Découvrons une vidéo sur le thème de la gamification. Cet anglicisme fait tout simplement référence à l’utilisation des ressorts du jeu dans les apprentissages pour les rendre plus ludiques et efficaces. Il s’agit de jouer pour apprendre !

Amandine Duffoux, enseignante dans une école d’ingénieurs, partage dans cette vidéo son expérience d’introduction de jeux dans ses cours. Elle part du principe que l’absentéisme et l’ennui ne sont pas des fatalités de l’enseignement. On peut jouer en apprenant et apprendre en jouant.

Quels sont les facteurs nécessaires afin que la gamification serve les apprentissages ?

  1. L’enseignant doit jouer le jeu totalement : il ne doit pas donner de cours magistral en amont s’il a réellement envie d’adopter la gamification… sinon les élèves ne seront pas attentifs et attendront seulement le moment de jouer !
  2. Les étudiants doivent être préparés à jouer à l’école : c’est à l’enseignant d’apprendre aux élèves à tirer des enseignements du jeu ! Sinon les élèves sont toujours dans le schéma mental : « si on joue, c’est que c’est pas sérieux ! »

Le jeu doit donner envie aux élèves de s’investir, d’aller plus loin et, au final, de suivre le cours. Pour cela, Mme Duffoux a recours à une nouvelle méthode d’enseignement basée sur le jeu :

  • Dans un premier temps, l’enseignant propose un problème et donne le minimum d’éléments aux élèves afin que ceux-ci cherchent, se débrouillent, expérimentent pour trouver une ou des solutions,
  •  Dans un deuxième temps, l’enseignant propose un cours pour débloquer les élèves, les faire avancer et leur transmettre des connaissances,

L’enseignante a remarqué que les élèves sont tous présents, motivés et participent beaucoup plus aux échanges en classe, ce qui leur permet de progresser plus vite.

Quels sont les trois avantages majeurs de la gamification  ?

  1. L’investissement des élèves : ils participent en cours et même en dehors du cours !
  2. Les résultats des élèves : ils ont de meilleures notes et certains explosent même les barèmes car c’est le résultat qui compte, pas la meilleure note
  3. Une meilleure assimilation des connaissances : les élèves retiennent dans la durée.

jouer c est serieux

 

Avez-vous connu des enseignants qui pratiquaient ce type d’enseignement ? Qu’en avez-vous retenu ? Avez-vous apprécié cette manière de jouer et d’apprendre ?