Les caractéristiques de la sensibilité élevée chez les enfants

Accompagner l'épanouissement des enfants avec une sensibilité élevée

Les caractéristiques les plus répandues retenues pour repérer une forme d’hypersensibilité chez les enfants

Dans son livre J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir, Saverio Tomasella écrit que mieux connaître les caractéristiques de la sensibilité élevée chez les enfants permet de mieux les écouter, les comprendre, les aider, les rassurer donc de leur donner confiance, de les encourager, de les soutenir pour leur permettre de s’épanouir.

Les caractéristiques les plus répandues retenues pour repérer une forme de sensibilité élevée sont :

  • des perceptions nombreuses, aigües et accrues,
  • des émotions intenses qui peuvent devenir envahissantes,
  • une propension à se fatiguer plus vite que les autres,
  • un grand besoin de repos et/ou de solitude,
  • une difficulté à être en groupe, malgré le goût de la relation avec autrui,
  • énormément d’intuition, d’empathie, un sixième sens, une forte attention aux ambiances ou aux non-dits.

Trois lois fondamentales sur l’hypersensibilité

Saverio Tomasella estime qu’il existe trois lois fondamentales sur l’hypersensibilité :

  1. Tous les enfants (garçons et filles) sont très sensibles sur un continuum qui peut aller jusqu’à l’ultra sensibilité, au moins jusqu’à sept ans, souvent au-delà (leur cerveau étant immature, les enfants ont tous des émotions intenses et des besoins de repos supérieurs aux adultes ainsi qu’une disposition innée à l’empathie). La sensibilité est de nouveau très vive durant toute la période de l’adolescence, avec ses nombreux bouleversements.
  2. La sensibilité élevée fait partie de la condition humaine. Elle provient d’une grande réceptivité, à partir de toutes les perceptions qui sont autant d’informations variées et nuancées que l’enfant prend en considération pour comprendre le monde et pour grandir. En parallèle, la sensibilité est construite dans le sens où les expériences humaines vécues par les parents et les grands-parents façonnent la conception que chaque famille a de la sensibilité (valorisée/ dévalorisée, comprise/ incomprise, droit à l’expression/ censurée…). On comprend que le niveau de sensibilité est progressivement influencé par l’histoire de l’enfant et l’éducation qu’il reçoit.
  3. Ce n’est pas l’hypersensibilité qui rend empathique mais la capacité d’empathie permet le développement de la sensibilité. Une grande empathie dispose à une haute sensibilité.

Accompagner l’épanouissement des enfants avec une sensibilité élevée

Reprendre contact avec notre propre sensibilité

Saverio Tomasella nous invite à renouer avec nos propres émotions et expériences d’enfants. Ces retrouvailles nécessaires avec les désirs et la sensibilité éprouvés dans l’enfance ouvrent la porte à une véritable empathie envers les petits (et les plus grands).

Cela demande du temps que d’accepter de se monter vulnérables pour éviter de se croire savant et pour rester en contact avec toute la palette des émotions humaines, même les désagréables.

Les enfants, en particulier ceux dont la sensibilité est très élevée, ont besoin d’un refuge (la maison et en particulier leur chambre) et de pouvoir compter sur un lien empathique, fiable, chaleureux et solide avec leurs proches, en particulier leurs parents.

De plus, les enfants avec une sensibilité élevée aiment la plupart du temps pratiquer des activités d’équilibre qui les aident à canaliser leur énergie et à se concentrer.

Pour une parentalité respectueuse et empathique

La parentalité respectueuse et empathique est encore plus importante pour accompagner les enfants hypersensibles que les autres. Si chaque membre de la famille est autorisé à parler librement de ses sensations et de ses émotions, tous les membres profiteront de ces moments d’échanges sincère, sans censure émotionnelle.

Même si l’émotion de l’enfant peut paraître fantaisiste, saugrenue, ou même un peu “fofolle”, aux yeux de ses parents, l’important est qu’ils puissent entendre leur enfant, prendre en considération ce qu’il exprime et en tenir compte pour l’apaiser. – Saverio Tomasella

La parentalité respectueuse, c’est aussi prendre en compte les besoins des enfants avec une sensibilité élevée. Si leurs temps de repos ne sont pas suffisamment respectés, la saturation va se manifester de diverses façons : surexcitation, épuisement, humeur maussade, dégoût, lassitude, sensation d’excès, nausée morale ou physique, impression d’être “gavé”… Après les premiers signes d’impatience, qui expriment un besoin de repos pas assez respecté, vient l’irritabilité qui caractérise un état de saturation avancée, puis la crise de larmes ou de colère.

Certaines pratiques peuvent aider les enfants avec une sensibilité élevée : la relaxation, la méditation, le yoga, les arts martiaux, les massages, les jeux d’équilibre. Mais ce dont un enfant hypersensible a le plus besoin est une réelle présence humaine faite d’attention pure et de contact physique.

……………………………………………

Source : J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir : du tout-petit à l’adolescent, comment apprivoiser son hypersensibilité de Saverio Tomasella (éditions Leduc S.). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Crédit illustration : freepik.com