(Presque) Zéro Déchet dans la salle de bain : idées et alternative au jetable

(Presque) Zéro Déchet dans la salle de bain : idées et alternative au jetable

zero déchet salle de bain

Les objets jetables (tels que les cotons démaquillants ou les cotons tiges) sont à usage unique et il est possible de les remplacer facilement par des alternatives durables (plus économiques et plus écologiques).

En voici quelques exemples :

  • Cotons tiges -> oriculi ou cure oreille (testé et approuvé pour adultes et enfants à la maison 🙂 )
  • Protections périodiques – > coupe menstruelle (la fameuse « cup »), serviettes hygiéniques lavables, flux instinctif libre
  • Cotons et lingettes démaquillantes -> lingettes lavables, coton lavables, gants de toilette
  • Mouchoirs jetables en papier -> mouchoirs en tissu (testés et approuvés également ici, on en a même fabriqués à partir de vieux vêtements troués)
  • Rasoir, crème dépilatoire, bandes de cire épilatoires -> rasoir durable en métal, blaireau en fibres végétales, réduction de la fréquence d’utilisation, remise en question de la pratique sociale associée à l’épilation féminine (la seule « bonne » réponse pouvant être une réponse personnelle selon ses convictions, ses envies et son cheminement)
  • Crème/mousse à raser -> savon (de Marseille, d’Alep…), huile végétale
  • Exfoliants pour la peau -> marc de café, une cuillère de sucre dans de l’huile d’olive
  • Brosse à dent -> brosse à dent compostable
  • Gel douche -> savon (de Marseille, d’Alep…) avec emballage compostable ou non emballé (ici, trouvé en magasin bio sans emballage)
  • Shampoing -> shampoing solide, no poo
  • Couches pour bébé -> couches lavables, hygiène naturelle infantile
  • Gel hydroalcoolique -> mélange eau + savon (réutilisation d’un flacon), se laver les mains à l’arrivée à destination, remise en question du besoin moderne de tout désinfecter 🙂

De nombreuses utilisations de consommables jetables et de produits d’hygiène corporelle peuvent être questionnées à la lumière de nos pratiques culturelles :

  • a-t-on besoin de prendre une douche tous les jours ?
  • quelle fréquence pour le lavage des cheveux ?
  • suis-je prête à espacer l’épilation de mes jambes/ aisselles ?

et de notre cheminement :


  • quelles sont mes limites ? mes besoins ?
  • suis-je prêt.e à passer aux couches lavables ?
  • comment entreprendre cette transition : par étape ? du tout au tout ? seul.e ? avec des soutiens ?…

Il ne s’agit pas ici de dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire mais de provoquer des questionnements, d’éveiller des consciences et de proposer des petits pas en fonction des sensibilités et du niveau d’éveil de la conscience de chacun.e.

Le site Lamazuna propose de nombreuses possibilités pour réduire les déchets : oriculi, brosse à dent compostable, savons et shampoings solides, coupe menstruelle… Il existe de nombreux autres points de vente (en boutique ou sur le Web) trouvables via les moteurs de recherche sur internet.

Par ailleurs, de nombreux groupes privés sur Facebook permettent d’échanger sur les pratiques liées à la réduction des déchets :

Le flux instinctif libre

L’hygiène naturelle infantile

Le no poo (prendre soin de ses cheveux avec des méthodes naturelles)

 Slow Cosmétiques

……………………………………………………………………………………………………………

Pour aller plus loin dans la démarche Zéro Déchet :

J’arrête de surconsommer ! – 21 jours pour sauver la planète et mon compte en banque ! (éditions Eyrolles)

j'arrete de surconsommer livre

Zéro déchet (éditions J’ai Lu)

zéro déchet livre

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *