Les émotions des enfants, leurs besoins et leur alimentation : des clés pour comprendre par Isabelle Filliozat

Les émotions des enfants, leurs besoins et leur alimentation : des clés pour comprendre par Isabelle Filliozat

crises de colère des enfants

Les émotions des enfants : mieux les comprendre pour les décoder

Pour Isabelle Filliozat, l’enfant ne « cherche » jamais ses parents, mais son comportement a toujours une bonne raison, notamment celle d’un besoin non reconnu.
Se poser des questions et rechercher quels sont les besoins réels de l’enfant ne signifie pas répondre à toutes ses demandes ou ne pas poser de limites, mais permet bien souvent de se simplifier la vie de parent !

Les émotions sont des processus en 3 étapes :

  • la charge : quand ça monte à l’intérieur, quand on ressent les sensations corporelles liées à l’émotion (gorge sèche, rythme cardiaque qui s’accélère…)
  • la tension : on utilise l’énergie de l’émotion dans une action, une parole, un comportement
  • la décharge :  le moment où l’on pleure, crie, tremble… La décharge n’est que la 3° partie de l’émotion, c’est l’étape qui permet le retour au calme.

On a souvent tendance à confondre l’émotion et ce que l’on voit (les pleurs, les tremblements qui sont le moyen de libérer l’émotion). Une véritable émotion se libère en quelques minutes.

Isabelle Filliozat différencie 2 choses :

1. Les émotions primaires

Les émotions primaires sont des réactions adaptatives qui viennent de l’intérieur pour s’exprimer à l’extérieur. La décharge de l’émotion est à écouter : pleurer, ça fait du bien !

 

2. Les réactions émotionnelles parasites

Les crises sont des réactions émotionnelles inappropriées et disproportionnées. Ce sont des décharges de stress dûes à un cerveau saturé et désorienté.

 

Contrairement aux émotions primaires qui sont à accueillir et écouter, les réactions parasites nécessitent une recherche de la cause pour permettre à la vraie émotion (l’émotion cachée, secondaire) de sortir. C’est à nous parents de réfléchir avec notre cerveau d’adultes :

  • est-ce que mon enfant est vraiment en train de pleurer pour ça ? 
  • qu’est-ce qui se passe vraiment ? 
  • de quoi mon enfant m’a-t-il parlé avant ? 

Si des pleurs, des tremblements, des « pleurnicheries » durent plus de quelques minutes, il s’agit d’une réaction parasite.

Les comportements de nos enfants ont toujours des raisons d’être : les comportements sont comme la partie émergée d’un iceberg et les raisons d’être sont la partie immergée.

Apprivoiser ses émotions est un travail utile aux enfants et aux parents. C’est un chemin précieux et qui peut mener joyeusement vers une relation parent-enfant toujours plus harmonieuse et épanouie.

 

Les besoins des enfants et les besoins des parents : compatibles ?

C’est une réalité : aujourd’hui, les parents sont très démunis. – Isabelle Filliozat

 

Isabelle Filliozat estime que les parents ont besoin de 3 éléments essentiels pour plus d’harmonie familiale :

 

1. Plus d’options et de solutions face aux difficultés du quotidien

Nous pouvons inventer des façons de répondre aux défis du quotidien. Cela peut passer par plusieurs moyens, par des outils à mettre dans sa boîte à outils sans qu’il n’y ait pour autant de solutions miracles pour chaque enfant ni chaque situation. Voici quelques options proposés par la parentalité positive pour faire face aux difficultés du quotidien avec les enfants :

Plus d’outils dans cet article :  outils éducation bienveillante

 

2. Des techniques de gestion de notre stress

Nous avons souvent tendance à interpréter une demande de l’enfant comme du stress : on risque alors d’attaquer, de fuir, d’envoyer l’enfant au coin ou de faire toutes sortes de choses non appropriées.

Or nous avons besoin d’apprendre à nous relaxer, à trouver des solutions pour maîtriser nos colères excessives, à rendre conscients nos processus inconscients pour ne plus réagir par automatisme.

La méditation, prendre du temps pour soi, un travail sur son enfant intérieur pourront nous aider sur ce chemin.

Voici 3 articles en lien avec ces thèmes :

Que faire quand on n’en peut plus…

Apprivoiser notre colère : le travail de toute une vie…

Prendre soin de son enfant intérieur : pourquoi ? comment ?

stress parent

 

 

3. Ne pas vouloir être un parent parfait

Vouloir être parfait n’est jamais aidant pour personne. – Isabelle Filliozat

Ce qui nous nourrit en tant que parents est l’épanouissement des enfants et la qualité de la relation. Vouloir être parfait, c’est ne plus être en relation authentique. Les enfants n’ont pas besoin de réactions automatiques ou dictées par l’entourage, ils sont besoin de réactions appropriées à leurs émotions, à leur être. Nous sommes imprégnés de « il faut » (« il faut passer du temps avec les enfants », « il faut jouer avec les enfants »)… mais ces « il faut » ne donnent pas envie.

La question clé à se poser en tant que parents est : De quoi mon enfant a-t-il besoin ?

 

Ne pas oublier le rôle de l’alimentation dans le comportement des enfants

Isabelle Filliozat expose également le lien entre alimentation et certains problèmes récurrents que peuvent rencontrer les enfants : hyperactivité, problèmes comportementaux, difficultés à manger, envies de sucre, etc.

Isabelle Filliozat souligne plusieurs problèmes liés à l’alimentation dans le développement des enfants :

  • les allergies
  • le rôle excitant du sucre
  • la nocivité des additifs et des phosphates dans l’hyper activité et le déficit de l’attention
  • les perturbateurs endocriniens
  • le gluten et la caséine qui peuvent déclencher de l’agressivité

Pour aller plus loin :

sucre enfants filliozat

 

Derrière un comportement alimentaire inhabituel (refus de manger ou de goûter, petit appétit…), il peut y avoir une quantité de bonnes raisons qui n’ont rien à voir avec le fait que l’enfant « teste » ou « cherche » ses parents :

  • des raisons physiologiques,
  • des intolérances alimentaires,
  • des allergies…

 

Toutes les questions que nous nous posons en tant que parents nourrissent notre intelligence et nous permettent d’apprendre plein de choses. – Isabelle Filliozat

 

……………………………………………………………………………

Source : interview d’Isabelle Filliozat par Flore Viard-Crétat, de l’association Petits mots pour grandir, à l’initiative du magazine Le Chou Brave, le magazine de l’alimentation vivante et de l’abondance.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 24 janvier 2016

    […] VIDEO : les émotions des enfants, leurs besoins et leur alimentation par Isabelle Filliozat […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *