8 étapes pour s’exercer à la méditation d’auto compassion

8 étapes pour s’exercer à la méditation d’auto compassion

La méditation d’auto compassion est une technique de récupération émotionnelle. La méditation d’auto compassion peut être utile face à des blessures émotionnelles fortes pour reprendre contact avec nos vrais besoins et restaurer notre propension au bonheur. Ce n’est pas une baguette magique car les effets se manifestent dans la durée.

Ces 8 étapes sont proposées par Blaise de Lanlay dans le livre « Le laboratoire du bonheur ». Blaise de Lanlay, formé en sophrologie et en médecines hollistiques, est spécialiste de la récupération physique,émotionnelle et mentale.

 

1. Créer un environnement calme avant de commencer et s’assurer de pouvoir conserver un espace calme et silencieux pendant plusieurs minutes.

2. Rester debout, fermer les yeux et se poser mentalement la question : « Suis-je vraiment prêt à m’accorder 10 minutes et à prendre soin de moi pendant ce temps ? ». Si la réponse est négative, il vaut mieux reporter l’exerice.

La disponibilité et la présence sont essentielles.

3. Prendre 3 grandes respirations comme sur une vague :

  • de grandes inspirations pour remplir les poumons (le début de la vague)
  • suspendre l’air quelques instants (en équilibre sur la crête de la vague)
  • laisser sortir l’air par la bouche ou le nez (la vague roule)

4. Laisser les respirations suivantes se faire naturellement

5. Chercher dans le corps où la douleur émotionnelle vient se manifester (coeur, ventre, gorge…). Poser la main doucement sur cet endroit et ressentir les sensations de la paume au bout des doigts (chaleur, poids, rythme…). Rester plusieurs minutes en contact avec ces sensations éprouvées par la partie du corps concernée.

6. Répéter doucement et autant de fois que nécessaire : « J’accepte »

7. Répéter doucement et autant de fois que nécessaire : « Je lâche »

8. Prendre quelques grandes inspirations, s’étirer et ouvrir les yeux.


 

Quelques conseils sur l’attitude à adopter

  • Ne pas chercher à aller mieux tout de suite ou à se relaxer à tout prix. La performance n’est pas compatible avec une attitude d’acceptation.
  • Les termes « j’accepte » ne signifient pas accepter le geste ou l’attitude de quelqu’un qui a fait du mal mais plutôt d’accepter et d’accueillir la souffrance, les émotions ressenties.
  • Les phrases « j’accepte » et « je lâche » peuvent être dites de différentes manières (murmure, dans la tête, voix basse ou haute) : l’important est de prendre le temps de déposer doucement ces phrases à l’endroit où se situe la blessure émotionnelle sans forcer.

 

 

Blaise de Lanlay nous invite à tester pendant 7 jours la méditation d’auto compassion pour en ressentir les premiers bienfaits.

 

……………………………..

Source : Le laboratoire du bonheur

Commander Le laboratoire du bonheur sur Amazon. 

 

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 2 juillet 2016

    […] Pratiquer la méditation d’auto compassion […]

  2. 15 juillet 2016

    […] preuve d’auto compassion et de bienveillance envers soi-même sur ce long […]

  3. 2 juin 2017

    […] L’auto empathie et l’auto bienveillance sont également des compagnes efficaces. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *