Sommes-nous des « miroirs croyants » pour nos enfants ?

Sommes-nous des « miroirs croyants » pour nos enfants ?

Sommes-nous des "miroirs croyants" pour nos enfants ?

Dans son livre Libérez la créativité de vos enfants : éveiller le sens de l’émerveillement, Julia Cameron utilise l’expression « miroirs croyants » qui me parle beaucoup. Les « miroirs croyants » sont des personnes qui voient le meilleur chez les personnes qui les entourent, qui renvoient une image de ces dernières plus vaste et plus remarquable que celle qu’elles peuvent avoir d’elles-mêmes.

Les « miroirs croyants » perçoivent le potentiel, les talents uniques, les passions et les envies des autres, ce qui leur permet d’accueillir les idées avec enthousiasme et confiance. Ils prennent soin de la créativité des autres et ont une attitude encourageante.

Julia Cameron estime que nous devrions tous être des « miroirs croyants » pour nos enfants. Cela peut nécessiter un certain travail de reconnexion avec la part créative à l’intérieur de nous.

Lorsque nous prenons soin de notre artiste intérieur en l’encourageant et en le respectant, nous comprenons comment encourager et respecter l’artiste intérieur de nos enfants. Lorsque nous leur renvoyons l’image de leurs principales et plus appréciables qualités, ils se développent en fonction et grandissent pour accomplir leur potentiel créatif. – Julia Cameron

En effet, pour Julia Cameron, la créativité s’apparente à de l’oxygène pour l’âme des enfants… et les adultes ne sont pas si différents des enfants à cet égard !

Lorsque nous obligeons nos enfants à entrer dans des cases qui ne permettent pas à leur créativité d’évoluer, ils se rebellent, réagissent avec rage et comme s’ils défendaient leur vie. Car c’est bien le cas. – Julia Cameron

C’est même une chance pour certains enfants de trouver tôt leurs passions et de pouvoir déployer leur créativité… certaines personnes cherchent encore à l’âge adulte dans quoi s’investir et s’épanouir.

Nous sommes tous destinés à créer. Ceci peut se manifester de multiples façons, et ceux qui peuvent pratiquer, personnifier et transmettre l’acte de créer sont les « miroirs croyants » dont nous avons tous besoin. – Julia Cameron

Cette posture de « miroirs croyants » peut s’incarner de diverses manières, qui peuvent parfois sembler minimes ou insignifiantes à nos yeux :

  • ne jamais ridiculiser ni culpabiliser les enfants,

 

  • encourager et soutenir les initiatives des enfants,

 

  • être présent.e lors des moments forts pour les enfants (concert, spectacle, compétition, entraînement, représentation…) car cette présence des parents apprend aux enfants que les premiers sont heureux de voir les derniers heureux également,

 

  • montrer des émotions positives authentiques (joie, gratitude, émerveillement, amour, communion, bienveillance…),

 

  • proposer un environnement riche en stimulations en tout genre (lecture de livres et histoires, matériel créatif accessible, échanges et discussions autour de ce qui anime les enfants et les parents, sorties…),

 

  • offrir du temps libre hors de toute contrainte pour laisser à l’esprit le temps d’imaginer et de créer sans consigne puis de passer à la réalisation sans devoir se dépêcher ou se conformer à une grille d’évaluation/ un modèle (la créativité repose sur la spécificité et la précision, c’est-à-dire sur ce qui est bien imaginé),

 

  • dire des mots encourageants et faire sentir l’importance des enfants et leur caractère unique (« Ton point de vue individuel a de l’importance. Je veux me mettre à l’écoute de ce que tu vois et de ce que tu penses. »),

 

  • proposer des exemples de lâcher prise et de moments créatifs (sans forcément être un.e artiste : cela peut passer par des moments comiques comme imiter un vieux pépé, des moments de danse improvisée, des moments de musique avec des ustensiles de cuisine au moment de préparer le repas, des essais culinaires inédits…),

 

  • rire ensemble.

Julia Cameron nous  invite à consacrer un moment à réfléchir à nos propres « miroirs croyants » : qui a été dans ma vie un de mes « miroirs croyants » ? qu’est-ce que cette personne m’a montré à propos de moi-même ?

Nous pouvons également faire cet exercice pour nos enfants : suis-je moi-même un « miroir croyant » pour eux ? sont-ils entourés de « miroirs croyants » ? y en a-t-il d’autres que nous pourrions inviter à entrer dans la vie des enfants ?

……………………………………………………………………………………………………………….

Source : Libérez la créativité de vos enfants : éveiller le sens de l’émerveillement de Julia Cameron (éditions J’ai Lu). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Libérez la créativité de vos enfants : éveiller le sens de l’émerveillement sur Amazon ou sur Decitre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *