J’ai testé la microkiné (microkinésithérapie) avec ma fille

testé microkinésithérapie

La microkiné (microkinésithérapie) est une technique de massage thérapeutique : elle aide l’organisme à retrouver ses pleines capacités. J’ai consulté une microkinésithérapeute pour ma fille (6,5 ans) qui connaît beaucoup de problèmes sommeil (en complément de l’osthéopatie). J’avais envie de vous faire découvrir cette approche qui peut être utile pour les enfants comme les adultes en cas de douleurs physiques et/ou de blocages émotionnels.

La microkiné, comment ça marche ?

La microkiné est fondée sur un principe naturel : aider le corps à évacuer tous les traumatismes passés et présents qu’il garde en mémoire et qui l’empêchent de bien fonctionner, un peu comme des grains de sable dans une mécanique.

Au quotidien, le corps doit lutter contre des agressions de toutes natures et de différentes intensités, provenant de l’extérieur (microbes, toxines, chocs physiques ou émotionnels) ou de l’intérieur (faiblesse d’un organe, fatigue, problèmes existentiels). Le plus souvent, l’organisme s’auto corrige en silence mais les agressions non reconnues ou trop fortes laissent une “cicatrice” dans les tissus, une mémoire de l’événement.

L’accumulation de ces mémoires va faire qu’un jour, une douleur apparaîtra, une maladie peut se développer et le corps, trop affaibli, ne pourra plus lutter. C’est alors qu’apparaissent les douleurs et maladies chroniques.

La microkiné aide à éliminer naturellement les mémoires qui affaiblissent l’organisme.

Les rythmes vitaux sont perçus par les mains du/ de la thérapeute un peu comme des “micromouvements”. Le ou la microkinésithérapeute va palper différentes zones du corps afin de vérifier que les rythmes sont normaux (circulation sanguine, respiration, échanges cellulaires…).

Si ces rythmes vitaux sont perturbés, cela signifie qu’il y a une cicatrice à cet endroit, souffre d’un dysfonctionnement dans cette région ou à distance.

Par un diagnostic micropalpatoire précis, le ou la microkinésithérapeute localise et identifie la mémoire traumatique qui cause la douleur aujourd’hui.

Les microkinésithérapeutes ne se contentent pas de masser la zone douloureuse parce que la mémoire traumatique qui cause la douleur n’est pas forcément à l’endroit de la douleur.

Pour mener à bien un traitement, les thérapeutes ont besoin de bien connaître l’anatomie humaine. Le Centre de Formation à la Microkinésithérapie ne forme que des kinésithérapeutes et des médecins.

 

Quels problèmes la microkiné peut-elle soulager ?

Beaucoup de maladies et de douleurs sont dues à de petits dysfonctionnements qui s’accumulent pendant l’existence et finissent par affaiblir l’organisme.

Parce que la microkiné aide le corps à éliminer les cicatrices du passé, elle peut aider à améliorer de nombreux états de santé. Elle aide l’organisme à “faire le ménage”, en évacuant les traces aussi  bien émotionnelles que traumatiques.

 

Combien de séances faut-il ?

Pour un symptôme donné, 2 à 3 séances sont un maximum. Elles devront être espacées de 3 semaines à 1 mois environ le temps de laisser au corps le temps de faire le travail.

Une séance de microkiné dure environ une demie-heure. Après avoir exposé les raisons de la venue, on s’installe sur la table de massage.

Le ou la microkinésithérapeute va d’abord localiser et identifier les cicatrices qui gênent le corps en contrôlant les rythmes vitaux. S’il ou elle décèle une perturbation, il ou elle va effectuer une stimulation pour réinformer l’organisme de la présence de cette cicatrice.

Ainsi le corps va retrouver la mémoire du choc, se concentrer sur elle pour l’éliminer définitivement.

Le travail que le corps entame va alors entraîner une légère fatigue durant 1 à 2 jours. Afin que cette fatigue soit minimale, il est conseillé de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour dans les 2 jours qui suivent la séance pour faciliter le travail d’élimination.

 

Plus d’informations sur le site officiel : acdmicrokinesitherapie.fr