish

enfant veut pas partager

  • Respecter la réponse négative d’un enfant qui ne souhaite pas prêter ou partager

Un mendiant gère son aumône à sa guise… L’enfant, lui, ne possède rien et doit rendre compte de chaque objet qu’il reçoit. Il n’a pas le droit de le déchirer, de le casser, de le salir, de le donner, de le refuser, même s’il ne lui plaît pas. Il doit l’accepter, il doit s’en montrer satisfait. Par ailleurs, ces objets lui sont donnés pour une raison et un usage précis. (Voilà peut-être pourquoi l’enfant apprécie tant les petites choses sans valeur aux yeux des adultes.) Ce que nous prenons pour des vieilleries – un bout de fil, une petite boîte, un collier de perles – sont, en réalité, les seuls biens véritables de l’enfant, son unique richesse. Le rapport de l’adulte à l’enfant est corrompu à cause du dénuement de ce dernier et de sa dépendance matérielle. –  Janusz Korczak

3. Le respect de leur espace vital

  • Frapper avant de rentrer dans la chambre
  • Respecter l’intimité
  • Résister à la tentation de lire leur courrier, leurs emails, leur journal intime, leurs petits mots échangés avec les copains/copines, leurs SMS…

4. Le respect des émotions

  • Accepter et reconnaître les émotions des enfants (« je vois que ça te fait peur »)
  • Ne pas se moquer des peurs
  • Ne pas nier ou minimiser les émotions (« mais non, ça ne fait pas peur »)

Les larmes d’entêtement et de caprice des enfants sont les larmes de l’impuissance et de la révolte. Une tentative désespérée de protester, un appel à l’aide, une plainte pour délaissement, un signe de mal être, et toujours la marque d’une souffrance. –  Janusz Korczak


5. Le respect du temps personnel

L’enfant n’a pas le sentiment de perdre son temps quand il écoute ou qu’il lit une histoire. Quand il parle au chien, joue à la balle, examine attentivement une image ou calligraphie une lettre, il fait toutes ces choses le plus honnêtement du monde. Il a raison.

Le présent n’est jamais immature, la hiérarchie des âges n’existe pas plus que les degrés de souffrance, de joie, d’espérance et de désillusion. Peut-on faire semblant de vivre ? L’enfance, telle que nous la considérons, représente en réalité de longues et importantes années d’une existence, celle de l’être humain. –  Janusz Korczak

 

Pour un enfant, avoir une conversation avec le chien n'est pas du temps perdu

6. Le respect des apprentissages et des échecs

  • Ne pas imposer une aide non sollicitée
  • Demander avant d’aider
  • Éviter de se substituer à l’enfant
  • Être patient(e)

Eduquer est un processus qui s'inscrit dans le temps, prenons-nous toujours le temps des apprentissages

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 26 juillet 2016

    […] Pour aller plus loin : Le respect ? Et si cela commençait par le respect des limites personnelles des enfants ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *