PARENTS : 10 manières de pratiquer la pleine conscience au quotidien (de manière informelle et facilement)

PARENTS : pourquoi méditer en pleine conscience au quotidien ?

pleine conscience parents

Sarah Napthali écrit dans son livre S’occuper de soi et de ses enfants dans le calme :

Si nous arrivions à apprendre à vivre en étant pleinement conscient de l’instant présent que nous vivons et à étudier notre propre « être maintenant », au lieu de ressasser le passé ou de planifier l’avenir, nous trouverions plus de joie dans notre vie.

La méditation de pleine conscience nous apprend à modifier nos relations avec nos pensées et nos émotions. Elle nous apprend à observer nos pensées et nos émotions, à les noter mentalement, à les ressentir, sans chercher à les maîtriser. On apprend alors à être pleinement conscient de sa vie et de ce qui se produit en soi, autour de soi, à cet instant précis.

Les bienfaits de la méditation ont été prouvés par les neurosciences. Les effets bénéfiques de la méditation de pleine conscience s’observent dans plusieurs aspects de nos vies :

  • la régulation du stress et de l’anxiété
  • la capacité de concentration
  • la stimulation du système immunitaire
  • la régulation cardiaque
  • la réduction de la douleur chronique
  • la lutte contre l’insomnie et la fatigue
  • la stimulation de la créativité
  • la qualité des liens aux autres
  • le niveau de calme intérieur et de sérénité

Méditer, c’est bon pour nous mais c’est aussi bon pour notre famille (au sens large, enfants et conjoint 🙂 ).

10 manières de pratiquer la pleine conscience au quotidien (de manière informelle et facilement)

citation méditation

Voici 10 méthodes pour cultiver la pleine conscience dans notre vie quotidienne de parents de manière informelle :

1. En marchant, dites-vous : « je marche, je fais un pas » et éprouvez les effets sur vos pieds du contact avec le sol: est-ce froid ? est-ce que mes orteils touchent ? mes pieds collent-ils au sol ?

 

2. En vaquant à vos tâche ménagères, prêtez attention à chaque détail de la tâche. Quand vous faites la vaisselle, vous pouvez décrire dans votre tête la suite des actions que vous effectuez : « je prends une assiette, je prends l’éponge, je met du liquide vaisselle dessus, je tourne l’éponge, je rince l’assiette, je la pose sur l’égouttoir…« .

Prenez globalement conscience de tout simplement faire la vaisselle, du mouvement de vos mains, de la tiédeur ou de la fraîcheur de l’eau, de l’acte de saisir un plat, de le savonner, le rincer, le reposer. Rien d’autre ne se passe maintenant – tout simplement faire la vaisselle. – Sarah Napthali

 

3. En mangeant, soyez conscients du mouvement de vos mains, du goût de la nourriture, des sensations quand vous avalez et digérez, du contact des aliments avec l’estomac

 

4. En faisant la queue à la banque ou au supermarché, prêtez attention à toutes les sensations de votre corps. Ressentez-vous le besoin de détendre certains muscles tendus, de corriger votre posture, de vous étirer, de bailler, de sautiller ou de lisser les traits de votre visage ? Vous pouvez peut-être en profiter pour sourire.

 

5. Partout où vous vous trouvez, prenez connaissance de votre environnement. Efforcez-vous de remarquer chaque jour un nouveau détail de votre quartier.

 

6. Ecoutez attentivement les autres et marquez une pause avant de vous lancer dans la conversation. Accordez des instants d’attention totale, de dialogue et de communication avec patience dans l’intention d’écouter pour le simple plaisir d’écouter.

 

7. Observez le plus souvent possible vos processus de pensée, sans exprimer de jugement. « Tiens, je suis en train de penser à…. Et maintenant à…. »

 

8. Saisissez chaque occasion de vous concentrer sur votre respiration pour reposer votre esprit. « Je sens l’air entrer par mes narines, je sens mon ventre se gonfler puis se dégonfler, je sens l’air sortir par mes narines« .

 

9. Recherchez les opportunités de silence et de tranquillité. Cela a parfois du bon de résister à l’autoradio, à la télé ou à un bavardage futile.

 

10. Pratiquez la « minute saisie au vol ». Au cours d’une journée entière avec les enfants, trouvez-vous de temps à autre un moment à consacrer à vous-même. Cela peut généralement durer une minute environ. Vous pourrez alors en profiter pour vous concentrer sur votre respiration ou vos sensations corporelles.

 

Vous pourrez compléter ces « micros » moments de méditation par une pratique plus poussée si vous y prenez goût (pour ma part, je n’ai pas réussi à me tenir à un programme de méditation mais j’arrive bien à caser ces petits moments de pleine conscience au quotidien et j’avoue que ça me fait beaucoup de bien.

………………………………………………………………………….

Source : S’occuper de soi et de ses enfants dans le calme : bouddhisme pour les mères de Sarah Napthali (éditions Payot). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander S’occuper de soi et de ses enfants dans le calme : bouddhisme pour les mères sur Amazon.

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Tiana dit :

    Très bonne article. Merci

  1. 15 août 2015

    […] Méditer en pleine conscience (voir cet article : 10 manières de pratiquer la pleine conscience dans notre quotidien de parent) […]

  2. 20 août 2015

    […] Voici quelques pistes ici pour pratiquer la pleine conscience au quotidien en tant que parent : 10 manières de pratiquer la pleine conscience au quotidien en tant que parents […]

  3. 27 août 2015

    […] pratiquer la pleine conscience (voir ici) […]

  4. 3 mars 2016

    […] Adultes : 10 manières de pratiquer la pleine conscience au quotidien en tant que parents […]

  5. 1 août 2016

    […] la méditation de pleine conscience […]

  6. 30 mai 2017

    […] pleine conscience est vivante quand elle est associée à une éthique dans une dynamique de vision, de parole, de […]

  7. 9 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *