Dans cette vidéo (en anglais), Ken Robinson se demande pourquoi il est plus que nécessaire de refonder le système d’éducation des pays occidentaux. Il estime que la première nécessité est de remettre du sens dans l’éducation : “pourquoi apprenons-nous ?”.

Ken Robinson est un expert de l’éducation reconnu mondialement. Il a écrit de nombreux livres et présenté de nombreuses conférences sur le sujet de la créativité et de l’innovation.

Son livre L’Élément : Quand trouver sa voie peut tout changer ! est un best seller. « Avec un humour pétillant et une profonde humanité, Ken Robinson nous encourage à ignorer les rabats-joie, à s’écarter de la pensée dominante (…). C’est un livre des plus stimulants. » – New York Times

Pourquoi changer l’école ?

1. Pour raison économique :

Les sociétés développées investissent de l’argent dans l’éducation car elles y voient un moyen d’établir un développement économique durable. Or le système d’éducation actuel a été pensé pour des sociétés dont la prospérité reposait sur l’industrialisation.
Quelles sont alors les capacités que l’école devrait développer chez les enfants afin qu’ils deviennent des adultes économiquement indépendants ? 

  • La capacité d’ADAPTATION : les employés d’une entreprise doivent s’adapter rapidement et même anticiper les changements sous risque de faillite. Ken Robinson compare les entreprises à des organismes vivants : si elles ne s’adaptent pas aux changements, elles meurent. 
  • La CRÉATIVITÉ : les entreprises ont besoin d’idées fraîches et innovantes mais il leur est difficile de trouver des personnes innovantes car les enfants sont habitués en tant qu’élèves à un modèle d’éducation qui détériore leur appétit naturel pour la créativité. M. Robinson cite les QCM pour exemple.

2. Pour raison culturelle :

Il existe des conflits à propos des différentes visions du monde, des croyances qui sont rarement conciliables. L’école forme alors les individus d’un pays selon ses valeurs et ses croyances : ils apprennent qui ils sont, de quelle culture ils font partie. Pour autant, l’école enseigne qu’il existe d’autres cultures et des manières de penser différente.
Pourquoi l’école ne peut-elle pas se contenter d’enseignements mathématiques et scientifiques qui sont souvent considérés comme les “fondamentaux” ?

  • Parce que les citoyens en devenir ont besoin d’une éducation aux sciences humaines et sociales, à la philosophie pour développer leur ouverture d’esprit et leur capacité d’adaptation au monde.

3. Pour raison sociale :

L’école doit créer un esprit civique et citoyen chez tous les individus. Elle doit enseigner la manière dont fonctionnent les institutions et la démocratie.
A quoi ça sert d’enseigner la démocratie ?

  • A lutter contre le désengagement et la démission politiques, à promouvoir l’engagement civil et le droit de vote. 

4. Pour raison personnelle :

Les machines ne s’éduquent pas, seuls les gens, les personnes dans leur diversité sont éduquées au sens de “élevés”.
Comment l’école peut-elle prendre en compte cette diversité et l’humanité des élèves ? 

  • L’éducation devrait être personnalisée en fonction du talent, des passions et des manières d’apprendre de chaque élève. 

 

Comment changer l’école ?

Ken Robinson estime que le fondement de l’éducation est la relation entre l’enseignant et l’apprenant. Si on veut améliorer le système d’éducation, c’est cette relation que l’on doit améliorer. Il s’agit de créer les bonnes conditions pour engager les élèves dans les apprentissages.

Les enseignant ne peuvent pas être considérés comme des simples “transférants” auxquels on impose des contenus désignés comme académiques par l’institution. Les enseignants doivent avoir la liberté d’attirer et de conserver l’attention des élèves, d’alimenter leur créativité, de permettre l’expression de leur passion. Les enseignants sont des points d’entrée pour donner envie d’apprendre en autonomie et en s’aidant les uns les autres.

M. Robinson ajoute qu’à partir du moment où une personne se trouve en position d’enseignant, elle a le pouvoir de changer le système d’éducation. Si les professeurs ou directeurs d’établissements scolaires commencent à changer leurs manières d’être, leurs habitudes d’enseignement, l’environnement de l’école, alors ces actions auront un effet sur le micro climat de l’école en question mais aussi sur tout le système d’éducation. Les manières de faire et de penser ne changent pas par le haut de manière imposée par le ministère de l’éducation nationale mais par le bas.

L’école est déjà en train de s’adapter (avec notamment l’introduction des tablettes dans les classes) : la seule chose qui ne s’adapte pas est la politique du gouvernement dans le ministère.

On continue ? Pour visionner une autre vidéo de Ken Robinson sur la nécessité de changer le système éducatif, rendez-vous ici.