Le soleil des qualités : un exercice pour contrer les stéréotypes qui influencent négativement les filles

Le soleil des qualités : un exercice pour contrer les stéréotypes qui influencent négativement les filles

J’ai lu cette technique pour booster la confiance en soi sur le site anglophone girlsleadership.org. L’objectif de ce site est de promouvoir l’égalité des chances hommes/ femmes en brisant le plafond de verre à travers des exercices et des programmes qui visent à libérer le potentiel des filles et des femmes.

Michelle Cove, executive director de  MEDIAGIRLS®, témoigne de la manière dont elle conduit l’exercice du soleil des qualités avec des filles et des jeunes femmes lors d’ateliers aux Etats-Unis.

L’idée de cet exercice est de permettre aux filles et aux femmes de prendre conscience de leurs qualités, de leur personnalité profonde, de leurs talents uniques. Cet exercice a surtout pour objectif de battre en brèche le marketing qui, à force d’objectifier le corps des femmes, envoie le message que la valeur des femmes se jauge en fonction de leurs niveau de « sexitude » et de leur poids.

Les femmes n’ont besoin ni d’avoir des cuisses fines ni de collectionner les 20/20 pour apporter leurs talents au monde et y contribuer. Récemment, un article a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux, mettant en valeur le fait que les filles perdent la foi dans leurs capacités dès l’âge de 6 ans. Une étude américaine a montré que les filles commencent à se voir par nature moins douées que les garçons à l’âge de seulement 6 ans. Or c’est la culture qui met en tête aux enfants que le talent et le génie sont des attributs plutôt masculins.

L’exercice du soleil des qualités vise donc à permettre aux filles et aux femmes d’apprécier ce qui les rend uniques et dignes de valeur. Il peut être proposé en groupe dans les écoles ou en famille.

Il est demandé aux participantes de partager un rond (ici une assiette en carton) en 8 parts égales (pour ma part, j’imagine un soleil au centre dont les rayons séparent les 8 parties). Les participantes sont ensuite invitées à écrire dans chacune des parties une qualité positive qui les décrit et les définit. Pour les aider, des questions peuvent leur être posées :

  • comment te définissent tes ami.e.s; les personnes qui t’aiment et te connaissent bien ?
  • dans quelles situations fais-tu les choses bien ?
  • qu’est-ce que tu aimes faire ?
  • pour quelles actions t’a-t-on déjà félicitée/ récompensée ?
  • quelles qualités aimerais-tu développer ? (on peut évoquer des qualités qu’on aimerait avoir ou développer pour se le donner comme objectif)

Les participantes sont encouragées à décorer leurs soleils et à les rendre aussi beaux, inspirants et motivants que possible comme un reflet de leur personnalité et de leurs atouts.

pie3

Source : https://girlsleadership.org/blog/mediamondaytip-stop-media-from-teaching-girls-their-self-worth/

Il est ensuite demandé aux participantes de partager avec le groupe ce qu’elles ont écrit dans leurs soleils. Souvent, les regards se posent sur le sol et aucune volontaire ne se désigne spontanément pour s’exposer en public. Personne ne doit être forcé mais on peut les encourager en reconnaissant la difficulté de l’exercice et le courage qu’il requiert. Le fait d’oser prendre la parole en public représente déjà une qualité et est une preuve d’audace… et participe à construire des qualités qui serviront à briser le plafond de verre.

A la fin de ces ateliers, Michelle Cove demande aux participantes de conclure en livrant leur sentiment : ont-elles trouvé cet exercice difficile ? En général, les participantes répondent par l’affirmative en reconnaissant qu’il leur arrive rarement de penser à ce qui est bon, bien et beau en elles, qu’elles ont plutôt tendance à se focaliser sur leurs défauts (notamment physiques).

Michelle Cove raconte qu’elle a déjà proposé cet exercice à des garçons et qu’ils n’ont pas rencontré les difficultés avouées par les filles (trouver 8 qualités et les exposer en public semble plus facile à un groupe de garçons).

identity_plate

Source : https://girlsleadership.org/blog/mediamondaytip-stop-media-from-teaching-girls-their-self-worth/

Pourtant, il est essentiel que les filles et les femmes puissent s’envisager sous un jour positif, à la fois de manière intime mais également de manière publique. Cette manière de se définir est au cœur des décisions que nous prenons tout au long de notre vie (en termes d’orientation scolaire, de fréquentation, d’objectifs qu’on se fixe…).

Cet exercice a besoin d’être régulièrement réactivé, sous cette forme ou sous une autre (par une conversation intime entre une jeune fille et un parent/ enseignant, par des lectures avec des modèles féminins entreprenants, par des modèles inspirants, par des encouragements réguliers, par une éducation aux médias et à la déconstruction des stéréotypes publicitaires…). Cet exercice est seulement un outil qui s’inscrit dans une démarche éducative globale.

Pour une utilisation à la maison, nous, mères, pouvons faire cet exercice du soleil des qualités en même temps que nos propres filles. Ce sera aussi l’occasion de voir à quel point nous sommes, en tant que femmes adultes, également soumises aux stéréotypes culturels même sans en avoir conscience. Je vous encourage vraiment à le faire car c’est un exercice plus difficile qu’il n’en a l’air !

soleil des qualités

Si elles sont d’accord, les filles pourront partager avec nous leurs soleils (sans qu’elles en soient obligées) et cela pourra être le point de départ d’une discussion à portée philosophique sur l’influence des médias, le rôle des stéréotypes et la place des femmes dans notre société.

Pour autant, connaître ses qualités n’est pas faire preuve d’arrogance ou d’orgueil. Se connaître soi-même doit être au service d’une vie meilleure et de choix éclairés : savoir ce qu’on sait bien faire, ce qu’on aime faire et ce qu’on a envie de cultiver chez soi est une manière d’apporter une contribution positive au monde et de vivre heureux.se.  Par ailleurs, on peut insister sur la valeur des efforts pour cultiver les qualités afin de tirer le meilleur de soi-même.

 

Lire aussi : Réflexion sur l’éducation des filles (féminisme à l’intérieur)


 

Source: www.mediagirls.org

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Amélie dit :

    Ooooh merci mille merci ! Pour moi , ma fille… toutes celles avec qui je vais partager
    Je crois que je vais aussi le proposer à un homme qui traverse une crise existentielle et je vous dirai …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *