J’avais déjà abordé la notion de cours de cerveau à l’école dans l’article Ce que les enfants devraient apprendre à propos de leur cerveau à l’école.

Aujourd’hui, je vous propose une autre manière d’aborder des cours de cerveau :

Pourquoi n’arrivons-nous pas à contrôler notre cerveau ? 

Parce que nous ne savons pas comment notre cerveau fonctionne ! Et pourquoi ne savons-nous pas comment notre cerveau fonctionne ?

Parce que personne ne nous l’a appris !

Kevin Finel, praticien et formateur en hypnose, confirme que “l’enfer est pavé de bonnes intentions“. Certaines personnes, professeurs ou parents souvent, peuvent faire des suggestions bienveillantes et pourtant inefficaces voire perturbantes pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont aucune idée de la manière dont fonctionne le cerveau. 

Quand une personne nous dit “Ne stresse pas !” dans une situation stressante pour nous, c’est totalement inefficace car on a tendance à se focaliser sur le stress justement !

L’institution scolaire passe son temps à demander aux enfants de se contrôler, de se maîtriser, d’être attentif mais personne ne leur dit jamais COMMENT faire ! Même une fois adulte, nous n’arrivons pas toujours à canaliser nos émotions avec la raison !

Comment éduquer notre cerveau et apprendre à modifier nos réactions ? 

Dans un monde idéal, on aurait un cours de cerveau dès le CP. Les écoliers y apprendraient à :

1. Mémoriser

Ils apprendraient à mémoriser des images, à utiliser leur mémoire auditive, à coupler mémoire auditive et mémoire visuelle, à se servir de la mémoire du corps, à combiner mémoire auditive, visuelle et corporelle (kinesthésique).

2. Entretenir leur mémoire

3. Prendre du plaisir à mémoriser

4. Transformer leur stress en confiance et en capacité de dépassement

5. Se concentrer

6. Devenir plus créatif

Pourquoi comprendre comment fonctionne le cerveau ne suffit toujours pas à gérer ses émotions ? 

Les émotions balaient la raison, comme dans le cas de phobies.

Le cerveau émotionnel réagit plus vite que la réflexion. Le fonctionnement du cerveau est très bien expliqué dans la vidéo du modélisation du cerveau dans la main ici.

neurones miroir cerveau dans la main

Comment apprendre à gérer ses émotions ? 

Toutes les méthodes de gestion des émotions, que ce soit le yoga, la méditation, la pleine conscience, la musique ou encore les psychotropes, se basent sur le principe de la modification de l’état de conscience.

Kevin Finel propose une alternative à toutes ces techniques : l’auto-hypnose. Selon lui, l’hypnose est utile pour les pédagogues car elle permet d’agir sur ce qui nous échappe d’habitude du fait de la modification de l’état de conscience.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Pour Kevin Finel, l’hypnose est un état quotidien qu’on traverse plusieurs fois par jour (par exemple, quand on laisse son corps marcher dans la rue pendant que la pensée divague). Pendant ce temps-là, on était plus inconscient que conscient.

Il ajoute que l’état d’hypnose est un état que l’on cherche souvent dans notre vie  : quand on regarde un film, quand on lit un livre, quand on se rend à une exposition de peinture, on cherche à être absorbé, à être sorti du réel.

L’hypnose est la recherche d’un état, d’une expérience particulière qui nous fera sortir du banal pour nous amener vers l’émotion, vers le vivant.

C’est un moyen de transport, un véhicule qui permet de passer la frontière entre le conscient et l’inconscient, d’accéder à ce qui nous échappe.

Ca donnerait quoi si on prenait des cours de cerveau

Comment déplacer notre niveau de conscience ? 

Kevin Finel propose de :

  • prendre conscience de notre subjectivité dans notre perception du monde, de notre personnalité (le “masque”)  façonnée par cette perception ,
  • changer de masque tous les jours en se posant les questions suivantes :
    • de quoi ai-je besoin aujourd’hui ?
    • ai-je plutôt besoin d’être créatif ? libre ? concentré ?
    • a quoi vais-je ressembler émotionnellement ?

C’est le principe de la penderie mentale, de la garde-robe imaginaire :

demain, au moment de vous habiller, demandez-vous quels vêtements vous allez mettre mais aussi quel masque vous allez revêtir, quel vous-même vous souhaitez être !